• Accueil

Béla Bartók

CD : un voyage musical a cappella en Hongrie et en Allemagne

Homelands Cythera

  • ''Homelands vol. 1''
  • Zoltán Kodály : Tableaux de la région de Mátra
  • Béla Bartók : Chants populaires hongrois, BB 99. Quatre chants populaires slovaques, BB 78
  • Antonin Dvořák : Six duos moraves (arr. de Leoš Janáček)
  • Arnold Schoenberg : Drei Volkslieder op.49
  • Johannes Brahms : deux Volkslieder. ''An die Heimat'', extr. de Drei Quartette, op.64
  • Marie Vermeulin, piano
  • Ensemble Cythera, dir.Mihály Zeke
  • 1 CD Paraty : Paraty 140 100 (Distribution : [PIAS])
  • Durée du CD : 60 min 34 s
  • Note technique : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5)

Ce qui est le premier CD de l'ensemble Cythera est aussi le volume initial d'un voyage musical européen au cœur de la polyphonie vocale des XIXème et XXème siècles, qui voit l'union entre arts populaire et savant. Cette première étape nous conduit en Hongrie et en Allemagne. À travers une brassée de chants magistralement restitués sous la houlette d'un talentueux chef de chœur qui s'est signalé par son remarquable travail à la tête d'Arsys Bourgogne.

CD : Esa-Pekka Salonen dirige Le Sacre du printemps

Le Sacre du printemps

  • Modest Moussorgsky : Une nuit sur le Mont Chauve (version originale)
  • Béla Bartók : Le mandarin merveilleux, suite de concert op.19
  • Igor Stravinsky : Le Sacre du printemps (version de 1947)
  • Los Angeles Philharmonic, dir. Esa-Pekka Salonen
  • 1 CD + 1 CD Blu-ray Deutsche Grammophon : 483 9953 (Distribution : Universal Music)
  • Durée du CD/BD-A : 63 min 59 s
  • Note technique : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile verte (5/5)

Ce CD est la remastérisation, avec le nec plus ultra de la technique Blu-ray Pure Audio, de celui paru en janvier 2006, qui marquait le premier enregistrement live effectué au nouvel auditorium de Los Angeles, le Walt Disney Concert Hall. Les trois œuvres réunies de Moussorgsky, Stravinsky et Bartók, fruits de l'expressionnisme européen de l'époque, se prêtent on ne peut mieux à l'exercice de la démonstration sonore. Dont bien entenduLe Sacre du printemps. L'interprétation qu'en donne Esa-Pekka Salonen est elle aussi de référence. Un album indispensable scellant un tour de force aussi bien artistique que technique.

CD : Vivaldi et la modernité

Whats next Vivaldi

  • .''What's next Vivaldi ?''
  • Antonio Vivaldi : Concerto en mi bémol majeur RV 253 ''La Tempesta di Mare'', pour violon, cordes et basse continue. Concerto en sol mineur RV 157 pour cordes. Concerto en do majeur RV 191 pour violon, cordes et basse continue. Concerto en mi mineur RV 550 pour quatre violons et cordes. Concerto en ré majeur RV 208 ''Il Grosso Moghul'' pour violon, cordes et basse continue
  • Aureliano Cattaneo : ''Estroso'' pour violon, flûte, cordes, théorbe et clavecin
  • Luca Francesconi : ''Spiccato il volo'' pour violon solo
  • Simone Movio : ''Incanto XIX'' pour flûte, violon et cordes
  • Marco Stroppa : ''Dilanio avvinto'' pour flûte et deux violons
  • Giovanni Sollima : ''Moghul'' pour violon, flûte, cordes et basse continue
  • Béla Bartók : ''Szól a Duda'' pour flûte et violon
  • Patricia Kopatchinskaja, violon
  • Il Giardino Armonico, flûte et dir.: Giovanni Antonini
  • 1 CD Alpha : Alpha 624 (Distribution : Outhere Music)
  • Durée du CD : 70 min 56 s
  • Note technique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rouge (5/5) 

Le propos du nouveau projet discographique de l'iconoclaste Patricia Kopatchinskaja met en regard le violon de Vivaldi et des morceaux contemporains. Elle a en effet demandé à cinq musiciens italiens de « faire l'expérience de répondre à la musique de Vivaldi par des miniatures... pour faire entrer Vivaldi dans un dialogue avec des voix créatrices actuelles, en lui faisant entendre ce que sont les horizons musicaux d'aujourd'hui ». Une belle gageure que cette étonnante juxtaposition, « mélange d'ancien et de nouveau, de tempête et de poudre à canon » ! Jouée avec l'engagement et le brio qu'on connaît à la violoniste moldave, partagés par le chef Giovanni Antonini et son ensemble Il Giardino Armonico.

CD : Édition Haydn 2032, vol. 8 - ''La Roxolana''

LaRoxolana

  • Joseph Haydn : Symphonies N°63, Hob.I:63 ''La Roxolana'', N°43, Hob.I:43 ''Mercury'', N°28, Hob.I:28
  • Béla Bartók : Danses populaires roumaines
  • Anonyme : Sonata Jucunda
  • Il Giardino Armonico, dir. Giovanni Antonini
  • 1 CD Alpha : Alpha 682 (Distribution : Outhere Music)
  • Durée du CD : 76 min 43 s
  • Note technique : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)

Le nouveau volume de l'intégrale des symphonies de Haydn du label Alpha est articulé autour du thème de la musique de scène dans l'œuvre du musicien, autrement dit de l'influence théâtrale sur sa production symphonique. Ainsi qu'il est de coutume, dans ce projet, de mettre en regard les symphonies choisies avec d'autres compositions contemporaines ou en correspondance, elles le sont, cette fois, avec Béla Bartók et ses Danses populaires roumaines

Concert : le Quatuor Hagen ou la quintessence

Quatuor Hagen


Le Quatuor Hagen ©DR

  • Ludwig van Beethoven : Quatuor à cordes N°16 op.135
  • Béla Bartók : Quatuor à cordes N°3
  • Robert Schumann : Quintette pour piano et cordes op.44
  • Kirill Gerstein, piano
  • Hagen Quartett
  • Philharmonie de Paris, Salle de concerts - Cité de la Musique, dimanche 19 janvier 2020 à 16 h 30 

C'est au Hagen Quartett qu'il revenait de conclure la 9ème Biennale des quatuors à cordes à la Cité de la musique. Avec un programme éclectique puisqu’associant Beethoven, Bartók et Schumann. Encore une fois le miracle s'est produit : outre une fabuleuse maîtrise technique, les quatre musiciens, comme leur pianiste, Kirill Gerstein, auront gratifié un public retenant son souffle d'interprétations visionnaires, marquées au coin d'une formidable concentration et d'une plénitude sonore ayant peu d'égale aujourd'hui. 

CD : Kopatchinskaja & Leschenko font Deux

CD deux

« Deux » Francis Poulenc : Sonate pour violon. Béla Bartók : Sonate pour violon N°2. Maurice Ravel  : Tzigane. Ernst von Dohnányi : Coppélia Valse
Patricia Kopatchinskaja, violon, Polina Leschenko, piano
1CD Alpha : Alpha 387 (Distribution : Outhere Music)
Durée du CD : 52'54
Note technique :  etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)

La violoniste moldave aux pieds nus Patricia Kopatchinskaja s'adjoint la pianiste pas moins ''extrême'' Polina Leschenko pour une petite anthologie de sonates et duos. Bartók, Poulenc et surtout Ravel, certes, n'y perdent pas leur âme, mais se voient réserver un traitement pour le moins décoiffant.

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework