icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Opéra : L'Enchanteresse de Tchaikovski à l'Opéra de Lyon

OperaEnchanteresse 1


©Stofleth

  • Piotr Ilyitch Tchaikovski : L'Enchanteresse. Opéra en quatre actes. Livret de Hippolyte Chpajinki, d'après sa pièce éponyme
  • Elena Guseva, Nastassia, l'Enchanteresse, dite Kouma, Evez Abdulla, Prince Nikita Kourliatev, gouverneur de Nijni Novgorod, Ksenia Vyaznikova, Princesse Eupraxie Romanova, sa femme, Migran Agadzhanyan, Prince Youri, leur fils, Piotr Micinski, Mamyrov, vieux clerc, Mairam Sokolova, Nenila, sa sœur, suivante de la princesse, Oleg Budaratskiy, Ivan Jouran, maître de chasse du prince, Simon Mechlinski, Foka, son oncle, Clémence Poussin, Polia, amie de Kouma, Daniel Kluge, Balakine, marchand, Roman Hoza, Potap, fils de marchand, Christophe Poncet de Solages, Loukach, fils de marchand, Evgeny Solodovnikov, Kitchiga, lutteur, Vasily Efimov, Païssi, vagabond sous l'apparence d'un moine, Sergey Kaydalov, Koudma, sorcier, Tigran Guiragosyan, invité
  • Chœurs de l'Opéra de Lyon, Christoph Heil, chef des chœurs
  • Orchestre de l'Opéra de Lyon, dir. Daniele Rustioni
  • Mise en scène et décors : Andriy Zholdak
  • Décors : Daniel Zholdak
  • Lumières : Andriy Zholdak et les équipes de l'Opéra de Lyon
  • Costumes : Simon Machabeli
  • Vidéo : Étienne Guiol
  • Georges Banu : conseiller dramaturgique
  • Opéra de Lyon, vendredi 15 mars 2019 à 19 h 30
  • Et les 22, 27, 29 mars à 19 h 30 & 24, 31 mars à 15 h 

L'Enchanteresse, qui voit sa création scénique française à l'Opéra de Lyon, dans le cadre de son festival titré, cette année, ''Vie et Destins'', est une œuvre peu connue et pourtant importante dans la production de Tchaikovski. Car voilà une fresque dans la Russie médiévale, centrée autour d'un personnage féminin hors norme, agissant tel un aimant sur tous les hommes qui l'entourent. L'opéra est ici défendu par une mise en scène pour le moins foisonnante et une exécution musicale de très haute tenue. À découvrir.

CD : Pièces de musique de chambre et vocale d'Eugène Anthiome

Anthiome Ensemble Contraste

  • Eugène Anthiome : Grand Trio pour piano, violon et violoncelle. Fantaisie romantique pour violon et piano
  • Chant d'Avril. Papillon bleu. Mignonne puisque c'est l'automne. Le chemin creux. Emina ma belle
  • Ensemble Contraste : Ambroisine Bré (mezzo-soprano), Arnaud Thorette (violon), Antoine Pierlot (violoncelle), Johan Farjot (piano)
  • 1 CD Label Contraste Productions : BBCP 003 (Distribution : PIAS)
  • Durée du CD : 55 min 14 s
  • Note technique : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5) 

Voici une première au disque : des musiques d'Eugène Anthiome, compositeur de la période romantique finissante, bien peu connu, qui pourtant traduit l'esthétique élégante d'une époque et manie la forme comme peu. Des musiques interprétées par l'Ensemble Contraste avec goût et raffinement.

Concert : duo de piano - Berlinskaïa et Ancelle à la Salle Gaveau

Passion Franco russe Gaveau

  • Passion Franco-Russe
  • Claude Debussy (1862-1918) : Children’s Corner (1906-1908)
  • Jacques Ibert (1890-1962) : Histoires (1922) (extraits)
  • Maurice Ravel (1875-1937) : La Valse (1919-1920), Mouvement de valse viennoise
  • Nikolaï Medtner (1879-1951) : Canzona Matinata op.39 No4 & Sonata Tragica op.39 No5 (1919-1920)
  • Alexandre Scriabine (1871-1915) : Préludes op.11 (extraits) (1888-1896)
  • Sergueï Rachmaninov (1873-1943) : Suite No2 op.17(1901)
  • Ludmila Berlinskaïa, piano
  • Arthur Ancelle, piano
  • Jeudi 14 mars 2019, 20 h 30
  • Salle Gaveau
    45, rue de la Boétie
    75008 Paris
    www.philippemaillardproductions.fr
    www.sallegaveau.com

Une exploration en profondeur de deux répertoires distincts du piano effectuée par deux interprètes constamment inspirés.

CD : Édition Haydn 2032, volume 7 - Gli Impresari

Haydn Gli Impresari N7

  • Franz Joseph Haydn : Symphonies N° 9, Hob. I:9, N° 65, Hob. I:65 & N° 67 Hob. I:67
  • Wolfgang Amadé Mozart : Thamos, König in Egypten K. 345/336A
  • Kammerorchester Basel, dir. Giovanni Antonini
  • 1 CD Alpha : Alpha 680 (Distribution : Outhere Music)
  • Durée du CD : 72 min 01 s
  • Note technique : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile verte (5/5) 

L'immense Édition ''Haydn 2032'', ou intégrale de ses symphonies, en arrive à son septième volume. Le fil conducteur en est, cette fois, ''Les imprésarios''. En référence à ces œuvres qui ont été conçues comme musiques de scène avant de devenir ''symphonies''. Des musiques que des directeurs de troupe ont demandées à Haydn pour égayer les soirées du théâtre du Prince Nicolas Ier Esterházy. Voire à Mozart pour d'autres lieux, comme Salzbourg. En filigrane apparaît ainsi le thème des liens étroits existant entre les deux compositeurs. Une passionnante petite saga musicale.

CD : Les concerts royaux de Couperin par Les Talens Lyriques

Couperin Concerts Royaux

  • François Couperin : Concert royaux
  • Le Talens Lyriques : Stéphanie-Marie Degand (violon), Georges Barthel (flûte), Patrick Beaugiraud (hautbois), Atsushi Sakaï (viole de gambe)
  • Christophe Rousset, clavecin et direction
  • 1 CD Aparté : AP196 (Distribution : PIAS)
  • Durée du CD : 62 min 12 s
  • Note technique : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange (5/5)

Premier des quelques cycles de musique de chambre laissés par François Couperin, les Concerts royaux se voient offrir une interprétation superbement réalisée et jouée par Christophe Rousset et quelques-uns des musiciens de ses Talens Lyriques. Une exécution où la fantaisie et la verve habitent des pièces pourtant faites de retenue et d'élégance française. Qu'un esprit cartésien a tant de plaisir à écouter. 

Concert : Mozart et Elliott Carter sous un même toit

Pierre Laurent Aimard


Pierre-Laurent Aimard 

  • Wolfgang Amadé Mozart : Concertos pour piano et orchestre N°15 , K. 450 & N° 25, K. 503
  • Elliott Carter : Quintette pour piano et vents. Epigrams pour violon, violoncelle et piano
  • Chamber Orchestra of Europe
  • Candida Thompson (violon), Richard Lester (violoncelle), Philippe Tondre (hautbois), Romain Guyot (clarinette), Matthew Wilkie (basson), Chris Parkes (cor)
  • Pierre-Laurent Aimard, piano et direction
  • Philharmonie de Paris, Salle des concerts, Cité de la musique, lundi 11 mars 2019 à 20 h 30

Troisième étape d'une tournée de l'Orchestre de Chambre d'Europe, dirigé du piano par Pierre-Laurent Aimard, ce concert associait deux concertos de Mozart et deux œuvres chambristes avec piano du compositeur Elliott Carter. Un choix singulier qu'Aimard justifie par une commune jeunesse d'esprit et une même maturation artistique : l'autrichien disparu à 36 ans et l'américain à 104 ans n'ont cessé de peaufiner leur langage et le raffinement de l'écriture. Un décapant voisinage, révélé par des exécutions de classe. 

Opéra : La Divisione del mondo ou les frasques de Vénus

La Divisione del mondo 1


La maisonnée de Jupiter (2ème debout, à droite) avant l'arrivée de Vénus - ©Klara Beck

  • Giovanni Legrenzi : La Divisione del mondo. Dramma per musica en trois actes. Livret de Giulio Cesare Corradi
  • Carlo Allemano (Jupiter), Stuart Jackson (Neptune), André Morsch (Pluton), Arnaud Richard (Saturne), Julie Bouliane (Junon), Sophie Junker (Vénus), Jake Arditti (Apollon), Christopher Lowrey (Mars), Soraya Mafi (Diane), Rupert Entiknap (Mercure), Elodie Tuca (Amour), Alberto Miguélez Rouco (Discorde)
  • Les Talens Lyriques, dir. Christophe Rousset
  • Mise en scène : Jetske Mijnssen
  • Herbert Murauer : décors
  • Julia Katherina Berndt : costumes
  • Bernd Purkrabek : lumières
  • Opéra du Rhin à Colmar, Théâtre, samedi 9 mars 2019 à 20 h
  • Et les 20, 22, 24 (15 h), 26 & 27 mars 2019 à 20 h à l'Opéra national de Nancy Lorraine, 13 & 14 avril à 20 h à l'Opéra du Château de Versailles 

Nul doute, voici un évènement haut de gamme dans la planète lyrique : la ''création'' moderne de l'opéra La Divisione del mondo de Giovanni Legrenzi par l'Opéra du Rhin en coproduction avec l'Opéra de Lorraine. Elle est le fait d'un tandem de choix : Christophe Rousset pour la direction, et Jestke Mijinssen à la régie. Car voilà une musique tout à fait étonnante et une histoire propice à une adaptation scénique originale. Un coup de maître !

CD : Un bouquet d'œuvres concertantes, symphonique, chambriste et vocale de Boccherini

Boccherini Ophelie Gaillard

  • Luigi Boccherini : Concertos pour violoncelle N°6 & N°9. Symphonie N°6 ''La Casa del Diavolo''
  • Quintette à cordes en ut majeur, ''La Musica Notturna delle strade di Madrid''. Sonate pour violoncelle et pianoforte N°2 en Ut mineur
  • Stabat Mater
  • Sandrine Piau, soprano
  • Pulcinella Orchestra, violoncelle et dir. : Ophélie Gaillard
  • 2 CDs Aparté : AP 194 (Distribution : PIAS)
  • Durées des CD : 67 min 37 s + 50 min 02 s
  • Note technique : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5) 

Ophélie Gaillard présente une sélection aussi brillante qu'exhaustive d'œuvres de Luigi Boccherini, puisées dans les divers répertoires d'un compositeur prolixe, dont son Stabat Mater, si peu joué. Elles sont interprétées par une musicienne connue pour la sagacité de ses recherches et ses éminents talents de violoncelliste, et un ensemble rompu à ces musiques baroques. Une moisson passionnante.

Concert : L’Orchestre Philharmonique de Radio France joue Chostakovitch dirigé par Aziz Shokhakimov

Chostakovitch par Korobeinikov et Baty

  • Dimitri Chostakovitch : Concerto No1 pour piano, trompette et orchestre à cordes, op.35 et Symphonie No10 en mi mineur, op. 93
  • Avec : Andreï Korobeinikov (piano), Alexandre Baty (trompette), l'Orchestre Philharmonique de Radio France
  • Dierction : Aziz Shokhakimov
  • Concert du mercredi 6 mars 2019, 20h au Grand Auditorium de Radio France
    www.maisondelaradio.fr

Chostakovitch dans deux œuvres séparées par vingt ans l’une de l’autre et qui représentent avec justesse l’évolution de ce grand compositeur.

CD : Philippe Jaroussky enchante Cavalli

JarousskyOmbraMaiFu

  • Francesco Cavalli : ''Ombra mai fu''. Arias d'opéras extraites de Serse, Erismena, Calisto, Eliogabalo, Elena, Ormindo, Gli Amori d'Apollo e Dafne, Eritrea, Giasone, La Virtu de'stradi d'Amore, Pompeo Magno
  • Sinfonia extraites de Eliogabalo, Ercole Amante, Orione, Doriclea
  • Philippe Jaroussky, contre-ténor
  • Avec Marie-Nicole Lemieux & Emoke Barath
  • Artaserse, dir. Philippe Jaroussky
  • 1 CD Erato : 0190295518196 (Distribution : Warner Classics)
  • Durée du CD : 65 min 13 s
  • Note technique : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange (5/5) 

Un nouveau CD de Philippe Jaroussky est toujours un événement. Celui-ci nous entraîne, avec le compositeur Francesco Cavalli, dans un territoire fort séduisant, celui du genre lyrique vénitien du XVIIème. Au fil d'un florilège exhaustif d'airs d'opéras, complétant la renaissance d'un musicien déjà remis à l'honneur à la scène ces dernières années, à Aix, Paris ou Glyndebourne. Ils sont chantés avec la meastria qu'on connaît à l'interprète, au sein de l'écrin d'un ensemble qu'il dirige aussi de main de maître.

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework