PUBLICITÉ

iFi Audio xDSD Gryphon : nouveau DAC/ampli casque portable qui renvoie les xDSD et xCAN aux oubliettes

iFi Audio xDSD Gryphon 01

Petit classique du constructeur iFi Audio, le DAC/ampli portable xDSD est assez dispendieux mais il a su trouver son public audiophile nomade. Claire modernisation de ce dernier, le xDSD Gryphon propose les mêmes fonctions, tout en franchissant un cap technologique. Un futur roi du genre ?

LA SUITE APRÈS LA PUB

>>> COMPARER LES PRIX, TROUVER UNE OFFRE EN LIGNE
- pour l'iFi Audio xDSD Gryphon

 

Le bon vieux format flasque et ses vaguelettes, en plus moderne

Nettement inspiré du premier xDSD, l'iFi Audio xDSD Gryphon reprend ses lignes atypiques tout en franchissant clairement un cap, que ce soit en matière d'ergonomie ou de connectiques. Un brin plus large que son prédécesseur, le xDSD Gryphon mesure 123 x 75 x 19 mm pour un poids de 215 g. Bâti principalement en aluminium de finition "Gun Metal", il délaisse l'approche un peu plus rutilante des xDSD et xCAN.

Son châssis plus épais lui permet surtout d'accueillir une connectique plus vaste, ainsi que quelques raffinements.

iFi Audio xDSD Gryphon 02

À ce titre, le xDSD Gryphon, qui fait office de DAC, d'ampli casque, de préampli et de récepteur Bluetooth, arbore les connectiques suivantes à l'arrière :

  • 2 ports USB-C : 1 pour la recharge, 1 pour l'échange de données (utilisation en DAC) ;
  • 1 port optique SPDIF dans une prise jack 3,5 mm. Celle-ci peut également servir d'entrée Ligne ;
  • 1 prise jack 4,4 mm et une prise jack 3,5 mm : suivant le mode de fonctionnement, celles-ci peuvent être utilisées en tant qu'entrée Ligne (en mode amplificateur) ou en sortie (Ligne ou préamplifiée/variable, si l'appareil est utilisé comme DAC).

iFi Audio xDSD Gryphon 04

LA SUITE APRÈS LA PUB

À l'avant, en plus d'un beau potentiomètre de volume affleurant à la surface, on retrouve :

  • une sortie casque symétrique en jack 3,5 mm ;
  • une sortie casque symétrique en jack 4,4 mm.

Toujours en façade, deux boutons apportent quelques "améliorations sonores". Le premier est un XBass amélioré, qui comprend trois modes : Bass, Presence (boost des hauts médiums) et Bass + Presence. Le second, XSpace, améliore la scène sonore, afin de la projeter davantage vers l'avant.

iFi Audio xDSD Gryphon 03

Ajoutons donc à cela le récepteur Bluetooth intégré et l'appareil peut vraiment assurer l'ensemble des fonctions d'un bon produit nomade. Surtout, le xDSD Gryphon est compatible avec les OS suivants : Windows, Mac OS, Linux, Android et iOS.

Nouveauté particulièrement classe (et pratique) : la présence sur la face supérieure d'un petit écran OLED monochrome indicatif. Celui-ci permet de connaître en direct le type de fichier lu, le bitrate et la fréquence d'échantillonnage, le volume sonore ainsi que le niveau de batterie. iFi Audio indique avoir particulièrement soigné son intégration, afin qu'il ne génère pas d'interférence dans le signal. 

Encore plus de modernité

Plusieurs années séparent le xDSD et le xDSD Gryphon ; le constructeur a donc clairement modernisé sa formule.

Néanmoins, quelques inconnues demeurent dans la structure de conversion numérique-analogique. iFi Audio ne communique ainsi aucune référence de puce, mais précise qu'il s'agit d'un modèle Burr-Brown. Celui-ci est épaulé par un microcontrôleur XMOS 16 cœurs et asservi par une horloge iFi GMT, avec circuit de réduction du jitter. Via sa prise USB-C, le nouveau xDSD peut ainsi décoder les signaux PCM jusqu'en 32 bits/768 kHz, le DSD512 et le MQA (rendu logiciel et matériel).

LA SUITE APRÈS LA PUB

iFi Audio xDSD Gryphon 05

Sa puce Bluetooth est une référence haut de gamme QCC5100 de Qualcomm, laquelle assure la prise en charge des codecs Aptx Adaptive et LDAC.

La partie analogique n'est clairement pas en reste. En effet, iFi audio introduit une topologie entièrement symétrique et sépare le canal gauche et le canal droit sur le circuit. Cette solution est, on peut s'en douter, plus coûteuse, et demande plus de composants qu'une architecture asymétrique classique. À ce titre, le Gryphon reprend le design dit PureWave que le constructeur réservait jusqu'alors à des références plus haut de gamme et plus imposantes, comme le modèle de bureau Neo iDSD et le produit nomade haut de gamme iDSD Diablo.

Sans trop détailler les secrets de son amplification, le fabricant indique avoir intégré un circuit de rétroaction négative optimisé, baptisé OptimaLoop, censé prévenir des erreurs comme les glissements de phase et autres.

iFi Audio xDSD Gryphon

LA SUITE APRÈS LA PUB

Autre technologie intéressante : le contrôle de volume CyberSync. Son but est de laisser la main au produit pour définir quel ajustement de volume est à privilégier, soit du côté du xDSD Gryphon, soit du côté de la source. En détectant l'OS utilisé, le DAC/ampli est ainsi capable de définir s'il est préférable de jouer d'abord sur le volume côté logiciel ou côté matériel, ce qui optimise la résolution du signal.

Déjà haut de gamme sur le papier, ce nouveau iFi Audio xDSD Gryphon sera disponible mi-novembre pour un tarif de 600 euros.


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



iFi Audio

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus