Test Fiio M15 : un baladeur ultra audiophile, connecté et presque parfait, flirtant avec les limites du nomadisme

Fiio M15 Test ONmag 2

Grisé par le succès éclatant de ses M11 et M11 Pro, avec le M15, le constructeur Fiio dégaine son baladeur ultime, un vrai monstre d'audiophilie qui ne regarde pas à la dépense.

Fiio M15

Type: baladeur audiophile haute résolution connecté
L'avis d'ON-Mag : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue(5/5)
Prix : 1 400 euros 

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

Le lourd héritage du très haut de gamme, entre nomade et sédentaire

Dès le déballage, la boîte irisée du Fiio M15 tape à l'œil, mais l'effet le plus saisissant apparaît avec son écrin de noyer brut rappelant la patte de grands constructeurs japonais. Tout chinois qu'il est, Fiio en impose et entre de plain-pied dans le très haut de gamme, avec un petit décorum à la fois luxueux et sobre.

Fiio M15 Test ONmag 3

La forme du Fiio M15 déroute. Terminées les lignes brisées et les contours anguleux, il embrasse ici l’inspiration arrondie des meilleurs baladeurs Sony et leurs enveloppes irréprochables. Il n’a pas cet éclat presque « nouveau riche » des Astell & Kern Ultima, mais touche plutôt au pinacle d'une recette simple et épurée : une finition noire mate, un dos en verre aux motifs carbonés, un bel écran recouvrant presque toute la face avant, des touches dissimulées dans une encoche discrète, un potentiomètre analogique au scalp de verre, et pour s'accorder un peu d'exubérance, un trio de prises jack aux accents d'or.

Fiio M15 Test ONmag 7

Que ce soit en matière de fabrication ou de design, on ne peut pratiquement rien reprocher au Fiio M15. Son design est le signe de la maturité de la marque. Aucune petite errance ou petit point laissé au hasard. Tout semble simple et étudié, bien à sa place, à la manière de ce que pourrait produire un grand constructeur de smartphones tout en suivant sa propre voie. Mention spéciale pour le potentiomètre, très pratique et parfaitement intégré.

Fiio M15 Test ONmag 5

Toutefois, il ne faut pas voir le Fiio M15 comme un pur baladeur. Ses dimensions (75 x 134 x 18 cm) et surtout son poids (307 g) le coupent immanquablement d'une partie des audiophiles nomades.

Y a-t-il une chose qu'il ne sait pas faire ?

Enumérer toutes les fonctions du Fiio M15 serait bien fastidieux. Nous pouvons évoquer l'excellent M11 puisqu'il partage avec lui nombre de caractéristiques, dont l'OS ainsi que le CPU Exynos 7872. Inutile de préciser que l'expérience utilisateur est aussi réussie qu'avec ce dernier, parfaitement fluide et sans aucun ralentissement.

La navigation repose à la fois sur un bel écran tactile de 5,15" lumineux et réactif, ainsi que sur les touches de la tranche gauche. En plus des boutons classiques pause/lecture et changement de pistes, la marque intègre un bouton "multifonction" qui permet d'accéder directement à certains réglages, ainsi qu'un commutateur pour verrouiller l'écran tactile.

Fiio M15 Test ONmag 9

Si les anciennes versions de l'OS (un Android 7.0) n'intégraient pas le Play Store de Google, une mise à jour récente a remédié à ce problème. Ainsi n’y a-t-il plus aucune différence (sauf l’appareil photo) avec un smartphone Android. Une avancée assez salutaire qui n'entrave pas la rapidité de réaction du nouveau baladeur de Fiio.

La connectivité est tout simplement exhaustive, puisqu'en plus des fonctions de streaming, ce Fiio M15 est compatible Airplay et DLNA en natif, intègre un combo récepteur/émetteur Bluetooth, une prise USB bidirectionnelle (utilisation en DAC ou connecté à un DAC externe), et sa prise mini-jack 3,5 mm peut également servir de sortie Ligne analogique ou de sortie numérique S/PDIF en coaxial.

Fiio M15 Test ONmag 6

Quant à l'autonomie, annoncée entre 9 h et 15 h environ suivant les fichiers lus et la connectique utilisée, elle tient plutôt bien ses promesses. Nous sommes parvenus à un gros delta de près de 16 h 30 en jack 3,5 mm à partir de fichiers FLAC 16 bits sur écouteurs intra-auriculaires, et un peu moins de 7 h 30 sur prise 4,4 mm avec des fichiers DSD ainsi qu'un casque Hifi énergivore.

Un Graal sonore presque accessible et presque sédentaire

Forcément au-dessus de la mêlée face aux autres modèles Fiio, le M15 brille surtout par l'adoption de deux DAC AK4499, référence la plus haut de gamme d’AKM. À l'écoute, la sonorité impressionne sans paraître s'élever à un univers d'écart par rapport au M11 Pro, ce dernier ayant déjà placé la barre extrêmement haut. Cependant, la différence se fait clairement sur la meilleure gestion des détails, d'un niveau stratosphérique, ainsi que sur la reproduction des basses, insolente de précision.

Le Fiio M15 a tout du produit hybride pouvant largement remplacer une configuration de salon ; sa réserve de puissance est telle qu'aucun casque à l'heure actuelle ne semble le mettre à genoux, surtout branché en symétrique.

Fiio M15 Test ONmag 4

Avec des écouteurs intra-auriculaires, la différence de son avec un M11 Pro est bien là, mais pas au point de justifier la différence de prix. La scène sonore est un peu plus profonde, mais ne gagne pas en largeur. Surtout, le module THX du M11 Pro paraît légèrement plus maîtrisé sur les hautes fréquences (sur des écouteurs). Un détail qui peut avoir son importance sur les genres musicaux très énergiques, même si le M15 le domine en termes d'impact et de propreté des basses.

La signature tonale du M15 place une très légère emphase dans les médiums, toujours irréprochables, tout en se concentrant sur la pure technicité et la musicalité. Ce baladeur n'est pas aussi neutre et détaillé que les modèles de la gamme Ultima d’Astell & Kern, mais son léger regain de chaleur lui permet d'être presque aussi impressionnant à l'écoute. Bien des DAC-amplis casque sédentaires de cette gamme de prix n'ont pas une telle qualité technique.

Fiio M15 Test ONmag 8

Un défaut ? Oui : son caractère quasi sédentaire. Pour qui désire seulement une utilisation sur écouteurs intra-auriculaires, le gain avec le M11 Pro n'est pas forcément justifié. La molette de volume analogique est certes un très gros plus, mais la partie amplificatrice demande une écoute à forte puissance pour vraiment révéler sa supériorité, et par conséquent des écouteurs ne permettent pas d'en tirer totalement profit.

Le branchement sur un ampli casque de salon haut de gamme, comme l’Auris Audio Euterpe (modèle sédentaire très imposant), permet d'aller encore un peu plus loin.
Pour une utilisation avec casque Hifi, le Fiio M15 est parfait. Difficile en effet de trouver ailleurs un tel exemple de puissance et de maîtrise combinées dans un baladeur.

Fiio M15 Test ONmag 10

Véritable morceau de bravoure, le Fiio M15 est un baladeur appelé à marquer son temps. Un petit cran au-dessus des M11 et M11 Pro, il ne justifie toutefois son adoption que pour les utilisateurs de casques et/ou ceux désirant une solution tout-en-un à la fois portable et sédentaire. Pour ceux-là, le jeu en vaut la chandelle.

>>> À LIRE AUSSI : NOS AUTRES TESTS DE BALADEURS AUDIOPHILES

Notre Avis

  • Construction : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange (4,5/5)
  • Polyvalence : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue(5/5)
  • Ergonomie : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange (5/5)
  • Qualité Technique : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)
  • Musicalité : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange (4,5/5)
  • Intérêt : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)

Spécifications

  • Type : baladeur audiophile connecté sous Android
  • Châssis en alliage d'aluminium/magnésium
  • Mode Android ou Pure music (Android mais coupant toutes les applications autres que le lecteur)
  • Ecran 720p en 5,15"
  • 5 boutons de navigation
  • Puce Exynos 7872
  • DAC : Dual DAC AKM 4499EQ
  • Puce Bluetooth CSR8675
  • Oscillateur crystal de NDK
  • Lecture PCM 32 bits/768 kHz, DSD512, MQA en natif
  • Troisième génération de FGPA Fiio
  • Contrôleur USB XMOS
  • Mode ALL to DSD (convertit les PCM en DSD avant passage dans le DAC)
  • Batterie : 7490 mAh
  • Autonomie annoncée (16 bits, prise jack 3,5 mm) : 15 h
  • Recharge : < 3h30 (charge rapide 18 W)
  • Inclus : coffret en noyer, protection d'écran Gorilla Glass
  • Dimensions : 134 x 75 x 16 mm
  • Poids : 310 g
  • Prix : 1 400 euros


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Fiio

Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework