PUBLICITÉ

iBasso DX170 : un baladeur très audiophile, connecté, coloré et presque abordable

iBasso DX170 02

Malgré la présence de quelques appareils très haut de gamme dans son catalogue, iBasso conserve son ADN de marque proposant des produits relativement abordables. Successeur de l’assez réussi DX160, le nouveau DX170 perpétue ainsi la tradition des baladeurs connectés à moins de 500 euros. Un renouvellement qui n’oublie pas de penser à l’obsolescence ?

Très belle enveloppe, premium mais pas luxueuse

Directement dérivée de celle de son prédécesseur, l’enveloppe de l'iBasso DX170 est intégralement en aluminium anodisé, le tout dans un très joli coloris bleu. Le design de l’appareil, bien qu'il ne soit pas fondamentalement différent de celui des habituels baladeurs connectés, s’en distingue tout de même par son côté plus arrondi que la moyenne. Pas d’arête franche ni de bordure facettée, comme cela peut par exemple être le cas sur les modèles d'Astell & Kern.
Nous pouvons également relever que les dimensions et le poids demeurent très acceptables : 124.5 x 70 x 15 mm pour 165 g.

LA SUITE APRÈS LA PUB

iBasso DX170 01

À l’image du DX160, le nouveau DX170 exploite très bien sa façade, puisqu’il arbore un écran de 5 pouces couvrant sa quasi-totalité. Pas de révolution concernant la qualité d’affichage mais une petite amélioration. Il s’agit ici d’un écran tactile capacitif fourni par Sharp, d'une définition de 1080 x 1920. Certes, nous ne sommes pas au niveau des meilleurs smartphones, mais pourtant au-dessus de la moyenne des baladeurs.

L’image moderne d'iBasso se traduit particulièrement bien dans l’OS utilisé, ici Android 11, qui plus est livré avec le Play Store Google. Bien sûr, il reste possible d’installer d’autres magasins d’applications, ou d’utiliser des .APK. Pour éviter de rencontrer le même problème que les appareils Astell récents, l’ensemble est propulsé par une puce RK3566 de chez Rockchip. Là encore, elle est très loin des meilleures puces d'Apple et de Qualcomm, mais elle devrait permettre à l’appareil d'offrir une expérience fluide. Nous sommes tout de même un peu refroidis par les 2 Go de mémoire RAM, ce qui paraît ridicule en 2022. Autre étrangeté : la mémoire interne de seulement 16 Go, qui oblige clairement l’utilisateur à investir dans une carte microSD (un emplacement est prévu à cet effet).

Un peu plus audiophile

À l’image de son écran ou de son SOC, l’iBasso DX170 promet quelques améliorations sur le plan sonore. Sans prétendre se frotter à des concurrents comme le Fiio M15 ou le Kann Alpha, ce baladeur dispose d’un ensemble de composants assez cohérent.
L’étage de conversion est notamment assuré par deux puces (montage dual-DAC) CS43131 de Cirrus Logic, promettant une plage dynamique de 130 dB. En plus de décoder les flux PCM et DSD, l’appareil est capable de gérer le MQA en natif. L’amplification n’est pas en reste, utilisant un duo d’amplis Op pour chaque canal. Bien sûr, le DX170 possède une architecture symétrique. Au niveau de la puissance, il peut sortir 6,4 Vrms sur sa sortie symétrique et 3,2 Vrms sur la sortie asymétrique.

iBasso DX170 03

Surtout, le constructeur met ici en œuvre l’une de ses spécialités, à savoir la gestion de l’ensemble des composants par un "cerveau" en FPGA. Celui-ci permet de récupérer le flux audio depuis le SOC et de jouer le rôle d’horloge afin de parfaitement synchroniser l’ensemble, à l’aide de deux oscillateurs femto de NDK. iBasso promet ainsi d’éliminer toute forme de jitter du signal.
Plus simple que ses concurrents plus haut de gamme en matière de connectiques, le DX170 comprend un port USB-C pour la recharge et la fonction DAC, une sortie symétrique en jack 4,4 mm et une sortie multifonction en jack 3,5 mm. Cette dernière, outre la fonction de sortie casque (asymétrique), peut également servir de sortie Ligne et de sortie numérique via un adaptateur coaxial RCA.

LA SUITE APRÈS LA PUB

iBasso DX170 02

Enfin, l’autonomie annoncée peut atteindre jusqu’à 11 h. Il va de soi que via la sortie symétrique et le baladeur raccordé sur un casque puissant, cette endurance fond comme neige au soleil.
L’iBasso DX170 est déjà disponible en France, pour un tarif de 430 euros.


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



ibasso

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus