PUBLICITÉ

Test Astell & Kern ACRO CA1000 : sédentaire mais transportable et autonome, un lecteur et ampli casque d'un luxe total

Astell and Kern ACRO CA1000 1

Concept étrange sur un marché de niche, l’ACRO CA1000 d’Astell & Kern propose une expérience à part. À l'image des extravagants Sony DMP-Z1 et Shanling M30, ce lecteur de musique connecté/DAC/ampli casque n'est ni vraiment un baladeur, ni un modèle de bureau, mais un peu les deux. De format sédentaire alimenté par une batterie, cet appareil transportable entend réunir le meilleur des deux univers. Mais justement, en voulant bien faire, n'est-il pas un mauvais mélange ?

Astell & Kern ACRO CA1000

Type : lecteur/DAC/ampli casque transportable
L'avis d'ON-mag : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
Prix : 2 300 euros

LA SUITE APRÈS LA PUB

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

Extravagant, mais d'un luxe irréprochable

Astell & Kern ne nous déçoit jamais sur la qualité de fabrication et ce n'est clairement pas aujourd'hui que cette habitude tombera. L'honnêteté nous pousse à dire que nous n'avons pas immédiatement mis en fonction cet appareil, tant nous avons d'abord observé et manipulé l'objet avec admiration. Qu'on l'aime ou non, son design est des plus grandioses, à la fois simple et parfaitement travaillé. L'Astell & Kern CA1000, taillé comme un joyau dans un unique bloc d'aluminium, est l'exemple même de l'épure réussie.

Astell and Kern ACRO CA1000 3

Tout est simple mais pas simpliste, rien ne dépasse (y compris la moindre vis) et aucune imperfection ne vient entacher la finition. Ce modèle facetté et strié (sur ses flancs) met très bien en valeur les différents éléments qui le composent, comme la somptueuse molette de commande, sans pour autant que cela soit ostentatoire. Notre description frôlerait le panégyrique si les boutons de commande étaient un peu plus que de minuscules appendices et si l'écran de contrôle, rabattable, était un peu plus grand.

Astell and Kern ACRO CA1000 4

LA SUITE APRÈS LA PUB

Le format particulièrement imposant de l'appareil (104,9 x 45 x 148,8 mm) lui permet d'accueillir des connectiques presque toujours absentes des baladeurs audiophiles : entrée optique Toslink, entrée RCA S/PDIF, entrée RCA (Ligne) et sortie analogique sur RCA (fixe ou variable). Il est, à ce titre, totalement au niveau d'un DAC/ampli casque de salon.

Expérience complète, ergonomie vieillissante

Difficile de demander plus à l'Astell & Kern ACRO CA1000 en matière de connectiques. L’appareil agit en effet comme un petit hub, qui plus est suffisamment lourd (un peu plus de 900 g, avec des pieds antidérapants) pour ne pas se laisser entraîner par le poids des câbles. Plusieurs prises s'activent automatiquement une fois raccordées, comme les prises casque, mais d'autres demandent de modifier des options dans l'interface.

Astell and Kern ACRO CA1000 6

Cette interface passe uniquement par le petit écran de contrôle de 4,1 pouces. L'expérience générale n'est alors pas inférieure à celle offerte par les baladeurs de la marque, mais c'est sur ce point que nous émettons justement nos premières critiques. En effet, une surface aussi réduite (loin de la taille des écrans des smartphones modernes), doublée d'un affichage de qualité moyenne, montre un certain manque d'ambition du constructeur, qui aurait pu proposer une expérience plus grandiose.

Mais notre reproche principal tient plutôt à ce qui propulse l'ensemble, le couple CPU/OS. Ce dernier est une sorte de vieille version d'Android modifié (sans App Store). Si les applications musicales (nous avons principalement utilisé Spotify, Apple Music et Qobuz) sont simples à installer, force est de constater que l'expérience "rame". L'écran ne défile pas de manière aussi fluide que sur les smartphones récents, même d'entrée ou de milieu de gamme, et les ralentissements divers ne sont pas rares. Nous n'avons certes pas rencontré de bug sérieux, mais Astell & Kern devrait vraiment améliorer cette partie.

Une fois la lecture d'une playlist lancée, heureusement tout ne repose que sur la partie sonore ainsi que sur les boutons de contrôle et la molette. Sur ce point, malgré la simplicité générale, tout fonctionne sans hésitation.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Astell and Kern ACRO CA1000 2

L'autonomie, comme souvent avec les baladeurs audiophiles, dépend énormément de la puissance de l'amplification. Ici, 4 crans sont disponibles : gain bas, moyen, élevé et super. Annoncée à 10 h 30 environ en gain bas, l'endurance tient largement cette promesse en pratique. Avec un casque peu énergivore comme le Grado SR80e, l’autonomie a presque atteint 12 h. Avec le bien plus énergivore Dan Clark Stealth (en asymétrique ici), le gain élevé est nécessaire, ce qui abaisse cette autonomie à 8 h, mais cela demeure très correct. Le mode super, quant à lui, reste un peu à part, puisque l'autonomie peut alors descendre en flèche, généralement en deçà de 5 h. En configuration de bureau, le CA1000 raccordé sur sa prise USB de charge (avec un chargeur secteur pas trop anémique) se recharge presque toujours plus vite qu'il ne se décharge, ce qui permet de ne pas tirer sur les cycles de batterie.

L'absolue technicité

Astell & Kern ne laisse aucune place au hasard sur le plan sonore, utilisant ce qui se fait de plus moderne en la matière. Pour la conversion numérique-analogique, ce sont pas moins de 4 DAC ES9068AS d’ESS qui sont sollicités à l'intérieur de l'ACRO CA1000, que ce soit en symétrique ou en asymétrique. À cela s'ajoute l'utilisation d'amplis Op modernes pour l'amplification des différentes configurations (symétrique, asymétrique).

Sans surprise, cet appareil cumule tout ce que nous apprécions chez le constructeur. La sonorité est d'une technicité tout simplement irréprochable, au niveau des meilleures cartes son du marché. L'ouverture sonore, les détails, la dynamique générale, mais surtout la réserve de puissance, lui permettent de s'adapter absolument à tous les modèles du marché, casques comme écouteurs. Que ce soit avec les écouteurs les plus sensibles ou les casques les plus difficiles, la même approche du son demeure, tout en nuances, sans aucun bruit de fond perceptible ni problème sonore. Les composants sont de haute qualité et Astell & Kern sait parfaitement les faire fonctionner ensemble.

Astell and Kern ACRO CA1000 8

Nous avons particulièrement apprécié l'association avec le Dan Clark Stealth, un casque planaire fermé de nouvelle génération, qui lui aussi renferme des composants très modernes et innovants. Ce duo délivre une scène sonore parfaitement équilibrée, d'un haut niveau de détails et d'une justesse exceptionnelle, mettant en avant ce que la science sonore produit de meilleur ces dernières années.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Irréprochable sur le plan sonore et sur la fabrication, l'Astell & Kern ACRO CA1000 réussit bien son numéro d'équilibriste entre produit de salon et modèle transportable. Dommage que son interface à l'écran ne soit pas plus moderne.

Spécifications

  • Type : lecteur/DAC/ampli casque transportable
  • DAC : Quad DAC ES9868AS
  • Lecture PCM 32 bits, DSD512, MQA 8x
  • Système d'alimentation Teraton Alpha
  • Entrées : 2 USB (1 charge, 1 data), 1 prise optique Toslink, 1 RCA S/PDIF, 2 RCA Ligne,
  • Sorties : 2 RCA analogiques (niveau fixe ou variable), jack 3,5 mm, jack 6,35 mm, jack 2,5 mm, jack 4,4 mm
  • Écran rabattable de 4,1 pouces, définition 720 x 1080 pixels
  • Bluetooth (entrée et sortie) avec support des codecs LDAC et AptX HD
  • Dimensions : 104,9 x 45 x 148,8 mm
  • Poids : 919 g
  • Prix : 2 300 euros

>>> À LIRE AUSSI : NOS AUTRES TESTS DE BALADEURS AUDIOPHILES 

Notre avis

  • Design/fabrication :etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange(5/5)
  • Connectique :etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue(4,5/5)
  • Ergonomie/interface :etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile griseetoile grise(3/5)
  • Qualité sonore :etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue(5/5)
  • Musicalité :etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange(5/5)
  • Intérêt :etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Astell & Kern

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus