Skip to main content
PUBLICITÉ

Test casque Austrian Audio The Composer : un roi du son et de l'espace

La marque autrichienne Austrian Audio, fondée en 2017 par d'anciens employés d'AKG, perpétue un certain esprit et une approche "d'ingénieur". Tout d'abord spécialisée dans les produits audio professionnels, elle s'écarte ici légèrement de cette voie avec le casque ouvert électrodynamique The Composer. Annoncé comme le produit de studio ultime et comme une déclaration d'amour aux audiophiles, ce modèle sédentaire très dispendieux (2500 euros) a-t-il vraiment ses chances face aux champions du marché de la Hifi ?

Austrian Audio The Composer

Type : casque Hifi/de studio ouvert
L'avis d'ON-Mag : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange (4,5/5)
Prix : 2500 euros 

LA SUITE APRÈS LA PUB

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

Sobriété métallique et confort de haut vol

Sans être le casque le plus audacieux du marché, esthétiquement parlant, l'Austrian Audio The Composer fait incontestablement partie des plus aboutis sur la forme. Ce modèle de studio ou Hifi à l'allure sobre mêle à merveille épure et élégance, ce qui se retrouve dans la finesse de sa structure, de ses coques et coussinets. À ce titre, la cerise stylistique sur le gâteau est le très bel élément annulaire faisant la liaison entre les coques et l'arceau.

Austrian Audio The Composer 7

L'Austrian Audio The Composer brille également par sa qualité de fabrication. L'industrie du casque Hifi nous a trop souvent habitués à des casques hors de prix flirtant avec le projet DIY (Do It Yourself). Ce modèle de la marque autrichienne rejoint - dans une version aussi sérieuse quoique moins luxueuse - quelques créations exceptionnelles comme le Meze Empyrean II ou l'Utopia de Focal.
La structure générale est très majoritairement en métal et l'assemblage impeccable. Cette qualité passe par une économie de matériaux très intelligente, puisque tous les éléments sont très fins voire ajourés.
Cette finesse extrême n'a qu'un seul revers : il n'y a pas de place pour une connectique classique ; Austrian Audio déporte donc celle-ci sous la forme d'une double fiche banane placée à l'arrière de chaque coque. La solution est visuellement réussie, mais totalement propriétaire. Relevons au passage que si les câbles sont d'assez bonne facture, ils manquent néanmoins un peu de souplesse et s'entortillent assez facilement.

Austrian Audio The Composer 1

LA SUITE APRÈS LA PUB

De très haut niveau, le confort coche les cases d'un casque sédentaire réussi. L’Austrian Audio The Composer est relativement léger (385 g). Quant à son repose-tête, il est à la fois large et doux. Mais surtout, les coussinets sont démesurément grands, sans pour autant déborder sur la mâchoire. Facilement remplaçables grâce à leur fixation aimantée, ces éléments parviennent à être souples et respirants. Dommage de ne pas livrer, en plus des modèles de base habillés de similicuir, un jeu de coussinets revêtus de velours, ne serait-ce que pour proposer plusieurs sonorités.
Porté pendant plusieurs heures, l'Austrian Audio The Composer se fait à peine sentir. Notre constat est d'autant plus positif qu'il est même possible de faire pivoter les branches et l'arceau vers l'avant à partir des anneaux de suspension des oreillettes, afin de stabiliser davantage le port (selon les morphologies).

Austrian Audio The Composer 3

Parfait ? Pas totalement. Le système de réglage de la hauteur manque d'amplitude et le casque n'est donc pas bien adapté aux toutes petites têtes. Dans notre cas, nous réglons le cran au minimum et cela est tout juste suffisant.
Pour le packaging, Austrian Audio ne va pas à l’économie. En plus de sa boîte de rangement avec placage en bois, le casque est livré avec trois câbles : un modèle de 3 m avec terminaison jack 3,5 mm, un modèle de 3 m avec terminaison XLR 4 broches et un modèle de 1,4 m avec prise jack 4,4 mm.

À l'écoute : un champion des détails et de l'immersion sonore

Qu'il est loin le temps de l’Austrian Audio Hi-x55, ce casque à la signature particulièrement étrange. Le modèle The Composer est une belle preuve de la maturité du constructeur autrichien, symbolisée par un nouveau transducteur électrodynamique de 49 mm avec membrane à surcouche DLC (carbone amorphe), dans une architecture totalement ouverte.

Austrian Audio The Composer 5

LA SUITE APRÈS LA PUB

À l'écoute, les choix sonores d'Austrian Audio nous rappellent presque immédiatement - à quelques nuances près - le classique Sennheiser HD 800 S. Le profil sonore de ce casque peut ainsi être décrit comme neutre et clair.
Étonnamment profonde, la réponse dans le bas du spectre rappelle, par sa linéarité impressionnante, ce que nous retrouvons habituellement sur des casques planaires. Ce n'est bien sûr pas sur ce terrain qu'Austrian Audio peut concurrencer les modèles d’Audeze et Meze en termes de précision et d'ampleur, mais le résultat est très bon pour un casque électrodynamique. Les graves sont assez précis et très impactants lorsque c’est nécessaire, malgré un peu de distorsion à haut volume.

Austrian Audio The Composer 2

Mais ce qui fait vraiment la force de ce casque, et qui nous permet de faire une comparaison avec la création de Sennheiser, c’est son extraordinaire sens du détail, associé à un niveau de séparation des instruments impressionnant, ainsi que sa scène sonore démesurée. Sur ce point, Sennheiser garde l'avantage, le HD 800 S projetant mieux le son vers l'avant. Mais si l'on omet cet ovni toujours au goût du jour, il est bien difficile de trouver un élève aussi convaincant en matière d'immersion que l'Austrian Audio The Composer.
À l'inverse, l'extension dans les basses, plus prononcée chez le candidat autrichien, offre davantage d'assise, ce qui n'est vraiment pas du luxe.
Si les médiums sont parfaitement fluides et équilibrés, la gestion des aigus démontre chez Austrian Audio un désir de clarté. Hormis un petit retrait autour de 2 kHz, ce qui adoucit légèrement la restitution, le haut du spectre est plus en avant que le reste des fréquences. Cette dominante claire, en partie responsable de la sensation de détail et d'ouverture, s'exprime particulièrement bien dans les genres musicaux à forte dynamique, comme le classique et le jazz. Ce casque est certes très polyvalent, mais ces deux styles lui permettent de particulièrement briller. Reste que ce choix, bien qu'un peu plus doux que sur le HD 800 S, aura quelques détracteurs. Adoucir les pics dans les aigus pourrait rendre l'écoute plus sage, sans perdre en qualité.

Austrian Audio The Composer 1

LA SUITE APRÈS LA PUB

Forcément, une telle personnalité permet à l'Austrian Audio The Composer d'être particulièrement à l'aise pour accompagner un travail de création musicale. Synthèse idéale de musicalité et d'exigence, il est un véritable caméléon pour qui est autant artiste qu'audiophile. L'avantage par rapport au HD 800 S est qu'il fonctionne bien à partir de la plupart des sources audio, grâce à son impédance nominale de seulement 22 ohms. Il est bien sûr préférable de choisir un amplificateur de qualité, comme le Full Score One de la marque, mais il n'est pas nécessaire selon nous d'opter pour un appareil aussi exclusif. Des références bien plus abordables sont tout aussi pertinentes pour alimenter ce casque.
Finalement, les quelques défauts de l’Austrian Audio The Composer tiennent dans sa comparaison avec ses concurrents. Très cher, ce casque possède des avantages face son adversaire de circonstance made in Sennheiser, mais n'est pas fondamentalement meilleur. Plus premium, plus doué dans le bas du spectre et moins exigeant en matière d'amplification, il ne le domine pas d'un point de vue technique et immersif. Surtout, son tarif le rapproche dangereusement des ténors du planaire, Meze Empyrean II en tête. Ce numéro d'équilibriste, s'il n'est pas parfait, est malgré tout très bien exécuté.

En résumé

Beau, impeccablement conçu et confortable, ce casque sédentaire très haut de gamme Austrian Audio The Composer réussit son pari initial : être aussi à l'aise dans un salon audiophile que dans un studio. Son chant, à la fois détaillé et ample, lui permet de mettre en valeur les capacités de ses transducteurs électrodynamiques maison de 49 mm. Un produit fort réussi… Mais qui a de la concurrence.

L'Austrian Audio The Composer sur le banc de mesures d'ON-mag

Austrian Audio The Composer
Ci-dessus, mesure de la réponse en fréquences (compensée) de l'Austrian Audio The Composer.

>>> À LIRE ÉGALEMENT : TOUS NOS TESTS DE CASQUES HIFI

Spécifications

  • Type : casque Hifi/de studio ouvert
  • Coussinets circum-auriculaires
  • Transducteurs Hi-X de 49 mm, avec membrane à surcouche DLC
  • Réponse en fréquences (pas de précision de mesure) : 5 Hz – 44 kHz
  • Impédance nominale : 22 ohms
  • Sensibilité : environ 95 dB/mW
  • Poids : 385 g
  • Inclus : boîte de rangement, 1 câble de 3 m avec terminaison jack 3,5 mm, 1 câble de 3 m avec terminaison XLR 4 broches, 1 câble de 1,4 m avec terminaison jack 4,4 mm
  • Prix : 2500 euros

Notre avis

  • Construction : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange(5/5)
  • Confort : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue(4,5/5)
  • Qualité sonore : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange (4,5/5)
  • Musicalité : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)
  • Intérêt : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange (4,5/5)



Autres articles sur ON-mag ou le Web pouvant vous intéresser


Austrian Audio

PUBLICITÉ