icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Baladeur DMP-Z1 et écouteurs IER-Z1R : Sony continue de faire sa place dans le luxe audiophile

Sony DMPZ IERZ1R ecouteur baladeur high end

On l’avait déjà remarqué lors de l’IFA 2016 de Berlin, Sony fait de l’œil aux audiophiles. On se souvient notamment du Walkman plaqué or NW-WM1Z qui semblait être le baladeur le plus cher que la marque sortirait. C’est désormais du passé, puisque Sony sort le DMP-Z1, qui affiche un prix aux environs de 6 000 €. D’autant que Sony annonce sa sortie en même temps que celle des écouteurs hybrides IER-Z1R, dont les caractéristiques rappellent celles de marques audiophiles de haute qualité.

DMP-Z1 : un design à l'allure audiophile et bling-bling

DMP Z1 baladeur sony face

Le look caractéristique du DMP-Z1 est marqué par son gros bouton de contrôle du volume plaqué or. Cela fait un peu bling-bling et audiophile ostensible, et aussi un peu viril sans être forcément techniquement plus intéressant. On est loin du design des produits grand public, surtout avec un châssis et des commandes 100 % aluminium poli, au point de quasiment devoir prendre le baladeur avec des gants pour ne pas y laisser de traces. Sur le dessus, on trouve un écran tactile de 7,6 cm de diagonale qu’il est possible de redresser vers l’avant pour une meilleure lecture, sans avoir à soulever l’appareil. Sous l’écran, on trouve les boutons précédent, suivant et lecture/pause en finition brossée. En façade, près du gros bouton, prennent place les sorties analogiques symétriques et asymétriques, respectivement de 3,5 mm et 4,5 mm. Elles sont cerclées de rondelles dorées, non-loin du bouton ON, noir et discret.

Sous le capot du DMP-Z1 : Hi-Res, DSD et alimentation de qualité

Sony DMP Z1 3

Le DMP-Z1 est doté de deux puces DAC Asahi Kasei AK4497EQ, soit une par canal. Elles peuvent prendre en charge les flux jusqu’en 24 bits/192 kHz et DSD 11,2 MHz. Ces puces sont complétées par un étage d’amplification analogique capable de fournir 1500 mW sous 16 Ω en sortie. Le tout est alimenté par une batterie à cinq accumulateurs haut de gamme pour les circuits analogiques et numériques de l’appareil. Mais on peut aussi choisir d’alimenter le baladeur directement sur secteur pour une utilisation à la maison. La batterie annonce une autonomie de neuf heures pour de la lecture en Hi-Res ou DSD et de douze heures pour d’autres types de fichiers. La mémoire interne est de 250 Go et elle peut être complétée par deux cartes Micro SD placées dans des fentes dédiées. Ce baladeur est également capable de remastériser tous types de fichiers musicaux vers du DSD 5,6 MHz. Mais selon nous, chez ON Mag, c’est surtout le format de l’enregistrement initial qui compte. L’appareil se dote également d’un DSP propriétaire à Sony, nommé DSEE HX, prévu pour donner davantage de réalisme et de détail à la restitution. D’un côté plus ludique, on trouve aussi un processeur de lecture "façon vinyle" supposé traiter les enregistrements pour leur donner la richesse et la résonance du son des disques lus sur platine analogique. À tester…

Un baladeur/DAC nomade et sans-fil autant que sédentaire

DMP Z1 baladeur sony biais

Doté d’un port USB-C, le baladeur DMP-Z1 peut s’utiliser comme DAC externe branché à un ordinateur ou un lecteur réseau. Un récepteur Bluetooth permet aussi de transmettre de la musique depuis un appareil mobile et de la lire avec le DMP-Z1. Par ailleurs, le baladeur est fourni avec un câble propriétaire Kimber Kable. Celui-ci se compose de quatre fils tressés en cuivre OFC, permettant de transmettre les signaux en symétrique comme en asymétrique. Parmi les accessoires fournis on trouve aussi une élégante housse de transport.

IER-Z1R : des écouteurs hybrides à coques « en zirconium »

Sony IER Z1R ecouteurs 2

Le zirconium est un métal extrêmement solide utilisé pour la construction des réacteurs nucléaires, des prothèses dentaires ou des diamants de synthèse. Chez les audiophiles, il sert pour les coques des écouteurs intra-auriculaires, sous la forme de dioxyde de zirconium moulé par injection. On retrouve ce procédé notamment chez RHA pour ses modèles d’oreillettes CL1 et CL2 Planar. L’extérieur des oreillettes est tapissé d’un motif miniature en éventails argentés, ce qui donne aux IER-Z1R un aspect bling-bling mais moins viril que le DMP-Z1. À l’intérieur des coques, on trouve un transducteur à armature balancée et deux haut-parleurs dynamiques de 12 mm et 5 mm en alliage de magnésium.

Les prix européens et nord-américains du DMP-Z1 et des IER-Z1R n’ont pas été annoncés, ni leur date de sortie, mais cette dernière ne devrait pas précéder la commercialisation en Asie, prévue en novembre. Les estimations de la presse internationale nous font anticiper une proposition du DMP-Z1 aux environs de 6 000 € et des IER-Z1R autour de 1 400 €.

Plus d’info : sony.com


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Sony

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework