icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      
  • Accueil

Festival de Salzbourg - ON mag

Opéra : Orphée aux enfers ou la comédie complétement déjantée

Festival de Salzbourg Orphee aux enfers 1


Joel Prieto/Orphée, Kathryn Lewek/Eurydice, Max Hopp/John Styx ©SF/Monika Rittershaus

  • Jacques Offenbach : Orphée aux enfers. Opéra-bouffon en deux actes et quatre tableaux (version mixte 1858/1874). Livret d'Hector Crémieux & Ludovic Halévy
  • Anne Sofie von Otter (L'Opinion publique), Kathryn Lewek (Eurydice), Joel Prieto (Orphée), Marcel Beekman (Aristée/Pluton), Martin Winkler (Jupiter), Lea Desandre (Vénus), Nadine Weissmann (Cupidon), Frances Pappas (Junon), Rafal Pawnuk (Mars), Vasilia Berzhanskaya (Diane), Peter Renz (Mercure)
  • Max Hopp, John Styx
  • Vocalconsort Berlin, David Cavelius, chef de chœurs
  • Wiener Philharmoniker, dir. Enrique Mazzola
  • Mise en scène : Barrie Kosky
  • Décors : Rufus Didwiszus
  • Costumes : Victoria Behr
  • Lumières : Franck Evin
  • Chorégraphie : Otto Pichler,
  • Dramaturgie : Susanna Goldberg
  • Haus für Mozart, Salzburg, vendredi 17 août 2019 à 15h
  • Et les 26 & 30 août 2019 à 19h

Une autre hardiesse de la programmation du festival 2019 aura été d'y afficher Orphée aux enfers. Certes, année des commémorations d'Offenbach obligeait. Mais n'était-ce pas là aussi une autre manière originale de décliner le thème des mythes à l'opéra. À l'envers, cette fois, s'agissant de celui d'Orphée et de sa lyre immortelle ! Cette première à Salzbourg ne sera pas passée inaperçue tant la régie signée de l'iconoclaste Barrie Kosky joue la parodie. Un pied de nez presque effronté au monde policé de l'opéra, s'il existe encore.

Opéra : l'Alcina de Cecilia Bartoli où « chaque note est écrite avec amour et passion »

Festival de Salzbourg Alcina 1


Cecilia Bartoli/Alcina ©SF/Matthias Horn

  • Georg Friedrich Haendel : Alcina. Dramma per musica en trois actes. Livret anonyme d'après celui d'Antonio Fanzaglias pour ''L'isola di Alcina'' de Riccardo Broschi, inspiré de l' ''Orlando furioso''de Ludovico Ariosto
  • Cecilia Bartoli (Alcina), Philippe Jaroussky (Ruggiero), Sandrine Piau (Morgana), Kristina Hammarström (Bradamante), Christoph Strehl (Oronte), Alastair Miles (Melisso), Sheen Park (Oberto)
  • Bachchor Salzburg, Markus Obereder, chef des chœurs
  • Les Musiciens du Prince-Monaco, dir. Gianluca Capuano
  • Mise en scène : Damiano Michieletto
  • Décors : Paolo Fantin
  • Costumes : Agostino Cavalca
  • Lumières : Alessandro Carletti
  • Vidéo : rocafilm
  • Chorégraphie : Thomas Wilhelm
  • Dramaturgie : Christian Arseni
  • Haus für Mozart, Salzburg, jeudi 16 août 2019 à 18h30 

Après Giulio Cesare puis Ariodante, le festival de Salzbourg continue à décliner les chefs-d'œuvre opératiques de Haendel autour de Cecilia Bartoli. Avec cette fois Alcina, un opéra inspiré du mythe de Circé, figure allégorique incarnant les délices et les dangers de l'amour physique sans limite. Créée pour le Festival de Pentecôte, la présente production voit cet été une reprise fastueuse, dominée par la diva qui est entourée, entre autres, de deux prestigieux chanteurs français au Panthéon du baroque : Philippe Jaroussky et Sandrine Piau.

Opéra : Peter Sellars et Teodor Currentzis s'emparent avec brio d'Idoménée

Festival de Salzbourg Idomenee 1


Paula Murrihy/Idamante, Nicole Chevalier/Elettra, Russell Thomas/Idomeneo, Ying Fang/Ilia ©SF/Ruth Walz

  • Wolfgang Amadé Mozart : Idomeneo. Dramma per musica en trois actes KV 366. Livret de Giambattista Varesco d'après le texte d'Antoine Danchet pour la tragédie en musique "Idoménée" d'André Campra
  • Russel Thomas (Idomeneo), Paula Murrihy (Idamante), Ying Fang (Ilia), Nicole Chevalier (Elettra), Levy Sekgapane (Arbace), Issachah Savage (Gran Sacerdote), Jonathan Lemalu (Nettuno/La Voce)
  • Brittne Mahealani Fuimaono, Arikitau Tentau, danseurs
  • musicAeterna Choir of Perm Opera, Vitaly Polonsky, chef des chœurs
  • Freiburger Barockorchester, dir. : Teodor Currentzis
  • Mise en scène : Peter Sellars
  • Décors : George Tsypin
  • Costumes : Robby Duiveman
  • Lumières : James F. Ingalls
  • Chorégraphie : Lemi Ponifasio
  • Dramaturgie : Antonio Cuenca Ruiz
  • Felsenreitschule, Salzburg, mercredi 15 août 2019 à 15h

En confiant la nouvelle production d'Idomeneoà l'équipe Sellars-Currentzis, Markus Hinterhäuser savait l'audace mais aussi la sûreté de son choix. Après leur magistrale Clémence de Titus au festival 2017, il était évident que ces deux talents de génie allaient profondément repenser l'opera seria du jeune Mozart. Et ils l'ont fait avec brio. Car voilà un spectacle d'une rare force théâtrale et d'une beauté musicale absolue nonobstant une réécriture dramaturgique radicale.

Opéra : Œdipe, le chef-d'œuvre d'Enesco enfin à Salzbourg

Festival de Salzbourg Œdipe 1


Acte II, John Tomlinson/Tirésias & Christopher Maltman/Œdipe ©SF/Monika Rittershaus 

  • Georges Enesco : Œdipe. Tragédie lyrique en quatre actes et six tableaux op. 23. Livret d'Edmond Fleg, d'après les tragédies ''Œdipe Roi'' et ''Œdipe à Colonne'' de Sophocle
  • Christopher Maltman (Œdipe), John Tomlinson (Tirésias), Ève-Maud Hubeaux (La Sphinge), Anaïk Morel (Jocaste), Michael Colvin (Laïos), Brian Mulligan (Créon), David Steffens (Le Grand Prêtre), Vincent Ordonneau (Le Berger), Gordon Bintner (Phorbas), Tilmann Rönnebeck (Le Veilleur), Boris Pinkhasovich (Thésée), Chiara Skerath (Antigone), Anna Maria Dur (Mérope)
  • Ketha Platz, Œdipe enfant
  • Konzertvereinigung Wiener Staatsopernchor, Huw Rhys James, chef des chœurs
  • Salzburger Festspiele und Theater Kinderchor, Wolfgang Götz, chef de chœurs d'enfants
  • Wiener Philharmoniker, dir. Ingo Metzmacher
  • Mise en scène, décors, costumes et conception lumière : Achim Freyer
  • Réalisation lumière : Franz Tschek
  • Vidéo : Benjamin Jantzen
  • Dramaturgie : Klaus-Peter Kehr
  • Felsenreitschule, Salzburg, mercredi 14 août 2019 à 19h30

Le thème unissant les diverses productions d'opéra était, cette année à Salzbourg, "les mythes". Celui d'Œdipe ou de la prédestination est particulièrement intéressant tel que mis en musique par Georges Enesco. Le compositeur roumain, qui passa une bonne partie de sa vie en France, a écrit là son Grand Œuvre et assurément une des pièces majeures de l'opéra du XXe siècle. La production salzbourgeoise est une belle réussite malgré un curieux parti pris visuel.

Concert : à Salzbourg, Riccardo Muti fait magistralement résonner le Requiem de Verdi

Requiem Verdi Festival De Salzbourg 1


Riccardo Muti dirigeant les Wiener Philharmoniker ©SF/Marco Borrelli

  • Giuseppe Verdi : Messa da Requiem pour quatre voix solistes, chœur mixte et orchestre
  • Krassimira Stoyanova (soprano), Anita Rachvelishvili (mezzo-soprano), Francesco Meli (ténor), Ildar Abdrazakov (basse)
  • Konzertvereinigung Wiener Staatsopernchor, Ernst Raffelsberger, chef des chœurs
  • Wiener Philharmoniker, dir. Riccardo Muti
  • Grosses Festspielhaus, Salzburg, mardi 13 août 2019, à 21h 

Le Festival de Salzbourg brille autant par ses concerts symphoniques que par ses opéras. Les concerts de mi-festival, autour du 15 août, sont toujours des moments d'exception. Longtemps ils furent dirigés par Herbert von Karajan. Ils le sont aujourd'hui par Riccardo Muti, un chef choyé céans. Qui dédiait cette série de concerts à la mémoire de son illustre prédécesseur disparu il y a trente ans, le 16 août 1989. Comment mieux le célébrer que par une exécution du Requiem de Verdi, une des œuvres emblématiques du chef autrichien. Une interprétation incandescente à la fois de force et de ferveur.

Agenda : Le Festival de Salzbourg 2019

Festival Salzbourg 1


©DR

  • Salzburger Festspiele, 20 juillet-31 août 2019
  • Opéra, concert, théâtre.
    www.salzburgfestival.at
  • Location : par correspondance à Salzburger Festspiele, Postfach 140, 5010 Salzburg, Austria
    par tel : 00 43-662-8045-500
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

« Participer, c'est un art », remarque l'écrivain Peter Handke. C'est lors d'une réception-conférence de presse, Place Vendôme à Paris, que la Présidente du festival Helga Rabl-Stadler et le directeur artistique Markus Hinterhäuser ont dévoilé les grandes lignes du programme du prochain Festival de Salzbourg qui se déroulera du 20 juillet au 31 août 2019. Durant ces 43 jours, seront présentés 199 spectacles dans une dizaine de lieux différents ! Le thème de l’année est ''Les mythes'', dernier volet d'une trilogie qui consacra en 2017 '' Le pouvoir '' et en 2018, '' Les passions'', souligne Hinterhäuser. Qui s'empresse d'ajouter que ce millésime sera ''de caractère très français''. On remarquait, lors de cette présentation, la présence du compositeur Pascal Dusapin, ''compositeur en résidence'' l'été prochain, et de la basse René Pape qui délivra deux airs de Verdi en forme de surprise musicale.

Festival de Salzbourg : une grandiose Dame de Pique

Festival Salzbourg Dame de Pique 1


© SF/Ruth Walz

  • Piotr Ilyitch Tchaikovski : La Dame de Pique. Opéra en trois actes et sept tableaux. Livret de Modest Tchaikovski et du compositeur d'après la nouvelle éponyme de Serge Pouchkine
  • Brandon Jovanovich, Vladislas Sulimsky, Igor Golovatenko, Alexander Kravets, Stanislav Trofimov, Pavel Petrov, Evgenia Murareva, Oksana Volkova, Anna Schwarz, Margarita Nekrasova, Vasilia Berzhanskaya, Yulia Suleimanova, Gleb Peryazev, Oleg Zalytskiy
  • Konzertvereinigung Wiener Staatsopernchor
  • Salzburger Festspiele und Theater Kinderchor
  • Angelika-Prokopp-Sommerakademie der Wiener Philharmoniker
  • Wiener Philharmoniker, dir. : Mariss Jansons
  • Mise en scène : Hans Neuenfels
  • Grosses Festspielhaus, 13 août 2018

Dans la grande salle du Palais des festivals, les productions scéniques se caractérisent toujours par leur opulence et la débauche des moyens mis en œuvre. Cette nouvelle Dame de Pique, une première au festival, ne fait pas exception. C'est à Mariss Jansons qu'en a été confiée la direction, lui qui avait, lors du festival 2017, transfiguré la Lady Macbeth de Mzenskde Chostakovitch. L'empathie du chef pour Tchaikovski est totale, qui n'hésite pas à déclarer que pour lui «il est un des plus grands mélodistes de l'histoire de la musique». La présence des Wiener Philharmoniker dans la fosse est bien là pour le rappeler. Et la production est au service du texte musical dans une parfaite symbiose.

Festival de Salzbourg : Cecilia Bartoli enflamme L'Italienne à Alger

Festival Salzbourg CeciliaBartoli 1


© SF/Monika Rittershaus

  • Gioachino Rossini : L'Italiana in Algeri. Dramma giocoso en deux actes. Libretto de Angelo Anelli
  • Cecilia Bartoli, Ildar Abdrazakov, Edgardo Rocha, Alessandro Corbelli, José Coca Loza, Rebeca Olvera, Rosa Bove
  • Philharmonia Chor Wien
  • Ensemble Matheus, dir. : Jean-Christophe Spinozi
  • Mise en scène : Moshe Leiser, Patrice Caurier
  • Haus für Mozart, 14 août 2018, 15 h 

Initiée au Festival de Pentecôte en mai dernier, cette production de L'Italienne à Alger a été conçue par et pour Cecilia Bartoli, pour commémorer le 150ème anniversaire de la mort de Rossini. Directrice artistique de ce festival, la célèbre cantatrice a voulu se mesurer pour la première fois sur scène à ce nouveau rôle du répertoire rossinien dont elle a déjà à son actif ceux de Rosina du Barbier de Séville, de La Cenerentola et de Desdemona dans Otello. Pour ce nouveau défi, elle a réuni une équipe qui a déjà fait ses preuves à Salzbourg comme à L'Opernhaus de Zürich et au Théâtre des Champs Elysées : le tandem Leiser et Caurier à la régie et le chef Spinozi à la baguette. Un moment de fun assurément !

Festival de Salzbourg : Salomé ou la tragédie du regard

Festival Salzbourg Salome 1


© SF/Ruth Walz

  • Richard Strauss : Salomé. Drame musical en un acte. Libretto d'après le drame éponyme d'Oscar Wilde dans une traduction en allemand de Hedwig Lachmann
  • Asmik Grigorian, Anna Maria Chiuri, Gábor Bretz, Julian Prégardien, John Daszak, Avery Amereau, Matthaus Schmidlechner, Mathias Frey, Patrick Vogel, Jörg Schneider, David Steffens, Tilman Rönnebeck, Pawel Trojak, Henning von Schulman, Dashon Burton, Neven Crniċ
  • Wiener Philharmoniker, dir. Franz Welser-Möst
  • Mise en scène, décors, costumes et lumières : Romeo Castellucci
  • Felsenreitschule, le 12 Août 2018, 15 h

Pour la deuxième année de son mandat d'Intendant du Festival de Salzbourg, Markus Hinterhäuser aura frappé un grand coup avec Salomé. En faisant appel au régisseur italien Romeo Castellucci, il savait déranger un ordre établi et voir porter un regard neuf sur une des grandes tragédies de l'opéra. De fait, la présentation donnée fait plus qu'en renouveler l'interprétation. Elle génère un choc artistique et s'approche de l'œuvre d'art totale. Alors surtout que musicalement le spectacle est porté par une direction d'orchestre incandescente et une distribution d'une rare perfection.

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework