icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

CD : Les 2ème et 7ème Symphonies de Beethoven par Philippe Jordan

Philippe Jordan Wiener Symphoniker Beethoven2 7

 

  • Ludwig van Beethoven : Symphonie N° 2, op. 36. Symphonie N° 7, op. 92
  • Wiener Symphoniker, dir. Philippe Jordan
  • 1 CD Wiener Symphoniker : WS 015 (Distribution : Sony Music)
  • Durée du CD : 72 min 01 s
  • Note technique : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange (5/5)

Ce CD marque le mitan de l'intégrale en cours des symphonies de Beethoven par le Wiener Symphoniker que dirige Philippe Jordan. Un couplage de la 2ème et de la 7ème, non fortuit. Car selon Jordan, rapprocher ces deux œuvres fait sens : le mélodisme de la Deuxième et sa jolie rythmique, et les rythmes encore plus assurés de la Septième s'appareillent naturellement. On retrouve dans ces exécutions live les caractéristiques qui ont marqué les deux précédentes parutions : probité dans le respect du texte et même des intentions du compositeur, jeu éblouissant des musiciens viennois. De nouveau une belle réussite. 

CD : Sonates pour pianoforte et violon de Mozart

Mozart Sonates Faust Melnikov

  • Wolfgang Amadéus Mozart : Sonates pour pianoforte et violon, vol. 1. K. 306, en Ré majeur. K. 304 en Mi mineur. K. 526 en La majeur
  • Isabelle Faust (violon), Alexander Melnikov (piano)
  • 1 CD Harmonia Mundi : HMM 902360 (Distribution: PIAS)
  • Durée du CD : 65 min
  • Note technique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise (4/5)

La violoniste Isabelle Faust et le pianiste Alexander Melnikov se lancent dans l'intégrale de sonates pour piano et violon de Mozart. Un beau chalenge, là où des tandems comme Clara Haskil-Arthur Grumiaux ou plus récemment Anne Sophie Mutter et Llambert Orkis se sont illustrés avec le succès que l'on sait. Leurs interprétations sont à la hauteur des attentes, alors surtout que jouées sur instruments d'époque, dont un magnifique pianoforte d'après Anton Walter, à la sonorité chaude et claire.

Concert : Thomas Søndergård dirige l’Orchestre National de France à l’Auditorium de la Maison de la Radio

Thomas Sondergard

  • Sir Edward Elgar : Cockaigne (In London Town), ouverture pour orchestre op.40
  • Edouard Lalo : Concerto pour violoncelle et orchestre en ré mineur
  • Jean Sibelius : Symphonie No5 en mi bémol majeur, op.82
  • Orchestre National de France
  • Thomas Søndergård, direction
  • Raphaël Perraud, violoncelle
  • Auditorium de Radio France, jeudi 10 janvier 2019, 20 h
    www.maisondelaradio.fr

Sir Edward Elgar, Edouard Lalo et Jean Sibelius interprétés par l’Orchestre National de France dirigé par un chef visiblement en état de grâce : le chef d’orchestre danois Thomas Søndergård.

Opéra : L'Opéra de Munich offre à Paris une magistrale Arabella

Anja Hartejos


Anja Harteros  ©DR

  • Richard Strauss : Arabella. Comédie lyrique en trois actes. Livret de Hugo von Hofmannsthal
  • Anja Harteros (Arabella), Michael Volle (Mandryka), Hanna-Elisabeth Müller (Zdenka), Daniel Behle (Matteo), Doris Soffel (Adelaïde), Kurt Rydl (Le Comte Waldner), Dean Power (Le Comte Elemer), Sean Michael Plumb (Le Comte Dominik), Callum Thorpe (Le Comte Lamoral), Sofia Fomina (Fiakermilli), Heike Grötzinger (Une diseuse de bonne aventure), Niklas Mallmann (un valet de chambre/Jankel), Sebastian Schmid (Welko), Nikolaus Coquillat (Djura)
  • Chor der Bayerischen Staatsoper
  • Bayerisches Staatsorchester, dir. Constantin Trinks
  • Version de concert
  • Théâtre des Champs-Elysées, Paris, le 11 janvier 2019 à 19 h 30
  • Représentations à la Bayerische Staatsoper, Munich, les 18, 22, 25 janvier 2019
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Dans le cadre de sa résidence parisienne au Théâtre des Champs-Elysées, le Bayerische Staatsoper, l'Opéra de Munich, donnait Arabella. Alignant un casting de rêve pour une exécution en concert, judicieusement mise en espace : la fine fleur du chant straussien, réunissant au premier chef Anja Harteros et Michael Volle, et un jeune chef, Constantin Trinks, maniant à la perfection une musique d'un sûr impact théâtral, jouée par un orchestre qui la possède dans ses veines. Une soirée comme on en chérit où tout semble converger vers un seul but : la perfection d'une interprétation mémorable, comme sait en dispenser l'Opéra de Munich.

CD : King Arthur de Purcell

Purcell King Arthur

  • Henry Purcell : King Arthur or The British Worthy, Z. 628, Dramatick opera en 5 actes. Libretto de John Dryden
  • Solistes vocaux : Sophie Junker, Zsuzsi Tóth, Stefanie True, Caroline Weynants, Olivier Berten, Robert Buckland, Marcus Farnsworth, Daniel Elgersma, David Feldman, Jan Kullmann, David Lee, Sebastian Myrus
  • Chœurs : Zsuzsi Tóth, Sophie Junker, Caroline Weynants, Stefanie True (sopranos), Daniel Elgersma, Jan Kullmann, David Feldman (altos), Robert Buckland, Olivier Berten, David Lee (ténors), Lionel Meunier, Sebastian Myrus, Jon Stainsby (basses)
  • Cecilia Bernardini, Jacek Kurzydŀo (violons), Johannes Frisch (alto), Ronan Kernoa (violoncelle), Benoît Laurent, Gustav Friedrichson, Armin Köbler (hautbois), Lisa Goldberg (basson), Rudolf Lörinc, Russell Glimour (trompettes), Marianna Soroka (percussions), Laura Pok, Benoît Laurent, Armin Köbler, Lionel Meunier (recorders), Simon Lainé (théorbe anglais & guitare baroque), Anthony Romaniuk (orgue & clavecin)
  • Vox Luminis, dir. Lionel Meunier
  • 2 CDs Alpha : Alpha 430 (Distribution : Outhere Music))
  • Durée des CD : 57 min 41 s + 48 min 18 s
  • Note technique : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile verte (5/5)
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Avec le Roi Arthur ou le Valeureux Breton, Purcell poursuit une association fructueuse avec le poète John Dryden, qui avait déjà produit le succès de Didon et Enée. Pour, cette fois, créer un spectacle très visuel mêlant chant, danse et texte parlé, dans la tradition du masque de cour, assorti de quelque élan patriotique dont le public anglais de l'époque était friand. La pièce de Dryden (1684) est en quelque sorte mise en musique par Purcell. Le semi-opéra qui en résulte est créé en 1691 à Londres. Les auteurs optent pour la tragi-comédie. La présente version, fruit d'une captation de concert donné au Festival des Flandres, ne comporte pas de texte parlé, focalisant sur la seule partition de Purcell, comme d'ailleurs la plupart des autres versions discographiques. Elle se mesure haut la main à ces concurrents.

CD : Grands Motets de Richard de Lalande

Grands Motets Richard de Lalande

  • Michel-Richard de Lalande : Grands Motets : ''Venite, exultemus Domino. ''De profundis''. ''Dominus regnavit''
  • Chantal Santon-Jeffery (soprano), Reinoud van Mechelen (haute-contre), François Joron (taille), Lisandro Abadie (basse-taille)
  • Les Pages & les Chantres du Centre de Musique Baroque de Versailles
  • Collegium Marianum, dir. Olivier Schneebeli
  • 1 CD Glossa/ Atelier K617 Chemins du baroque : GCO 924301 (Distribution : Note I music GMBH)
  • Durée du CD : 78 min 41 s
  • Note technique : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange (5/5) 

Richard de Lalande (1657-1726) a composé des Motets pour grand chœur ou Grands Motets pendant la période de conception puis de construction de la Chapelle Royale du Château de Versailles, dernier grand chantier de Louis XIV. Où l'on décèle chez le musicien le souci de s'inspirer de l'acoustique particulière du lieu, le ''son'' de Versailles. Trois sont ici présentés. Ce CD est l'occasion de plusieurs collaborations fructueuses entre d'une part, les labels Glossa et Atelier K617, d'autre part le CMBV et le Collegium Marianum de Prague, et enfin les programmes musicaux actuels de la Chapelle Royale de Versailles et du Festival de musique baroque de Prague dans l'église St Simon et St Jude de la capitale tchèque. Une fière réussite !

CD : Jeux, Nocturnes, Prélude à l'après-midi d'un faune par Les Siècles et François-Xavier Roth

Debussy Les Siecles Jeux Nocturnes

  • Claude Debussy : Prélude à l'après-midi d'un faune, Pour orchestre. Jeux, Ballet en un acte, poème dansé. Nocturnes, Triptyque symphonique pour orchestre et chœurs
  • Les Cris de Paris, Geoffroy Jourdain
  • Les Siècles, dir. François-Xavier Roth
  • 1 CD Harmonia Mundi / Édition Debussy : HMM 905291 (Distribution : PIAS)
  • Durée du CD : 51 min 06 s (+DVD Bonus)
  • Note technique : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)

Dans le cadre de l'Édition Debussy du label Harmonia Mundi, le présent disque réunit les compositions emblématiques que sont le Prélude à l'après-midi d'un faune, Jeux et Nocturnes. Trois jalons de l'évolution stylistique du compositeur. Elles sont interprétées par Les Siècles de François-Xavier Roth et bénéficient d'une interprétation sur instruments d'époque et avec des cordes en boyaux. Ce qui leur confère une aura toute particulière, d'autant qu'on a affaire ici à des exécutions se plaçant très haut au jeu des comparaisons.

CD : « O schöne Nacht » par le Quatuor vocal Damask

Damask Vocal Quartet

  • Johannes Brahms : Vier Quartette, op. 92. Drei Quartette, op. 31. Sechs Quartette, op.112a
  • Heinrich von Herzogenberg : Vier Notturnos, op. 22
  • Gustav Jenner : Zwölf Quartette (extraits)
  • Theodor Kirchner : Notturnos, op. 28 pour piano seul
  • Flore Merlin, pianoforte historique Streicher
  • Damask Vocal Quartett
  • 1 CD Mountain Records : 7MNTN-014 (www.7mntn.com)
  • Durée du CD : 65 min 56 s
  • Note technique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise (4/5)

Le jeune quatuor vocal Damask Vocal Quartet, composé de musiciens de diverses nationalités, dont une mezzo-soprano française, donne à entendre son premier CD. Celui-ci couvre le répertoire de prédilection de la formation, à savoir la musique vocale du XIXème, et singulièrement le quatuor vocal dont Brahms est l'un des meilleurs défenseurs. Un programme centré sur le thème de la nuit, tant exploré à l'époque romantique, également par quelques autres compositeurs contemporains du grand musicien allemand. Des interprétations pénétrantes et techniquement accomplies. 

Concert : Marek Janowski interprète la Symphonie No9 de Beethoven à l’Auditorium de Radio France

Marek Janowski

  • Beethoven : Symphonie No9 en ré mineur, op.125
  • Régine Hangler, soprano
  • Tanja Ariane Baumgartner, mezzo-soprano
  • Robert Dean Smith, ténor
  • Ludovic Tézier, baryton
  • Chœur de Radio France
  • Martina Batič, chef de chœur
  • Orchestre Philharmonique de Radio France
  • Yoon Park, violon solo
  • Marek Janowski, direction
  • Samedi 5 janvier 2019, 20 h, à l’Auditorium de Radio France
    www.maisondelaradio.fr

Beethoven, dans sa dernière Symphonie, laisse éclater sa foi indéfectible en l’humanité.

Concert : Mikko Franck dirige l’Orchestre Philharmonique de Radio France et Sol Gabetta au violoncelle

Mikko Franck

  • Paul Dukas : L’Apprenti sorcier
  • Mieczyslaw Weinberg : Concerto pour violoncelle et orchestre, op.43
  • Richard Strauss : Tod und Verklärung (Mort et Transfiguration)
  • Maurice Ravel : La Valse, poème chorégraphique
  • Orchestre Philharmonique de Radio France
  • Mikko Franck, direction
  • Sol Gabetta, violoncelle
  • Auditorium de Radio France ; vendredi 21 décembre 2018, 20 h
    www.maisondelaradio.fr

Un programme très européen pour ce concert de l’Orchestre Philharmonique de Radio France dirigé par Mikko Franck (Finlande) avec deux compositeurs français : Paul Dukas et Maurice Ravel, un compositeur polonais Mieczyslaw Weinberg et enfin, un compositeur autrichien : Richard Strauss.

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework