icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Test iBasso DX160 : un baladeur audiophile coloré et chaleureux, proche de l'excellence

iBasso DX160 ONmag 2

Le baladeur connecté serait-il enfin arrivé à maturité ? Fiio a déjà la réponse avec son fabuleux M11 et sa déclinaison M11 Pro, des modèles complets, audiophiles et aussi rapides que de bons smartphones. Pour 100 euros de moins, iBasso se propose de réussir le même exploit avec son DX160, un produit plus coloré mais pas moins ambitieux.

iBasso DX160

Type: baladeur audiophile Haute résolution connecté
L'avis de ON-Mag :  etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise(4/5)
Prix : 400 euros 

 

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

Plus de légèreté, moins de luxe

On pourrait croire l'iBasso DX160 et le Fiio M11 semblables, mais il n'en est rien. Alors que Fiio opte pour un baladeur plus anguleux et un peu plus dense, extrêmement luxueux, iBasso privilégie un design plus arrondi, plus léger et plus coloré, se rapprochant bien plus du concept classique de baladeur.

iBasso DX160 ONmag 6

Si l’iBasso DX160 est léger en main, son solide contour en aluminium anodisé et son dos en verre l'éloignent clairement des modèles d'entrée de gamme. Le DX160 possède une très bonne finition, sans défaut ni petit grincement, le tout sans vis apparente. En point d'orgue, un magnifique écran occupe la quasi-totalité de la surface avant.

Si la connectique ne va pas aussi loin que celle du FiiO M11, elle satisfait pratiquement tous les usages courants : une prise mini-jack 3,5 mm jouant le triple rôle de sortie casque, sortie Ligne et sortie audionumérique optique ; une prise casque asymétrique en jack 4,4 mm ; un port USB-C pour la recharge, le transfert de fichiers et la fonction DAC externe. Enfin, un système de bouton classique et une discrète molette de volume assurent une navigation très simple.

iBasso DX160 ONmag 13

Allant un peu à contre-courant, l'iBasso DX160 s'arme non pas de puces AKM mais d'un duo de CS43198, un classique haut de gamme de Cirrus Logic. Le baladeur assure la lecture PCM jusqu'en 32 bits/384 kHz, en DSD256, et propose même la lecture MQA.

Si ce modèle possède un module Wi-Fi pour assurer la connectivité, il ne met en revanche pas en avant de compatibilité DLNA ou AirPlay (ce que fait le FiiO M11). Son module Bluetooth 5.0 intégré permet de recevoir un flux, mais aussi d'émettre jusqu'en LDAC.

De l'Android presque sans lenteur

Basé sur une version Android 8.1 (7.0 pour le FiiO M11), avec son écran très lumineux, l'iBasso DX160 est un petit plaisir pour les yeux. Les couleurs sont vives et l'écran très contrasté, encore un peu plus réussi que celui du FiiO M11. L'interface n’est pas aussi moderne que les versions les plus récentes d'Android, mais un utilisateur de smartphone ne sera clairement pas perdu.

iBasso DX160 ONmag 14

Version spéciale d'Android faisant, le Playstore n'est pas installé, même s'il reste possible de le faire au prix de quelques manipulations. Pour les applications, il faut passer par le système APKPure installé par défaut. Une fois dedans, toutes les applications sont disponibles, en particulier Qobuz, Deezer, Tidal et autres services de musique en streaming en ligne.

Si dans la plupart des cas de figure, l’expérience s’avère assez fluide et réactive, l'iBasso DX160 n'est pas exempt de défauts. Ainsi, on sent bien que sa puce Rockchip et ses 2 Go de mémoire vive "seulement" sont loin derrière les performances de la puce Exynos du Fiio M11. La navigation est très correcte dans l'ensemble, mais parfois ponctuée de petites imprécisions de l'écran tactile. Quelques petits gels d'écran, un ralentissement par-ci par-là, des choses qui n'arrivent pas chez son adversaire et rendent l'expérience un peu moins agréable. On remarque également que la molette de volume n'est pas aussi réactive et précise.

iBasso DX160 ONmag 15

Beau mais pas toujours intuitif, le lecteur audio intégré Mango Player est assez complet, en particulier par les nombreux réglages qu’il propose, même s'il gagnerait à se simplifier. Notons que ses deux égaliseurs intégrés, l'un graphique (10 bandes) et l'autre paramétrique, sont particulièrement bien pensés.

L'autonomie oscille environ entre 9 h et 14 h suivant les usages et les casques/écouteurs utilisés, cela en lecture 16 bits. En DSD ou 24 bits et avec des casques très énergivores, l’autonomie peut rapidement s'effondrer.

Un son à la chaleur légère

À l'écoute, ce baladeur conserve la petite patte moderne des iBasso. Ne voulant pas d'une neutralité absolue, le DX160 propose un sonorité très détaillée et aérée, mais marquée par une légère rondeur, ou plutôt des aigus finement atténués.  

iBasso DX160 ONmag 19

L'iBasso DX160 sonne tout sauf numérique. Il ne développe aucun grain dans l'écoute et sait rester très technique, mais a tendance à adoucir les pistes agressives plus que ne le ferait un baladeur intransigeant comme le Cowon Plenue R2.

Le DX160 est particulièrement à l'aise avec des écouteurs intra-auriculaires déjà très techniques et très dynamiques comme les Earsonics Blade, que son caractère calme permet de canaliser sans perdre aucun détail et sans réduire l'espace sonore. Si le DX160 a clairement été développé autour de son amplification symétrique (jack 4,4 mm), la différence avec la prise jack 3,5 mm n'est pas aussi importante que sur le Fiio M11. Le gain en symétrique est là, mais de manière très modérée. On constate un rendu un peu plus spacieux et un peu plus dynamique, mais pas un univers d'écart.

iBasso DX160 ONmag 18

Cette prise symétrique est en revanche déterminante pour alimenter les casques à haute impédance, permettant de passer d'une tension de sortie de 3,2 V à 6,4 V, ce qui est suffisant pour pratiquement tous les modèles du marché.

Que ce soit en asymétrique ou en symétrique, une écoute sur le Sennheiser HD800 ou sur l'Audeze LCD-2 Closed Back n'a posé aucun problème, que ce soit en termes de puissance ou de qualité sonore. Notons toutefois que ce baladeur ne va pas aussi loin dans les micro-détails que le Fiio M11. Même constat en ce qui concerne la largeur de la scène sonore, un point sur lequel le modèle de Fiio semble intouchable dans sa gamme de prix.

Le Fiio M11 n'est pas neutre car très légèrement marqué dans les médiums, mais tout sauf chaud. L'iBasso est presque son équivalent vinylique, lissant quelques défauts des enregistrements en étant plus tolérant dans les hautes fréquences. Un choix moins impressionnant, mais parfois plus convaincant.

iBasso DX160 ONmag 17

Baladeur très agréable à l'usage, léger et doté d'un des meilleurs écrans jamais vu sur un baladeur, l'iBasso DX160 est marqué par quelques petites concessions qui ne lui permettent pas encore de concurrencer le FiiO M11, même en tenant compte de son prix plus abordable. Reste une expérience parfaitement satisfaisante et un son très agréable. 

>>> À LIRE AUSSI : NOS AUTRES TESTS DE BALADEURS AUDIOPHILES

Spécifications :

  • Type : baladeur audiophile connecté
  • Puce de traitement audionumérique : Dual Dac Cirrus Logic CS41398
  • OS : Android 8.1
  • Ecran tactile multipoint 5" 1080p
  • Entrée numérique : DAC USB-C
  • Sortie numérique : S/PDIF optique sur le connecteur jack 3,5mm
  • Sortie analogique : sortie Ligne (jack 3,5 mm), prise casque asymétrique (3,5 mm) et symétrique (4,4 mm)
  • Tension de sortie : 3,2 Vrms (sur jack 3,5 mm), 6,4 Vrms (sur jack 4,4 mm)
  • Batterie : 3200 mAh
  • Autonomie : 13 h
  • Dimensions : 113 x 69 x 15 mm
  • Poids : 178 g
  • Prix : 400 euros

L'avis de ON-mag

  • Construction : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5)
  • Polyvalence :  etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
  • Ergonomie : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orangeetoile grise(3,5/5)
  • Musicalité :etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue  (4,5/5)
  • Intérêt : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5)


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: ibasso

Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework