[Test] casque Bowers & Wilkins P7 : plus gros et plus musclé

Bowers-Wilkins-P7

Après les modèles supra-auriculaires P5 et P3, la marque britannique a décidé d'étendre sa gamme vers le haut, avec le P7, un casque circum-auriculaire délivrant un son musclé.

---------
Ce test a été publié dans notre guide
casques audiophiles 2014
---------

Le P7 ressemble beaucoup à son petit frère le P5. La finition est toujours très luxueuse et soignée utilisant des matériaux nobles. On retrouve les mêmes superbes branches métalliques en spirales, la même forme d'oreillettes et d'arceau. Le P7 est cependant plus massif et plus lourd et, donc un poil moins élégant. Grâce à ses oreillettes circum-auriculaires, il gomme plusieurs défauts du P5. Il serre assez fortement la tête mais il tient beaucoup mieux en place. On y perd un peu en confort, mais on gagne plusieurs crans en matière d'isolation phonique et c'est idéal pour la balade, l'avion ou les transports en commun. Pour faciliter un usage polyvalent, deux câbles sont fournis, dont un avec microphone et commande pour smartphone, ainsi qu'un adaptateur jack 6,35 mm et une luxueuse housse de rangement en similicuir.

Les transducteurs qu'accueillent les oreillettes sont d'assez petite taille (environ 38 mm de diamètre), mais d'une technologie particulière qui semble propre à Bowers & Wilkins. Leur membrane est en nylon avec une suspension périphérique autorisant de forts débattements et une charge très travaillée, grâce aux coussinets "à double cavité" qui préservent un volume important entre les oreilles de l'auditeur et les transducteurs.

À l'écoute, le P7 est très différent de ses petits frères P3 et P7. Sa restitution est beaucoup plus charpentée dans le grave et même un peu sombre. Les basses ont perdu en neutralité pour gagner en séduction. Elles sont très présentes, le médium est un peu en retrait et l'aigu à la fois doux et cristallin. C'est un cocktail très réussi pour un morceau rock comme le duo Alicia Keys/Jack White, "Another Way To Die" (BO de James Bond, "Quantum Of Solace"). C'est un peu moins bien pour les formations de Jazz ou Baroque intimistes et beaucoup mieux pour les grandes formations orchestrales... bref pour tous les styles de musique qui ont besoin d'énergie. Par exemple, le morceau d'Icona Pop featuring Charly XCX, "I Love It", est extrêmement dynamique, percutant, entraînant. On peut l'écouter à fort volume sans se faire mal aux oreilles. Bien qu'il soit dans l'absolu un peu cher, le P7 est une nouvelle réussite à mettre à l'actif de Bowers & Wilkins. C’est un casque que l'on aime écouter et que l'on a du mal à quitter.

Le Bowers & Wilkins P7 en images

Spécifications

  • Type : clos, circum-auriculaire
  • Réponse : 10 Hz à 20 kHz
  • HP : 38 mm (électrodynamiques)
  • Sensibilité : 111 dB SPL/V à 1 kHz
  • Impédance : 22 Ω
  • Puissance max. : 50 mW
  • Cordons : interchangeables, un standard de 1,25 m avec connecteur mini-jack, l'autre de 1,25 m avec commandes et microphone pour smartphone plus connecteur mini-jack à 4 contacts
  • Accessoires fournis : housse de rangement, adaptateur jack 6,35 mm
  • Poids : 290 g
  • Prix : 400 €

Notre avis

  • Confort : etoile-orangeetoile-orangeetoile-orangeetoile-demi-orangeetoile-grise(3,5/5)
  • Versatilité : etoile-verteetoile-verteetoile-verteetoile-verteetoile-grise(4/5)
  • Son : etoile-orangeetoile-orangeetoile-orangeetoile-orangeetoile-grise(4/5)
  • Fabrication : etoile-verteetoile-verteetoile-verteetoile-verteetoile-demi-verte(4,5/5)
  • Intérêt : etoile-orangeetoile-orangeetoile-orangeetoile-orangeetoile-grise(4/5)

Acheter en ligne


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework