Test Bang & Olufsen Beoplay H95 : un casque ANC convaincant, au sommet de la pyramide du luxe

Bang And Olufsen H95 17

Marque de luxe ou fabricant audio ? Bang & Olufsen a toujours joué avec ce fragile équilibre, maniant une image exclusive et une tarification généralement plus élevée que la moyenne. Le casque sans fil à réduction de bruit Beoplay H95 ne semble pas prêt à inverser cette tendance, puisqu'il se présente comme une accentuation du précédent H9 3ème gen. Matériaux nobles, ergonomie avancée, sonorité haut de gamme, mais tarification qui verse dans la démesure ; le Beoplay H95 réussit-il son pari insensé ?

LA SUITE APRÈS LA PUB

Bang & Olufsen Beoplay H95

Type : casque Bluetooth à réduction de bruit active
L'avis d'ON-Mag : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orangeetoile grise(3,5/5)
Prix : 800 euros 

 

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

Une classe au-dessus des autres

Ne tournons pas autour du pot, sur la forme, le Bang & Olufsen Beoplay H95 est ce qui se fait de plus impressionnant. Structure presque entièrement en aluminium, bandeau et coussinets en cuir de qualité, molettes crantées en aluminium et design vraiment étudié : on a presque affaire à une œuvre d'art. Nous pouvons seulement regretter qu'il ne soit disponible qu'en noir et en gris/blanc, l'école scandinave restant ici sur des coloris très ternes.

Bang And Olufsen H95 14

La forme est bien là et l'assemblage suit, presque irréprochable. Le Beoplay H95 est à la fois luxueux et moins froid qu'il n'y paraît de prime abord. Bang & Olufsen a clairement monté le niveau d'un cran par rapport à la concurrence. Seul le MW65 de Master & Dynamics n'est pas très éloigné, un casque comme le B&W PX7 optant quant à lui pour une autre orientation. Le B&O H95 peut surtout se plier, ce qui n'était pas le cas des modèles précédents, et peut se mettre à plat. Cela lui permet de parfaitement rentrer dans son bel étui de transport dédié, tout en aluminium.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Le confort n'est pas aussi brillant, ne pouvant pas rivaliser avec celui d’un Sony WH-1000Xm3 ou d’un Bose Headphones 700. Mais, d'une part ce confort reste d'un excellent niveau, les coussinets étant bien larges et enveloppants, d'autre part cet écart vient principalement du poids plus important (323 g pour le Beoplay H95 contre environ 250 g pour les autres), ce qui est certainement lié à sa structure en aluminium.

 

Ergonomie profonde, de Surface

L'ergonomie est assez réjouissante, puisque la marque a eu la bonne idée de combiner la navigation habituelle, entièrement tactile, avec un système de molettes cerclant les deux coques, à la manière d'un Microsoft Surface Headphones. L'une de ces molettes est assignée au réglage du volume, l'autre à la réduction de bruit/retour sonore. Leur fluidité est assez bonne, avec quelques micro frottements perceptibles.

Bang And Olufsen H95 8

Le Bang & Olufsen Beoplay H95 est compatible avec la nouvelle application Bang & OIufsen, épurée et plutôt utile, même si elle ne s’avère pas indispensable. En plus de pouvoir mettre à jour le casque et gérer quelques paramètres, elle permet d'appliquer un panel d'égaliseurs prédéfinis, ou de jouer avec une "roue d'égalisation" assez déroutante, mais efficace.

Cerise sur le gâteau, la connexion est multipoint, ce qui permet au B&O H95 de se connecter en profil audio sur deux produits à la fois.

 

Réduction de bruit et autonomie en progrès

La réduction de bruit du précédent casque Beoplay H9 (3ème gen) était déjà efficace, mais tout de même assez loin d’atteindre les performances des ténors, en particulier dans les basses fréquences. Ici, Bang & Olufsen corrige largement ce défaut pour se hisser, non pas au niveau du champion Sony, mais à un niveau déjà assez élevé.

Sans nous couper du monde extérieur, la réduction de bruit est déjà efficace dès les 40-50 Hz, et parvient à tenir un niveau à peu près régulier de 20 voire 25 dB jusqu'aux aigus (1 kHz). Passée cette gamme de fréquences, l'isolation passive prend le relais. Là aussi, le progrès en matière d’atténuation par rapport au modèle précédent est assez tangible, même s’il pourrait être plus marqué à notre goût. Nous avons donc affaire à un casque dont le système antibruit n'est certes pas aussi impressionnant que celui d'un Sony WH-1000xm3, mais se tient parfaitement.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Bang And Olufsen H95 6

B&O introduit également un algorithme de réduction adaptative du bruit, qui en l'état nous semble très perfectible, mais valable dans quelques situations. Mieux vaut pour le moment rester sur la méthode manuelle.

Le mode Ambiant (retour sonore) pourra légèrement perturber, car il s'axe sur une reproduction des voix, tout en conservant la réduction de bruit dans les basses fréquences.

Annoncée à 38 h avec réduction de bruit active, l'autonomie atteint environ 35 h en pratique. Un résultat pour le moins excellent.

 

Une sonorité vivante et titanesque

Nous ne pouvons passer sous silence un point extrêmement fâcheux : l'impossibilité d'utiliser le Bang & Olufsen Beoplay H95 en mode filaire passif, c’est-à-dire éteint. Un choix vraiment incompréhensible, surtout à un tel tarif. Tous nos tests ont donc été réalisés en mode actif.

Pas si éloignée de celle des précédents H9, la signature sonore du H95 passe clairement un cap technique, les coussinets bien plus spacieux et l'utilisation de nouveaux transducteurs avec membranes anodisées titane changeant la donne de manière audible.

Bang And Olufsen H95 9

À la fois très précis et très vivant, le Beoplay H95 délivre une signature sonore en V étiré (légèrement physiologique donc), se caractérisant par des extrêmes graves boostés, des médiums légèrement en retrait mais très réguliers et des aigus légèrement mis en avant via plusieurs pics et oscillations. Notre seul vrai reproche concernera justement cette dernière gamme de fréquences, très expressive mais vite agressive une fois bousculée, ce qui est assez typique des membranes titane.

Le son se fond parfaitement dans les genres modernes (pop, rap, etc) ou le jazz, l’énergie et l’excellent niveau de maîtrise du Beoplay H95 faisant particulièrement briller les bons enregistrements, même à bas volume. La texture des instruments, les petites nuances d’un morceau - tout est admirablement retranscrit. À l'inverse, les styles agressifs (ainsi que les hauts volumes) et les mauvais mix sont rapidement fatigants.

 

Bang And Olufsen H95 1Avec ces caractéristiques, il est logique de retrouver une scène sonore cohérente, plus profonde que large (pas assez large peut-être), mais surtout extrêmement détaillée. Face à des références comme le Sony WH-1000Xm3 ou le Bowers & Wilkins PX7, le B&O Beoplay H95 propose un son moins chaud, moins accessible que celui de ses deux concurrents, mais d'une certaine façon plus précis et technique, moins lourd, prenant le pari d'une sonorité différente, tout en ayant parfaitement conscience de ses forces et faiblesses.

Le Bang & Olufsen Beoplay H95 justifie-t-il techniquement ses 800 euros ? Non, il lui faudrait vraiment se détacher du lot pour cela. Mais il peut enfin s'asseoir à la table des meilleurs et, pour ce qui est du design, les regarder de haut.

Le Beoplay H95 sur le banc de mesure

 Reponse en frequence Beoplay H95
Ci-dessus, la mesure de réponse en fréquence (non-compensée) en mode Bluetooth. En rouge : ANC activé. En bleu : mode Ambiant (retour sonore). En vert : ANC désactivé.

ANC
Ci-dessus, mesure de la réduction de bruit active du Beoplay H95. En bleu : signal de référence. En vert : mode Ambiant (retour sonore). En violet : casque éteint ou ANC désactivé (isolation passive). En marron : ANC activé.

Notre avis

  • Construction :etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5)
  • Ergonomie : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue(4,5/5)
  • Confort : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5)
  • Isolation : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
  • Performances : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5)
  • Musicalité : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue(4,5/5)
  • Intérêt :etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orangeetoile grise(3,5/5)

>>> CELA PEUT AUSSI VOUS INTÉRESSER : TOUS NOS TESTS DE CASQUES ANTIBRUIT ET SANS FIL

Site : bang-olufsen.com

Spécifications

  • Type : casque circum-auriculaire Bluetooth à réduction de bruit active
  • Fabrication : aluminium, cuir d'agneau, cuir de vachette, tissu
  • Puce Bluetooth 5.1
  • Codecs audio supportés : SBC, AAC, AptX Adaptive
  • Appairage rapide : Google Fast Pair, Microsoft Swift Pair
  • Multipoint
  • Transducteurs de 40 mm avec membranes anodisées titane
  • Réponse en fréquence : 20 Hz à 22 kHz
  • Poids : 323 g
  • Livré avec : coffret en aluminium, câble USB-C, câble jack 3,5 mm, adaptateur jack avion
  • Prix : 800 euros


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Bang & Olufsen

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework