Accueil  |  ZeGreen  |  TopAudio  |  HD Smart Home  |  Showroom
icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

5 astuces pour tirer le meilleur de votre système Hifi

Conseil optimisation hifi salle ecoute titre

Audiophile ? Ça veut dire qu’on aime le bon son, mais pas forcément dépenser des mille et des cents pour ça. Et investir dans du nouveau matériel n’est pas forcément la seule solution pour améliorer le rendu à l’écoute d’un système. Les idées reçues pour optimiser les conditions d'écoute sont légion (acoustique de la pièce, câbles, position des enceintes...). Alors voici quelques conseils - sujets à évolution - pour revenir aux fondamentaux tout en restant ouvert à la discussion. Vos commentaires et suggestions sont bienvenues ! 

1. Dans quelle pièce d’écoute vous trouvez-vous ?

Claquer des doigts ou frapper des mains. C'est le geste audiophile par excellence quand on entre dans une pièce d’écoute, qui est souvent le premier élément déterminant du résultat sonore d’un système Hifi. En somme, il ne faut pas que la pièce résonne trop. Cela se produit quand les ondes rebondissent entre des parois parallèles, comme une balle dans un jeu de ping-pong. On appelle ça les ondes stationnaires. Il y a aussi les modes de résonances propres à chaque pièce. Ainsi, les salles de forme atypique ou irrégulière peuvent en général produire de meilleurs résultats. On sait aussi qu’une salle ne sonne pas de la même façon qu’elle soit vide ou remplie d’audiophiles. Il faut penser à l'amortissement pour éviter que le son devienne trop agressif ou réverbéré. On favorise l'amortissement sans trop assourdir la pièce quand on alterne entre les surfaces réfléchissantes, diffractantes et absorbantes. Avant de se jeter sur des boudins et panneaux acoustiques ou bass-trap dédiés, on peut penser à des améliorations d'ameublement plus classiques.

conseil ecoute amortissement salle

Un canapé, une étagère remplie de livres ou un tapis feront de bons amortissements. Des rideaux peuvent également être placés devant les baies vitrées, selon les recommandations d'installateurs que nous avons rencontrés, à une distance de préférence supérieure à 7 cm du verre. Mais attention aux excès ! Bourrer la pièce d'éléments amortissants pourra avoir davantage pour effet de l'étouffer et de la transformer en chambre sourde que d'en améliorer les résultats à l'écoute ! Il faut que l'acoustique de la pièce reste "vivante". On pourra aussi prêter attention aux éléments qui peuvent vibrer, ou faire caisse de résonance. Par exemple, des enceintes posées sur un buffet pourront le faire ronronner. Pour éviter cela, on pourra caler des magazines au dessous des enceintes, voire les équiper de patins anti-dérapants en caoutchouc. Enfin, de nombreuses pointes de découplage sont disponibles dans le commerce, allant du prix dérisoire en achat en ligne à des montants faramineux pour des marques ultra high-end. L’important si on fait le choix de les utiliser est de faire des essais avec son système pour tester la différence, en vérifiant que la surface sur lesquelles elles « piquent » s’y prête bien.

Conseil optimisation hifi salle ecoute amortissants

2. Comment sont posées vos enceintes ?

Dans toute pièce, il existe une position idéale théorique pour les enceintes. Mais chaque paire d'oreilles est unique et c'est vous, l'audiophile, qui allez déterminer ce qui sonne le mieux pour vous en orientant plus ou moins les enceintes vers votre point d'écoute. Théoriquement, ce point se situe au sommet d'un triangle isocèle ayant vos enceintes à ses deux autres extrêmités. À partir de ce point, faites des essais... il va falloir tatonner ! Éloignez plus ou moins les enceintes du mur, croisez plus ou moins la direction de leurs haut-parleurs, placez vous un peu en avant ou un peu en arrière du point d'écoute théorique. Il faut tenir compte du fait que selon leur construction et leur marque, les enceintes ont plus ou moins de directivité. Dali par exemple, prévoit que les enceintes fonctionnent en étant placées parallèlement. C'est son conseil général pour obtenir une bonne image stéréophonique, mais les parallelismes et symétries induisent également des risques de résonnances.

conesil placement enceinte ken ishiwata

L'orientation des enceintes sera donc souvent une affaire de compromis. Pour prendre un exemple inverse à celui de Dali, Ken Ishiwita de chez Marantz, lors de ses étonnantes démonstrations, fait converger ses enceintes (pas de chez Marantz, car ça n'existe pas!) de manière très accentuée en avant du point théorique d'écoute. D'autres encore comme Klipsch, proposent des enceintes à placer dans les coins comme les Klipschhorn. On vous le répète encore une fois, le meilleur moyen de trouver l'emplacement qui correspond le mieux à vos enceintes et à vos oreilles est de faire des essais. Collez de petits bouts d’adhésif au sol pour marquer la position et l’orientation des enceintes au fur et à mesure des tests, et notez la meilleure configuration.

Conseil optimisation hifi salle ecoute caisson

Autre point important, les enceintes ne doivent en général pas être trop collées au mur. Enfin... certaines marques construisent aussi des enceintes murales, donc faites pour être collées au mur ! Mais c'est plutôt réservé à des modèles bien particuliers, comme les Artcoustic CPH-10P. Concernant le caisson de grave, une croyance répandue prétend qu'il est mieux de le placer dans un angle, ce qui renforcera son action à la manière d'un porte-voix. Il s'agit néanmoins souvent d'une erreur à éviter si l'on ne veut pas trop renforcer les résonnances à certaines fréquences, et donc les colorations. Il vaut donc mieux garder à l'esprit que toute distance par rapport au mur correspond à l’excitation d’une onde stationnaire à une certaine fréquence. À moins de vouloir mettre en avant une fréquence en particulier, mieux vaut donc placer caissons et enceintes à des distances différentes par rapport au mur.

SVS SB2000 subwoofer

En home-cinema, mais c'est valable aussi pour la Hifi, certains installateurs professionnels préconisent l'utilisation d'au moins deux caissons de grave afin de "contraindre" les modes de résonances de la pièce. Du fait de la longueur d’onde importante dans les graves (3 m pour 100 Hz, 6 m pour 50 Hz), on se retrouve souvent à avoir des endroits dans la pièce où on entend beaucoup moins les graves (creux) et d'autres où on les entend beaucoup plus (bosses). Avec deux caissons, il est plus facile d'uniformiser les résultats en comblant les creux provoqués par l'un des caisson grâce aux bosses générées par le second.

conseils deux caissons grave enceintes

Toujours concernant les basses fréquences, s'il y a trop de grave dans la pièce, il peut convenir de mettre des bouchons en mousse dans les évents des enceintes, si elles en ont. À défaut de bouchons, les audiophiles plein de débrouillardise pourront aussi utiliser des chaussettes roulées en boule, mais attention à ne pas les faire tomber dans les enceintes quand même !

Conseil optimisation hifi salle ecoute cables

3. Les câbles…

Certaines personnes ne croient pas en l’idée même que les câbles puissent avoir une influence sur le résultat sonore. Et il est vrai que le marketing qui est fait autour de la connectique est teinté de beaucoup d’abus et d’effets cosmétiques. En conséquence, les prix importants demandés pour certains câbles ne sont pas toujours justifiés. Cependant, le rôle d’un câble étant de transmettre du courant, et donc le signal audio, nous pensons qu’il peut avoir une réelle influence sur le résultat d’écoute selon qu’il est plus ou moins conducteur, plus ou moins bien connecté et plus ou moins bien isolé. De nos tests, nous tirons l’enseignement qu'en général pour les enceintes plus le câble est gros, mieux c’est pour les basses fréquences. Un câble d'un diamètre à partir de 2,5 mm2 ets donc une bone base pour avoir de bons résultats dans le grave. Mais attention pour les aigus, les conducteurs doivent être plus fins. C'est pour cette raison que l'on recommande généralement les câbles d'enceintes à conducteurs multibrins.

astuce optimisation systeme hifi cable epais multibrin

Côté matériaux, le cuivre le plus pur possible est recommandé, sachant que du cuivre argenté peut avoir une influence bénéfique sur les aigus. Il existe aussi des câbles de différentes formes avec différents types de gainages. Les modèles plats donnent souvent de bons résultats, avec des gaines en Teflon par exemple pour isoler le matériau conducteur des perturbations par des ondes extérieures. Enfin, il vaut mieux que le câble soit directement vissé au bornier, avec le moins d’interconnexions possible. Les soudures et raccords sont à moins d'être très soignée souvent des éléments qui peuvent avoir l’influence la plus néfaste sur le son. Enfin, il ne faut pas selon nous considérer le câble comme un élément d’investissement primordial permettant à lui seul de sublimer un système. D’autres améliorations acoustiques plus évidentes sont souvent à apporter, comme le positionnement des enceintes ou l’acoustique de la pièce, avant d’en arriver au câblage.

Conseil optimisation hifi egaliseur

4. Utilisez les pleines potentialités d’ajustement de votre système

Outre les solutions d'acoustique pure que nous avons déjà évoqué plus haut, il y a parfois des égaliseurs et correcteurs électroniques intégrés sur votre matériel. Il fut un temps révolu où les amplis intégrés avaient tous des boutons de réglage de tonalité en façade. On trouve encore beaucoup d'appareil de ce type en occasion. Mais ces réglage de tonalités analogiques ont souvent été accusés de dénaturer le son, et ils se sont peu à peu perdus. Plus récemment, les progrès de la technique, et surtout du traitement numérique du signal (ou DSP pour Digital Signal Processing), ont permis de fournir des systèmes de correction acoustique plus qualitatifs.

conseil hifi optimisation DSP

Le débat n'est pas totalement tranché entre les puristes qui refusent toute correction électronique et les adeptes des DSP. Mais il a envahit le Home Cinéma et on en trouve de plus en plus sur chez des marques de Hifi prestigieuses ou très haut de gamme comme Lyngdorf, Devialet, Linn, Trinnov ou Micromega, mais aussi sur des électroniques plus accessibles comme chez Yamaha. Un microphone est alors souvent fourni, pour pouvoir faire des mesures acoustiques et optimiser la restitution avec une grande précision en fonction des enceintes et de l'acoustique de la pièce. Pour d'autres marques, comme Sonos avec son traitement TruePlay une application est prévue pour iOS et utilise le microphone du smartphone pour faire le calibrage. Enfin, si beaucoup d'électroniques n'intègrent encore aucun calibrage automatisé, l'optimisation acoustique d'un système Hifi peut se faire via un boîtier à part comme par exemple le DSP-408 de Dayton Audio.

Conseil optimisation hifi boss

5. N’oubliez pas que c’est vous qui faites la loi

Faites fi des conseils qui ne vous plaisent pas. On vous avise d’acheter tel équipement ou telle marque ? De mettre vos enceintes ici ou là, et vous trouvez que cela ne sonne vraiment pas terrible ? N’écoutez que vous ! C’est bien vous qui allez profiter le plus longtemps de ce système qui se trouve dans votre salon (ou votre chambre, ou votre cave audiophile...), donc vous qui en êtes maître et devez l’ajuster selon votre goût.

Photos : sowiey.comtheaudioroom.co.uk ; lessloss.com ; lifewire.com ; hdphonos.eu sempre-audio.at; audiophile-musings.blogspot.com

RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES EN LIGNE.

Nos articles conseils :


Autres articles qui peuvent vous intéresser sur le web et On-mag.fr


Mots-clés: conseils

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework