icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

CD : Les trios pour piano de Rachmaninov

Rachmaninov Trio Wanderer

  • Sergei Rachmaninov : Trio pour piano, violon et violoncelle N° 1"Élégiaque". Trio N° 2 "Élégiaque" op. 9
  • Edward Grieg : Andante con moto
  • Josef Suk : Élégie op. 23 (version pour trio avec piano)
  • Trio Wanderer
  • 1 CD Harmonia Mundi : HMM 902338 (Distribution : PIAS)
  • Durée du CD : 72 min 04 s
  • Note technique : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)

Dans le domaine plus que restreint de la musique de chambre de Rachmaninov, les trios avec piano occupent une place essentielle. Ils sont interprétés ici avec le tact et l'immense musicalité caractérisant une formation qui poursuit inlassablement son exploration du répertoire : le Trio Wanderer.

  

Opéra : Iphigénie en Tauride, aux sources de la tragédie grecque

Iphigenie en Tauride Theatre Champs Elysees


Gaëlle Arquez (Iphigénie) & Stéphane Degout (Oreste) ©Vincent Pontet

  • Christoph Willibald Gluck : Iphigénie en Tauride. Tragédie lyrique en quatre actes. Livret de Nicolas-François Guillard
  • Gaëlle Arquez (Iphigénie), Stéphane Degout (Oreste), Paolo Fanale (Pylade), Alexandre Duhamel (Thoas), Catherine Trottmann (Diane/ Deuxième prêtresse), Francesco Salvadori (Un Scythe), Charlotte Despaux (première prêtresse/une femme grecque), Victor Sicard (un Ministre du Sanctuaire)
  • Balthasar-Neumann-Chor
  • Balthasar-Neumann-Ensemble, dir. Thomas Hengelbrock
  • Mise en scène : Robert Carsen
  • Chorégraphie : Philippe Giraudeau
  • Décors et costumes : Tobias Hoheisel
  • Lumières : Robert Carsen & Peter van Praet
  • Théâtre des Champs-Elysées, Paris, le mercredi 26 juin 2019 à 19 h 30
  • Et les 28 juin 2019 à 19 h 30, et 30 juin à 17 h

Le Théâtre des Champs-Elysées termine sa saison par une passionnante production d'Iphigénie en Tauride de Gluck où mise en scène et interprétation musicale s'unissent en un tout d'une rare intensité théâtrale puisé qu'il est à la tragédie antique et son huis clos inexorable.

 
 

CD : Histoires sacrées de Marc-Antoine Charpentier

Marc Antoine Charpentier Histoires sacrees

  • Marc-Antoine Charpentier : "Caecilia, virgo et martyr", H. 397. "Judith, sive Bethulia liberata", H. 391. "Mors Saülis et Jonathae", H. 403
  • Motet pour les trépassés à 8 H. 311. "Dialogus inter Magdalena et Jesum" H. 423. "Dialogus inter Christum et peccatores" H. 425 & 425a. "Dialogus inter Christum et homines" H. 417. Élévation H 408. "Pestis Mediolanensis" H. 398 &398a
  • Ensemble Correspondances, orgue, clavecin et dir. Sébastien Daucé
  • 2 CDs Harmonia Mundi : HMM 902280.81 + un DVD Bonus (Distribution : PIAS)
  • Durée des CDs : 2 h 40 min 51 s (+ 1 h 38 pour le DVD)
  • Note technique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rouge (5/5)

Sébastien Daucé et son fabuleux Ensemble Correspondances frappent encore un grand coup avec cet album Charpentier. Il présente un florilège de pièces appartenant au répertoire des "Histoires sacrées", qui n'a pas si souvent eu les honneurs du disque. Elles sont interprétées avec l'autorité musicale, l'élégance et le talent qu'on connaît à ces musiciens d'élite, chanteurs et instrumentistes.

  

CD : Dejanira et autres pièces orchestrales de Lucien Durosoir

Lucien Durosoir Dejanira

  • Lucien Durosoir : Dejanira, Étude symphonique sur un fragment des Trachiniennes de Sophocle. Adagio pour cordes. Poème pour violon, alto et orchestre. Suite pour flûte et petit orchestre
  • Anton Starodubtsev (violon), Alexander Diaghilev (alto), Varvara Vorobeva (flûte)
  • Taurida International Orchestra, dir. Mikhail Golikov
  • Salzburg Chamber Soloists, dir. Lavard Skou-Larsen (Adagio pour cordes)
  • 1 CD Cascavelle : VEL-1568
  • Durée du CD : 57 min 12 s
  • Note technique : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)

Musicien atypique, d'abord violoniste de renom, Lucien Durosoir (1878-1955) abandonne cette activité à la suite de la Première Guerre mondiale durant laquelle il fut mobilisé. Il se consacrera alors à la composition. Ce CD propose quatre des six œuvres qu'il a écrites pour l'orchestre. La découverte d'une musique profondément originale au style bien différent de celui de ses contemporains.

  

Opéra : Madame Favart dans son écrin naturel, l'Opéra Comique

Madame Favart 1


Acte I ©S. Brion

  • Jacques Offenbach : Madame Favart. Opéra-comique en trois actes. Livret d'Alfred Duru et Henri Chivot
  • Marion Lebègue (Madame Favart), Christian Helmer (Charles-Simon Favart), Anne-Catherine Gillet (Suzanne), François Rougier (Hector de Boispréau), Franck Leguérinel (Le major Cotignac), Éric Huchet (Le marquis de Pontsablé), Lionel Peintre (Biscotin), Raphaël Brémard (Le sergent Larose)
  • Salal Dages-Des-Houx, Enfant, Maîtrise populaire de l'Opéra Comique
  • Chœur de l'Opéra de Limoges, dir. Edward Ananian-Buisson
  • Orchestre de Chambre de Paris, dir. Laurent Campellone
  • Mise en scène : Anne Kessler
  • Dramaturgie : Guy Zilberstein
  • Décors : Andrew D. Edwards
  • Costumes : Bernadette Villard
  • Chorégraphie : Glyslein Lefever
  • Lumières : Arnaud Jung
  • Opéra Comique, Paris, le samedi 22 juin 2019 à 20 h
  • Et les 26, 28 juin 2019 à 20 h & le 30 juin à 15 h

Justine Favart, illustre chanteuse, la salle Favart, berceau du Théâtre de l'Opéra Comique, le genre musical de l'opéra-comique, voilà les symboles que cette nouvelle production de Madame Favart d'Offenbach met en lumière. L'Opéra Comique la monte en coproduction avec le Palazzetto Bru Zane, dans le cadre de son festival annuel parisien, et les Opéras de Limoges et de Caen. Cette page d'histoire du théâtre de la place Boieldieu revit grâce à une mise en scène enlevée et une direction musicale tout aussi explosive.

 
 

Opéra : Dmitri Tcherniakov réimagine Le conte du Tsar Saltan de Rimski-Korsakov

Opera Tsar Saltan 1


Bogdan Volkov/Tsarevitch Gvidon & les "trois merveilles" ©Forster

  • Nikolaï Rimski-Korsakov : Le conte du Tsar Saltan. Opéra en quatre actes et un Prologue. Livret de Vladimir Bielski d'après le poème éponyme d'Alexandre Pouchkine
  • Ante Jerkunica (Tsar Saltan), Svetlana Aksenova (Tsaritsa Militrisa), Bogdan Volkov (Tsarevitch Gvidon), Olga Kulchynska (Tsarevna Oiseau-Cygne), Stine Marie Fischer (Tkatchikha), Bernarda Bobro (Pavarikha), Carole Wilson (Babarikha), Vasily Gorshkov (Le vieil homme), Alexander Vassiliev (Skomorokh/Un marin), Nicky Spence (Le Messager/Un marin), Alexander Kravets (Un marin)
  • Chœurs de La Monnaie, Martino Faggiani, chef des chœurs
  • Orchestre Symphonique de La Monnaie, dir. Alain Altinoglu
  • Mise en scène et décors : Dmitri Tcherniakov
  • Costumes : Elena Zaytseva
  • Direction artistique de la vidéo & éclairages : Gleb Filshtinsky
  • Théâtre de La Monnaie, Bruxelles, vendredi 21 juin 2019 à 20 h
  • Et les 25, 27 & 29 juin 2019 à 20 h

Avec Le conte du Tsar Saltan, Nikolaï Rimski-Korsakov introduit la féérie sur la scène lyrique à un point encore plus poussé que dans ses autres œuvres. Rarement donné en dehors des maisons russes, le voici présenté à La Monnaie de Bruxelles dans une production qui fera date : à la régie de l'iconoclaste Dmitri Tcherniakov qui réserve son lot de surprises et capte l'attention sans vous lâcher, répondent la direction d'Alain Altinoglu, d'une beauté musicale éblouissante, et les prouesses d'une distribution totalement investie.

  

Concert : Le pianiste Rafal Blechacz et le Quatuor Meccore à la Philharmonie de Paris

Rafal Blechacz

  • Rafal Blechacz, piano
  • Quatuor Meccore
  • Frédéric Chopin : 4 Mazurkas op.24
  • Concerto pour piano et orchestre No1 en mi mineur op.11, version avec quatuor à cordes
  • Concerto pour piano No2 en fa mineur op.21, version pour quatuor à cordes
  • Polonaise « Héroïque » en la bémol majeur op.53
  • Lundi 17 juin 2019, à 20 h 30
  • Philharmonie de Paris, Grande Salle Pierre Boulez
    www.piano4etoiles.fr
    www.philharmoniedeparis.fr

Un seul compositeur au programme de ce concert : Frédéric Chopin, inventeur génial de la musique romantique dédiée au piano seul.

  

CD : "An émigré to british Isles", le concerto grosso

Concerto Grosso

  • Francesco Scarlatti : Concertos grossos Nos 1, 2, 3, 4 , 8 & 9
  • Francesco Geminiani : Sonate pour violon op. 1 N° 1 (arrangement en forme de concerto grosso de Charles Avison)
  • Arcangelo Corelli : Sonate pour violon op. 5 N° 3 (arrangement en forme de concerto grosso de Francesco Geminiani)
  • (oh!) Orkiestra Historyczna, Martyna Pastuszka, violon et direction
  • 1 CD Muso : mu-030 (Distribution : PIAS)
  • Durée du CD : 63 min 56 s
  • Note technique : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)

Le propos de ce disque est de dresser une sorte de portrait de la vie musicale des Iles britanniques de la première moitié du XVIIIème, qui voyait l'émergence du genre du concerto grosso importé d'Italie. Sa forme achevée comme son extrême concision le plaçaient haut dans le "marché musical" anglais très ouvert à l'innovation en matière de musique instrumentale. Le programme concocté par l'ensemble polonais (oh!) Orkiestra Historyczna en offre un florilège intéressant aussi bien que joué avec maestria.

 
 

Opéra : Comment Offenbach s'approprie Barbe-Bleue

OperaBarbeBleue 1


Ier acte, Yann Beuron, Barbe-Bleue ©Stofleth

  • Jacques Offenbach : Barbe-Bleue. Opéra bouffe en trois actes et quatre tableaux. Livret de Henri Meilhac et Ludovic Halévy
  • Yann Beuron (Barbe-Bleue), Héloïse Mas (Boulotte), Carl Ghazarossian (Prince Saphir), Christophe Gay (Popolani), Thibault de Damas (Comte Oscar), Christophe Mortagne (Roi Bobèche), Jennifer Courcier (Fleurette), Aline Martin (Reine Clémentine), Dominique Beneforti (Alvarez), Sharona Applebaum (Heloïse), Marie-Eve Gouin (Éléonore), Alexandra Guerinot (Isaure), Pascale Obrecht (Rosalinde), Sabine Hwang-Chorier (Blanche)
  • Chœurs de l'Opéra de Lyon, Karine Locatelli, cheffe des chœurs
  • Orchestre de l'Opéra de Lyon, dir. Michele Spotti
  • Mise en scène et costumes : Laurent Pelly
  • Adaptation des dialogues : Agathe Mélinand
  • Décors : Chantal Thomas
  • Lumières : Joël Adam
  • Collaboration à la mise en scène : Christian Räth
  • Collaboration aux costumes : Jean-Jacques Delmotte
  • Opéra de Lyon, dimanche 16 juin 2019 à 16 h
  • Et les 21, 22, 24, 25, 29 juin, 1er & 5 juillet 2019 à 20 h 

L'Opéra de Lyon poursuit son exploration des œuvres d'Offenbach. Cette fois avec Barbe-Bleue, un opéra bouffe qui grâce à la plume experte du tandem Meilhac et Halévy, parodie le conte de Perrault en une délirante pochade. Le regard sans complaisance de Laurent Pelly ne manque pas d'en décortiquer les thèmes porteurs comme les plus infimes recoins. Et la distribution s'en amuse fort.

  

CD : "Si j'ai aimé", mélodies orchestrées du XIXème

Sandrine Piau

  • Camille Saint-Saëns : Extase. Papillons. Aimons-nous. L'Enlèvement
  • Charles Bordes : Promenade matinale
  • Hector Berlioz : Au cimetière. Villanelle (extraits des Nuits d'été)
  • Jules Massenet : Le Poète et le fantôme.
  • Théodore Dubois : Si j'ai parlé...si j'ai aimé. Promenade à l'étang. Sous le saule (extrait des Chansons de Marjolie)
  • Louis Vierne : Beaux papillons blancs (extraits de Trois mélodies op. 11)
  • Alexandre Guilmant : Ce que dit le silence
  • Jean-Paul-Egide Martini : Plaisir d'amour
  • Pièces instrumentales de Gabriel Perné, Massenet, Henri Duparc & Benjamin Godard
  • Sandrine Piau, soprano
  • Le Concert de la Loge, violon et dir. : Julien Chauvin
  • 1 CD Alpha : Alpha 445 (Distribution : Outhere music)
  • Durée du CD : 59 min 25 s
  • Note technique : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange (5/5)

La mélodie française, à partir du milieu du XIXème, s'échappe du salon pour s'épanouir dans la salle de concert et se vêtir de parure orchestrale. Bien des pépites vont éclore sous la plume des musiciens qui puisent à des sources littéraires sûres. Elles sont peu à peu redécouvertes grâce au travail de recherche et d'édition de la Fondation Palazzetto Bru Zane. Sandrine Piau nous en dévoile quelques-unes avec la complicité du Concert de la Loge, dont le jeu sur instruments d'époque leur apporte des saveurs insoupçonnées. Des moments miraculeux.

  
ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework