PUBLICITÉ

Fiio M17 : cet étrange concept de baladeur de bureau d'une puissance ridiculement élevée

Fiio M17

Enfin officiel ! Après des rumeurs plus que persistantes et des visuels qui avaient fuité, le baladeur "titan" de Fiio est bien là. Pas vraiment un successeur du Fiio M15, dont la production est à peu près à l'arrêt suite à l'incendie de l'usine AKM, le Fiio M17 est littéralement annoncé comme un baladeur de bureau, c’est-à-dire plus proche du baladeur transportable que du produit nomade.

>>> OFFRES EN LIGNE, COMPARER LES PRIX
- pour le FiiO M17

LA SUITE APRÈS LA PUB

 

Un cousin de l'A&K Kann Cube

Pas forcément plus grand que ses anciens collègues, puisque sa surface mesure 156,4 x 88,5 mm, le Fiio M17 est surtout bien plus épais (28 mm) et plus lourd (610 g sur la balance). Ce baladeur à l'enveloppe entièrement métallique ne pourra donc clairement pas se loger dans toutes les poches.

Fiio déclare ouvertement donner à son appareil des allures de mecha (robot japonais de manga aux lignes très anguleuses), ce qui passe par un design laissant une plus large place aux arêtes que sur les anciens Fiio, ainsi que par la présence d'un genre de "fuselage Led" découpé en chevrons. Peu discrètes, ces Leds joueront le rôle d'indicateur, pour connaître le type de fichier lu par exemple (PCM, DSD, etc).

Fiio M17 02

Une très grande partie de la façade est occupée par un très large et très bel écran tactile de 6 pouces, d'une résolution de 1080 x 2160.

Pour les autres spécificités techniques, le Fiio M17 repose sur un SOC Snapdragon 660, qui est une référence correcte, mais pas des plus modernes. En plus de cette puce, la marque se permet d'intégrer une puce Bluetooth QCC5124, elle aussi de Qualcomm, qui assure la prise en charge de l'essentiel des codecs du marché. Le M17 suit le fonctionnement de presque tous les autres modèles Fiio M, puisque son OS est une version modifiée d'Android, ce qui permet d'avoir accès aux applications de streaming audio. Il semble également que le baladeur soit compatible AirPlay (à confirmer).

LA SUITE APRÈS LA PUB

Fiio M17 01

Concernant l'ergonomie, le constructeur a légèrement revu sa formule par rapport au M15 et son dernier-né se rapproche un peu plus d'un M11 Plus. La navigation repose légèrement moins sur la molette qu'avant. Une des tranches regroupe l'intégralité des boutons de commandes, ainsi qu'un bouton multifonction (sans doute programmable). La seconde tranche arbore des boutons de volume et le bouton marche/arrêt. Bien sûr, une molette de volume est toujours présente, affleurant la tranche supérieure (facettée) du baladeur.

Côté connectique, difficile de faire plus complet. En effet, en plus de la classique prise jack 3,5 mm, Fiio place ici des jack aux formats 2,5 mm, 4,4 mm et même 6,35 mm. De quoi raccorder presque l'intégralité des casques. Le vice n'a pas été poussé jusqu'à ajouter une prise XLR. En outre, les sorties 3,5 mm et 4,4 mm peuvent être configurées en sortie Ligne.

Fiio M17 04

À la base de l'appareil, deux ports USB-C peuvent être utilisés pour la recharge. L'un des deux assure un transfert plus rapide et la connexion avec des disques durs externes. Le second reste visiblement prévu pour raccorder le baladeur en mode DAC-USB. Une prise SPDIF au format RCA est également présente, permettant au baladeur de se raccorder à un DAC externe. Juste au-dessus de ces prises USB-C, un petit emplacement peut accueillir une carte micro-SD, de quoi étendre la mémoire interne de seulement 64 Go. Enfin, un emplacement dédié spécialement à la recharge permet un raccordement sur un chargeur 12 V dédié (livré en standard). 

Double ES9038 Pro, THX AAA-788+, et puissance démentielle

Nous en parlions déjà lors des premières fuites évoquant la sortie du M17 : la marque délaisse donc AKM pour le très haut de gamme d'ESS. Ici, Fiio a tout simplement retenu la meilleure configuration possible. Le M17 intègre un Dual Mono de puces ES9038Pro (la puce la plus haut de gamme du constructeur). Dans cette configuration, les huit canaux de conversion de chaque puce sont utilisés pour décoder un seul canal audio. L'horloge est assurée par deux oscillateurs Crystal Femto de chez NDK.

LA SUITE APRÈS LA PUB

L'amplification est tout aussi ambitieuse, portée par les modules très haut de gamme THX AAA-788+, versions améliorées des THX AAA-788, eux aussi montés en Dual Mono.

Fiio M17 06

Grâce à cette débauche de moyens, Fiio annonce des performances de très haute volée, proches de celles offertes par les modèles haut de gamme de salon, voire plus. Pour parler chiffres, le constructeur évoque par exemple un SNR en sortie de DAC de 140 dB, pour un THD de -122 dB, tout simplement des chiffres record (même si aucune précision de mesure n'est fournie).

Quant à la puissance de sortie, il faut s'accrocher. Trois gains sont possibles : bas, moyen et haut. Ce dernier permet d'atteindre une tension 11,3 V en sortie symétrique et 6,2 V en sortie asymétrique. Un chiffre déjà colossal, mais que la marque entend accentuer encore.

En effet, deux modes d'alimentation sont possibles : batterie et secteur. L'utilisation classique se fait sur mode batterie, qui exploite un circuit d'alimentation tirant profit des possibilités de la batterie. Mais, si le M17 est raccordé à l'adaptateur 12 V dédié, il est possible d'activer un mode "Big Ear" (littéralement traduit) et un mode "Super Big Ear". Dans cette configuration, la marque exploite un circuit d'alimentation dédié et débride littéralement la puissance des modules amplificateurs. En puissance max, la tension peut alors atteindre le chiffre ahurissant de 35,3 V en symétrique et 17,5 V en asymétrique.

Fiio M17 07

LA SUITE APRÈS LA PUB

Quel est l'intérêt d'une telle puissance de sortie ? Nous n'en avons pas la moindre idée. Aucun casque, à notre connaissance (excepté des étrangetés des temps anciens) n'a besoin d'une telle tension. De tels niveaux sont même très dangereux pour les oreilles et les transducteurs.

Forcément, cette débauche de moyens a un prix, ou plutôt deux : la consommation et la chaleur. Le Fiio M17, en plus du mode DC (adaptateur dédié), repose sur une très imposante batterie de 9 200 mAh. Malgré sa capacité, elle n'assure qu'une autonomie de 10 h (sans doute bien moins en gain élevé) et sa charge complète nécessite pas moins de 4 h 30.

Enfin, la dissipation thermique est au cœur de tout. En plus d'une structure adaptée à cette chauffe, grâce à un châssis ajouré en plusieurs endroits et optimisé pour l'évacuation de la chaleur, Fiio intègre un petit système de refroidissement liquide. Plus extravagant encore, la marque livre un petit socle avec ventilation, afin d'accueillir le baladeur en mode bureau.

Fiio M17 08

Le M17 serait-il le baladeur de tous les superlatifs ? Clairement. Si nous ne sommes plus vraiment dans le domaine du nomadisme, ce Fiio M17 pourrait bien marquer son époque. L'appareil est annoncé en Chine au prix de 12 000 Yuan, soit environ 1 650 euros. Une fois en France, le tarif s'élèvera sans doute au moins à 2 000 euros, si ce n'est plus.


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus