Comparatif : 9 cellules phono MM abordables pour booster la musicalité de votre platine vinyle

Comparatif cellule Phono MM 1

Cela n'est plus un secret, le disque vinyle connait un nouvel essor, une nouvelle vitalité. Les ventes de platine suivent ce mouvement d’où l’émergence de nouvelles marques ou le retour de certaines autres. Pour faciliter l'achat, de plus en plus de fabricants proposent des packs complets : platine vinyle avec bras et cellule qu’il est possible de changer ensuite. D’autre part, il n’est pas rare que l'on ressorte une platine ancienne, un modèle de "papa" et qu’il faille lui poser une cellule neuve. Ce comparatif répond donc à cette double problématique. Il vous permettra de choisir la nouvelle compagne de vos galettes noires pour une platine ressortie d’un grenier, ou d’améliorer celle qui a été acquise avec une cellule de base.

Des cellules phono à aimant mobile (MM) entre 100 à 340 € : faites votre choix

 

>>> LEX COMPÉTITRICES

- Ortofon 2M RED : 105 €
- Grado Red 1 : 120 €
- Shure M97XE : 120 €
- Sumiko Pearl : 140 €
- Nagaoka MP110 : 160 €
- Gold Note Vasari Red : 200 €
- Audio-technica VM530EN : 200 €
- Goldring 2100 : 200 €
- Clearaudio Performer V2 : 340 €

 

Dans notre précédent Guide de la Hifi, nous avions donné beaucoup d'informations concernant les principaux paramètres pour un montage et un réglage optimal d’une cellule phono sur un bras de lecture. Ces conseils restent, bien entendu, d’actualité pour notre second comparatif même si les cellules que nous avons retenues ici sont beaucoup plus abordables, entre 100 et 340 €, et toutes à aimant mobile ou MM pour Moving Magnet (aimant mobile). Mais il est un point qui nous semble important de vous préciser, notamment pour le montage d’une de ces cellules sur des bras anciens et qui déterminera le résultat final. Et pour cela, il faut prendre en considération deux facteurs : la souplesse de la suspension ou compliance de la cellule et la masse du bras, son inertie.

Comparatif cellule Phono MM 3

Quelques conseils pour bien choisir sa cellule phono en fonction du bras de lecture : une histoire de compliance et d'inertie

Que ce soit avec des cellules à bobine mobile ou aimant mobile, nous avons toujours affaire à un système faisant intervenir un couple aimant et bobine pour transformer les ondulations gravées dans le microsillon du disque vinyle en signal électrique (l’inverse d’un haut-parleur par exemple). Les cellules de ce comparatif sont toutes à aimant mobile. Cela signifie qu’elle porte au bout de leur stylet ou porte-pointe un aimant jouant entre deux bobines fixes, à l’intérieur du corps de la cellule (pour une cellule MC, c'est le contraire : les bobines sont montées sur le bout du stylet mobile et les aimants sont fixes). L'autre extrémité du stylet portant le diamant en contact avec le sillon du disque vinyle.
Ce stylet est rattaché à l’équipage mobile via une suspension, un coussinet cylindrique en caoutchouc, qui se révèle plus ou moins élastique (ce système pour une MC est beaucoup plus complexe d’où le prix plus élevé). C’est ce qu’il convient d’appeler la compliance de la cellule, une donnée qui va s’exprimer en "centimètre par dyne". Une cellule dont la suspension est très souple aura une compliance haute, par exemple, 20 x 10-6 cm/dyne alors qu’une cellule raide va avoisiner les 5 x 10-6 cm/dyne (exemple d’une cellule Denon DL103 par exemple).

D’un autre côté, les bras de lecture, suivant leur masse comme leur technologie (radial, unipivot, tangentiel), ont des inerties différentes. Un bras dit léger, donc à faible inertie conviendra à des cellules dites souples alors qu’un bras lourd conviendra plus à des modèles de cellules à faible compliance. Dans le cas où on monterait une cellule raide avec un bras trop léger, nous obtiendrons des résonances mal maitrisées avec comme conséquence une perte dans les fréquences graves et des bosses dans la courbe de réponse. Dans le cas contraire, la cellule dont la suspension serait très souple, serait « écrasée » par un bras trop lourd et la courbe de réponse, outre une usure prématurée, en serait tout autant déformée. La masse de la cellule a aussi son importance, mais il est à noter que celles des cellules de ce test sont quasi similaires (6 à 8 g) et donc n’est pas un critère pour choisir l’un ou l’autre de ces modèles.

Connaitre la compliance est chose aisée puisqu’en général, cette donnée est fournie avec les spécifications de la cellule par le constructeur. Connaitre, en revanche, l’inertie du bras est beaucoup plus difficile. Pour effectuer un bon mariage, se tourner vers un spécialiste est recommandée. C’est lui qui saura si la cellule en vue sera un bon choix en fonction du bras.

Comparatif cellule Phono MM 2

De l'utilité d'un préampli phono pour élever le niveau et de la correction RIAA pour rééquilibrer les fréquences

D’autre part, les cellules phonolectrices ont toutes besoin d’un étage supplémentaire par rapport aux sources traditionnelles. C'est le préampli phono qui sert à la fois à accroitre leur niveau de sortie, et donc apporter un meilleur rapport signal/bruit, mais aussi et surtout à appliquer la courbe de correction RIAA. En effet, nos disques noirs sont tous gravés suivant une courbe d'égalisation normalisée depuis 1954 par la firme Recording Industry Association of America (RIAA). Cette courbe augmente le niveau des fréquences hautes par rapport aux graves, afin que le signal audio puisse être correctement gravé et tenir dans le microsillon d'un disque vinyle.
Un préamplificateur phono, intégré à la platine vinyle (sur certains modèles d'entrée de gamme) à votre ampli Hifi, ou mieux en élément séparé, a donc le rôle d’inverser cette courbe RIAA pour obtenir une courbe de réponse la plus droite possible.

Si votre platine vinyle ou votre chaîne HiFi ne possède pas de préampli phono, de nombreux modèles sont disponibles sur le marché. Il en existe à tous les prix : du Pro-Ject MM (uniquement pour les cellules MM à aimant mobile) à 80 € au magnifique Audio Resarch Reference Phono 3 à 16 000 €. Choisir son étage phono est comme choisir son amplificateur. Il faut tenir compte de son budget et surtout procéder à une écoute comparative pour sélectionner l'appareil qui vous convient, musicalement parlant, le plus proche de vos aspirations. Là encore, les conseils d’un professionnel sont un vrai plus dans la démarche.

Pour réaliser ce comparatif, nous avons pensé que plus le bras de lecture serait performant et plus nous donnerons des chances égales à toutes les cellules. Nous avons décidé d’utiliser notre platine vinyle habituelle, une VPI Prime et son bras de lecture unipivot en carbone qui, de façon générale, accueille des cellules MC beaucoup plus onéreuses. Bien que le montage et les réglages furent plus fastidieux qu’avec une platine plus simple, ce choix a donné les meilleures chances à toutes les cellules de ce test pour exprimer au maximum leurs performances. Concernant notre préampli phono, nous avons conservé notre Jolida JD-9, un appareil à tubes d’un excellent rapport qualité/prix.

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

Comparatif cellule Phono MM 4


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Comparatif

Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework