Un incendie dévaste l'usine d'AKM, une catastrophe pour l'industrie audio

asahi kasei 01

Nous n'avions pas besoin de cela en 2020 ! L'industrie audio a également été frappée. La semaine dernière, un incendie très important s'est déclaré dans l'usine d'Asahi Kasei (AKM), l'un des leaders mondiaux de la fabrication de DAC et ADC. À première vue, cet incident pourrait sembler mineur. Mais en réalité, il est susceptible de transformer l'industrie audio en profondeur.

LA SUITE APRÈS LA PUB

L'incendie qui a touché l'usine du constructeur Asahi Kasei, implantée dans la petite ville de Nobeoka (sud du Japon), s'est déclaré dans la journée du 20 octobre. Malheureusement, du fait des matériaux manipulés et surtout de la présence de certaines substances chimiques au sein des installations, l'incendie n'a pu être maîtrisé qu'au bout de plusieurs jours. Les rejets de substances ont même nécessité une évacuation de la population dans un rayon de 1 km autour de l'usine. En bref, un incendie d'usine chimique, avec toutes les complications que cela comporte. Bien que le bâtiment soit toujours debout, certaines installations, en particulier la ligne de production, sont totalement détruites. 

Dans ce malheur, nous pouvons au moins nous réjouir qu'il n'y ait eu aucun blessé.

 

Conséquences directes

Très à la pointe, l'usine d'AKM assurait la fabrication de la plupart des composants de la marque, à savoir les dernières générations de convertisseurs numérique-analogique (DAC), ses convertisseurs analogique-numérique (ADC), ainsi que d'autres composants.

S'il est difficile, en l'état, de connaître avec précision les références de puces dont la fabrication risque d'être impactée, le distributeur chinois CGOC Industrial Electronics note que tous les modèles suivants risquent d'être concernés :

  • DAC : AK4332, AK4331, AK4432, AK4382, AK4385, AK4373, AK4396, AK4431, AK4456, AK4490, AK4493, AK4495 ;
  • ADC : AK5384, AK5385, AK5386, AK5397, AK5534.

La production de DAC très haut de gamme, comme le flagship AK4499 ou le AK4497, était a priori liée à cette usine également.

asahi kasei
Fer de lance de la marque AKM, l'AK4499 pourrait ne plus être disponible pendant une très longue période (à confirmer).

LA SUITE APRÈS LA PUB

Pour John La Grou (CEO de la marque audio Millennia), interviewé par le site ProSound, il s'agit de "l'évènement le plus disruptif (marquant) de l'industrie audio depuis 40 ans". Le cas de Millennia, qui dépend énormément des puces AKM, et pas seulement pour les DAC (également ADC, interface I2S, convertisseurs de fréquence d'échantillonnage, etc…) n'est clairement pas isolé.

De très nombreux constructeurs qui n'ont pas prévu de stocks suffisants seront ainsi forcés d'attendre de très longs mois (probablement de 6 à 12 mois) que les unités de production soient à nouveau opérationnelles, réimaginer leurs produits avec des technologies différentes, voire purement et simplement mettre la clé sous la porte. Pour AKM, hormis attendre la remise en état de l'usine, il n'est pas impossible que le fabricant opte pour une délocalisation temporaire de la production. Toutefois, ça n'est pas une solution miracle, puisqu'une délocalisation ne se ferait pas non plus en un jour.

Du côté des stocks, la demande est déjà en train de largement dépasser l'offre, si bien que unités présentes sur des sites dédiés, type Mouser ou Digikey, ont déjà été retirés.

Pour les utilisateurs, cet évènement risque de se ressentir dans les stocks de très nombreux produits existants et dans les nouveaux produits, retardés voire annulés, de manière plus ou moins massive selon les marques. Un constructeur comme Fiio par exemple, qui se fournit presque exclusivement chez AKM, sera forcément plus touché que les fabricants qui utilisent des puces ESS.

Il est certain que les conséquences, à court et moyen terme, seront très importantes pour l'industrie audio.


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: AKM

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework