icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Test Bowers & Wilkins PX7 : le casque audiophile sans fil et antibruit qui sait tenir tête aux champions de Sony et Bose

Bower Wilkins PX7 ONtopAudioAward

Bowers & Wikins est l’un des rares constructeurs venant de la scène Hifi et audiophile à avoir réussi à tirer son épingle du jeu sur le marché des casques Bluetooth à réduction de bruit et même à être en mesure de rivaliser avec des cadors comme Bose, Sony ou encore Jabra. Son modèle B&W PX était déjà une belle réussite. Nous l'avons classé dans notre sélection 2019 des meilleurs casques sans fil et antibruit. Bowers & Wilkins enchaîne maintenant avec le PX7, toujours aussi ambitieux, toujours dans le haut du panier en terme de prix, mais son tarif n’est pas non plus exorbitant et surtout, il est encore plus performant.

Bowers & Wikins PX7

Type : casque circum-auriculaire, sans-fil, à réduction de bruit
L'avis de ON-mag : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rouge(5/5), ON-topaudio Award
Prix au moment du test : 400 €

 

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TEST DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

Le Bowers & Wilkins PX7 se différencie de son prédécesseur par un look un peu plus passe-partout, moins raffiné, plus massif. Cependant, il ne se départit pas totalement du style chic habituel de la marque britannique. Sa construction est extrêmement sérieuse. On retrouve les grands boucliers ovales en métal des coques des oreillettes, portant fièrement le nom de la marque en toutes lettres, ainsi que l'habillage textile sur le reste des coques. Les supports des oreillettes adoptent toujours la même forme originale de virgule. Cependant, ils ne sont plus en métal. Ils sont désormais faits d'un matériau synthétique high-tech, de la fibre de carbone composite, qui allie très grande résistance, légèreté et absence de résonances marquées.

Le Bowers & Wilkins PX7 n'est pas un poids plume, mais il conserve une masse raisonnable (305 g sur notre balance). Les coussinets assez minces de ses oreillettes ont beaucoup de mémoire de forme et même si l'arceau est un peu ferme, le confort comme la tenue sont de très bon niveau. De plus, ce casque a des glissières d'une allonge assez inhabituelle. Il s'adapte aussi bien aux petites têtes chauves qu'aux grosses têtes avec une énorme tignasse.

L'autonomie du Bowers & Wilkins PX7 atteint 30 heures et une charge rapide à partir de son port USB-C assure 5 heures de musique. Cela le situe dans la moyenne haute et c'est une bonne chose, car même en liaison filaire, ce casque demande à être allumé pour fonctionner.
Les commandes à partir des oreillettes se font par le biais de boutons physiques plutôt faciles à repérer à l'aveugle. On regrette cependant un peu l'absence de pavé tactile ou encore d'accès direct au mode de retour sonore. Ce dernier ne semble pouvoir être activé que depuis l'appli de paramétrage qui, sans être très compliquée ni trop pauvre, n'est pas non plus un exemple d'ergonomie ou de richesse.

bowers 26amp wilkins px7 gris

Antibruit efficace et performances sonores un peu typées, mais au-dessus de la mêlée

Sur le terrain, nous avons trouvé la gestion du volume sonore un peu particulière à partir de certains appareils Android. Malgré ce bémol, le Bowers & Wilkins PX7 est plutôt agréable à utiliser, d'autant que ses performances sont d'excellent niveau. Ce casque offre une isolation phonique passive relativement importante, tandis que son système de réduction de bruit actif est réellement efficace, certes pas aussi poussée que sur les références du genre comme le Bose Headphones 700 ou le Sony WH-1000XM3, mais pas non plus très loin derrière. Il est possible de mettre le système antibruit en mode élevé, faible, éteint ou encore automatique. Le mode automatique provoque parfois un petit bruit de commutation, mais s'avère pratique et intelligent.
Les microphones du Bowers & Wilkins PX7 fonctionnent également fort bien. Ils captent correctement la voix, même en milieu bruyant. Là encore, les résultats ne sont pas tout à fait à la hauteur de ce que propose le Bose Headphones 700, mais sont déjà très honorables.

S'il est un point sur lequel ce casque B&W marque sa supériorité, c'est bien dans le domaine des performances sonores. Nous avons pu le comparer en direct avec le Sony WH-1000XM3, le Bose Headphones 700 et le Jabra Elite 85h. Lorsque l'on passe à son écoute, la première réflexion qui vient à l'esprit est "Ah ouais, c'est autre chose". La restitution sonore du PX7 est certes un peu typée, avec un équilibre relativement sombre qui s'accentue légèrement lorsque l'on enclenche le système antibruit. Mais ses excellents petits haut-parleurs de 38 mm à membrane en nylon, semblant très proches de ceux de l'ancien casque Hifi haut de gamme Bowers & Wilkins P7, réalisent des prouesses dans le bas du spectre. Les graves sont fermes, profonds et donnent même des sensations physiques. Le reste du spectre est d'une grande douceur. L'image sonore n'est pas d'une ampleur exceptionnelle, mais bien construite. À partir d'une source utilisant le codec Bluetooth SBC ou AAC, la définition est moyenne. Mais dès que l'on passe à un smartphone qui propose l'AptX ou mieux l'AptX HD, deux codecs que supporte aussi le Bowers & Wilkins PX7, on fait un bond qualitatif tangible. On gagne en détails, en aération. Le médium est plus ouvert et les basses mieux tenues. Les meilleurs résultats sont certes toujours obtenus en liaison filaire, lorsque la réduction de bruit (ANC) est désactivée. Néanmoins, les différences entre les modes sont assez ténues, ce qui n'est pas toujours le cas à l’écoute des casques concurrents.

>>> CELA PEUT AUSSI VOUS INTÉRESSER : NOS AUTRES TESTS DE CASQUES SANS FIL ET ANTIBRUIT

Le Bowers & Wilkins PX7 sur le banc de mesure ON-mag

Les différentes courbes de réponse en fréquence du casque Bowers & Wilkins PX7 en filaire, sans fil et avec le système de réduction du bruit (ANC) activé.
Bowers Wikins PX7 frequency respons

Action du système de réduction de bruit du Bowers & Wilkins (avec en rouge le bruit extérieur et en vert ce qu'il en reste à l'intérieur du casque). Le PX7 est un champion sur cette mesure (voir comparatif "qui a le meilleur système de réduction du bruit").
Bowers Wikins PX7 ANC mesure

La distorsion émise par le Bowers & Wilkins pour un niveau pondéré de 95 dB : elle est très très mesurée.
Bowers Wikins PX7 distorsion mesure

Le Bowers & Wilkins PX7 en image

Spécifications

  • Type : casque circum-auriculaire, sans fil et antibruit
  • Liaison Bluetooth et filaire (fonctionnent uniquement en mode actif)
  • Codecs audio supportés : SBC, AAC, SBC, AptX HD
  • Transducteurs : électrodynamiques de 38 mm
  • Autonomie : 30 heures
  • Charge rapide : 15 min pour 5 heures d'autonomie
  • Accessoires fournis : mallette de rangement, câble USB-C, câble mini-jack
  • Poids : 305 g
  • Prix : 400 €

Site web de la marque : www.bowerswilkins.com

Notre avis

  • Construction : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rouge(4,5/5)
  • Ergonomie : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)
  • Confort : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
  • Isolation phonique : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
  • Performances audio : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rouge(5/5)
  • Musicalité : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue(4,5/5)
  • Intérêt : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rouge(5/5)


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: OnTopAudioAward, Bowers & Wilkins, B&W

Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework