Comparatif : 6 enceintes Bluetooth, nomades, waterproof et estivales qu'on appréciera aussi bien en hiver

Comparatif Enceintes Waterproof ONmag

Alors qu'elles étaient presque un rêve il y a encore quelques années, les enceintes Bluetooth totalement étanches sont à présent tout à fait accessibles. Petits et de plus en plus puissants, ces fascinants objets sonores ne sont certes pas à classer dans la catégorie des produits audiophiles, mais peuvent se révéler tout à fait surprenants et bien plus polyvalents qu'on ne pourrait le penser. Mais encore faut-il choisir le bon produit. Ce comparatif vous permettra d'y voir plus clair, grâce à une sélection d'enceintes de tailles diverses et à des prix variés, adaptés à tous les budgets. Prêts à plonger ?

>>> LES COMPÉTITRICES

- Bose Soundlink Micro : 100 €
- Sharp PS919 : 130 €
- Marshall Emberton : 150 €
- Ultimate Ears Boom 3 : 150 €
- Sony SRS-XB33 : 150 €
- Bang & Olufsen A1 2ème Gen : 250 €

 

Comment bien choisir son enceinte Bluetooth portable

Plusieurs critères entrent en jeu lorsque nous parlons d'enceintes Bluetooth portables et waterproof. En effet, le son n'est pas la seule caractéristique à prendre à compte.

Premièrement la fabrication et la praticité d'usage ne doivent pas être négligées. La plupart des enceintes de ce type sont fabriquées sur une base plastique, il faut donc que ce dernier soit de bonne qualité, bien assemblé et suffisamment durable même après une exposition au soleil (n'oublions pas qu'il s'agit de produits nomades). Nous n'avons rencontré aucun problème avec les modèles sélectionnés dans notre comparatif, mais gardez en tête que cela n'est pas forcément un gage de bonne tenue sur le très long terme.

Bang And Olufsen Beoplay A1 2eme Gen 2
Véritable enceinte haut de gamme, la B&O A1 2ème gen va bien plus loin que le simple plastique.

À ce titre, un revêtement spécial ou des matériaux de meilleure qualité peuvent présenter de gros avantages. Le silicone rugueux et texturé de la Marshall Emberton, le silicone simple mais bien épais de la Bose Soundlink micro, l'aluminium anodisé et le cuir de la Bang & Olufsen A1 2ème Gen, le tissu des Sony SRS-XB33 et Boom 3 d'Ultimate Ears, l'assemblage imposant et la large grille métallique de la Sharp PS919 : tous les modèles de ce comparatif ont quelque chose de plus à offrir.

Marshall Emberton ONmag 3
Avec leurs armes propres, la Marshall Emberton et la Sony SRS-XB33 affichent une fabrication simple mais efficace.

Allant de pair avec la fabrication, la transportabilité est un élément de choix au moins aussi déterminant. Glisser son enceinte dans une poche ? Pas encore ! Mais la placer dans un petit sac est clairement possible. Tous les modèles testés ici peuvent rentrer dans n'importe quel petit sac de voyage ou sac de la vie quotidienne. La Sharp PS919 est l'exception volontaire de ce comparatif, prouvant qu'il est possible de trouver des produits hors normes, plus puissants, mais tout de même transportables (grâce à une large poignée) et tout aussi abordables que les autres.

Quant à l'usage, il doit être aussi aisé que celui de n'importe quel casque audio ou d'écouteurs zéro fil : un appairage rapide, des boutons de commande simples et accessibles, un indicateur de niveau de batterie, quelques connectiques (un port USB-C pour la recharge devient presque une obligation) et pourquoi pas quelques bonus, comme une connexion multipoint sont autant de caractéristiques à surveiller. 

Ultimate Ears Boom 3 ONmag 5
Parmi les quelques défauts de la Boom 3, l'utilisation d'une prise micro-USB.

Pour certains modèles même, une application permet d'égaliser la signature sonore ou d'apporter des options supplémentaires (un double appairage par exemple), les marques faisant de plus en plus entrer ces enceintes dans un écosystème, quitte à les amener à la frontière de l'enceinte intelligente. Justement, cette connectivité est parfois agrémentée d'une entrée micro, qui permet de répondre à un appel téléphonique, voire de servir de relais pour un assistant vocal de téléphone. C'est le cas par exemple de la A1 2ème Gen de B&O, compatible Alexa.

En marge de l'usage pratique, certaines références assument largement leur caractère festif. La couleur des produits est un premier pas ; à ce titre certains constructeurs (comme Sony) n'hésitent pas à proposer de nombreuses déclinaisons aux tons éclatants, alors que d'autres préfèrent la sobriété ou une reprise de leur identité visuelle (Marshall Emberton). Mais ce côté festif s'exprime surtout à travers les éclairages RGB dont certains constructeurs font un argument. Plus ou moins poussée, plus ou moins énergivore, cette option n'apporte rien à la sonorité, mais peut légitimement être considérée un atout supplémentaire, la cerise sur le gâteau lors d'une petite fête au bord de la piscine.

Sharp PS919 ONmag 18
Pourvue d'une coque qui ne se montre pas incroyablement colorée, la Sharp PS919 se rattrape sur une partie lumineuse très poussée.

L'autonomie est également un critère déterminant. Elle s'étend de moins de 6 h à plus de 20 h ; cela peut faire la différence dans les moments cruciaux, et là encore tout dépend de votre usage. Sûres de leurs forces, certaines enceintes proposent même d'assurer la fonction de batterie externe, en permettant de recharger un smartphone ou tout autre produit de ce type. Une fonction gadget pour certains, qui constitue un immense plus pour d'autres.

Enfin, la résistance à l'eau demeure l'une des raisons d'être de ces petites enceintes. Un produit IPX5 (la Sharp PS919) est déjà assuré de résister à pratiquement toutes les situations, même une très forte pluie ou un jet d'eau. Mais pour une sécurité totale, une certification IPX7/IP67 permet à l'enceinte de résister à une immersion totale, un choix presque indispensable pour une utilisation au bord d'une piscine par exemple.

Bose soundlink micro
Avec une certification IP67, plus aucune crainte de balancer son enceinte dans l'eau.

Précisons tout de même que ces enceintes sont faites pour résister à l'eau, pas pour fonctionner sous l'eau. En effet, le signal Bluetooth est totalement inadapté au milieu aquatique, que ce soit de par sa puissance très faible ou sa gamme de fréquence (2,4 GHz) inadaptée à une transmission correcte. Il ne faut donc pas espérer pousser les décibels depuis le fond du bassin.

 

Musicalité ou précision ?

Bien évidemment, la qualité sonore reste la base de tout. Une enceinte parfaite sur tous les autres points mais qui sonnerait comme une casserole ne saurait nous convaincre.

Mais cette qualité sonore reste toujours un sacré défi pour les constructeurs, en particulier à cause du volume réduit de ces petites enceintes portables, et de la puissance disponible. Si la reproduction des médiums et des aigus n'est a priori pas trop compliquée, sur le papier, de nombreux obstacles peuvent apparaître pour restituer les basses. Pour cela, les marques rivalisent d'ingéniosité et pratiquent un numéro d'équilibrisme entre son et compacité.

Sony SRS XB33 ONmag 6
Presque à l'étroit, la Sony XB33 mise sur des radiateurs passifs extrêmement bien étudiés.

Certains optent pour une structure deux voix, laissant d'un côté les médiums/aigus (ou seulement les aigus) et plaçant les basses (ou basses/médiums) sur un haut-parleur dédié, plus large ; d'autres exploitent des technologies comme les radiateurs passifs. Plus importante encore que la reproduction des aigus, une reproduction des basses défaillante, trop écourtée, annihile toute musicalité, toute énergie.

Une fois ces problèmes réglés, reste à définir la signature du produit. Neutralité ? Douceur ? Energie ? Musicalité ? Toutes les marques ont leur propre recette, et certaines proposent même plusieurs modes sonores, qui permettent par exemple de faire exploser le niveau de basses. Nous serions plutôt partisans d'une sonorité bien musicale, avec une petite emphase dans les bas-médiums et les basses, ces enceintes Bluetooth restant davantage festives que sérieuses.

Bang And Olufsen Beoplay A1 2eme Gen 5
Bang & Olufsen exploite plutôt la forme de son enceinte pour placer un large haut-parleur.

Enfin, ces dernières années, l'accent à été mis sur une reproduction du son à 360° et non plus seulement sur une approche directive. Sans être bien plus immersive, cette sonorité permet de ne pas se soucier de l'orientation du produit. Certains constructeurs en font une marque de fabrique, quand d'autres préfèrent se concentrer sur la pure sonorité.

Dans ce comparatif, nous n'avons sélectionné que des enceintes suffisamment bonnes pour être recommandées. Toutes ont leurs particularités et leur caractère, certaines nous ont davantage tapé dans les oreilles et les yeux que d'autres, mais toutes trouveront leur public.


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Comparatif

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework