Yamaha YH-L700A : le mélomane japonais annonce un casque Bluetooth et ANC haut de gamme, bercé par le son 3D

YH L700 Black Swible 2560

Modèle particulièrement ambitieux, le futur casque nomade Yamaha YH-L700A est un concentré de technologies et d'audiophilie, le tout avec intégration d'un mode de reproduction 3D du son. Il s'agit aussi d'un casque particulièrement dispendieux. En parallèle, de petits écouteurs zéro fil, les TW-E3B, mettront un peu de couleur dans vos oreilles.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Luxueux sur la forme et sur le fond

Bardé de technologies en tout genre, le Yamaha YH-L700A est avant tout un casque assez original sur la forme. Ce modèle de 330 g (ce qui est plus lourd que la moyenne) se compose ainsi d'une structure pliable, de coques rectangulaires aux angles arrondis et au revêtement partiellement en tissu, de branches accrochées sur un seul côté et d'un arceau revêtu de tissu. Très élégant, ce casque est particulièrement sobre, présenté dans un unique coloris noir. Cela n'est pas une surprise, les produits haut de gamme étant généralement les plus "tristes", ou en tout cas les moins colorés.

YH L700 Black Swible 2560

Le YH-L700A est un modèle Bluetooth (avec tout de même une prise jack), qui embarque une solution de réduction de bruit active de type hybride. L'une de ses forces réside dans la prise en charge de l'AptX Adaptive, le dernier codec de Qualcomm. En plus d'être très optimisé et semi-adaptatif sur le bitrate, celui-ci permet une rétrocompatibilité avec les anciens codecs AptX HD et AptX.

Si le système de réduction de bruit exploité est assez typique d'un bon casque moderne, avec l'utilisation d'un microphone externe et d'un microphone interne, Yamaha met en avant sa technologie Advanced ANC. Celle-ci permet, selon le constructeur, de jouer plus intelligemment sur le signal que les autres modèles, en ne modifiant jamais le message sonore. Ce petit laïus, aussi utilisé par d'autres marques, reste donc à vérifier.

Mais ce n'est pas tout, puisque le YH-L700A profite encore d'une panoplie de technologies sonores.

YH L700 Black man 2560

La plus intéressante est sans doute la fonction Listening Optimiser, qui exploite l'utilisation de microphones à l'intérieur des coussinets, afin d'analyser en permanence la bonne représentation sonore, ou encore la bonne étanchéité des coussinets. À ce titre, ce casque peut s'adapter en temps réel au placement sur les oreilles, même s'il n'est justement pas parfait.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Autre petite touche maison : la fonction Advanced Listening Care, toujours un peu floue (la technologie n'est pas nouvelle chez Yamaha), promet une adaptation optimale à une écoute à faible volume, en agissant directement sur les fréquences.

La partie sonore est également frappée du sceau True Sound, sorte de philosophie sonore ou de label de qualité des produits Yamaha, garantissant le "meilleur son possible". Il est dommage, dès lors, de ne fournir aucune précision sur les transducteurs utilisés, ni sur leur diamètre ni même sur leur membrane.

YH L700 Black Front 2560

Le couronnement du Yamaha YH-L700A vient avec son mode Immersion 3D. Ce dernier permet de simuler efficacement un rendu binaural, à partir d'une simple piste stéréo. Yamaha ne présente pas cette fonction comme un simple algorithme développé à la va-vite, mais comme une fonction très puissante, reposant sur une simulation HRTF (fonction de transfert simulant les effets du buste, de la tête et des oreilles, dans le son parvenant dans le canal auditif) très poussée. À ce titre, elle promet, sur le papier, de reproduire ce que font Apple Music ou Tidal avec leurs pistes Dolby Atmos (ramenées en stéréo via un algorithme). Dans ce mode, l'autonomie baisse drastiquement, puisqu'on peut compter sur seulement 11 h d'endurance (avec ANC), contre 34 h une fois ce mode désactivé. Ce genre de solution est à considérer avec beaucoup de prudence, puisque les technologies de son 3D sont rarement efficaces.

Casque des plus intrigants, le modèle haut de gamme Yamaha YH-L700A sera disponible dans le courant du mois d'août, pour un tarif de 500 euros. Un concurrent de l'AirPods Max ?

 

Yamaha TW-E3B : pour les petites oreilles amoureuses des couleurs

Beaucoup plus simples, les écouteurs true wireless TW-E3B n'intègrent ni réduction de bruit active ni son 3D, mais n'en conservent pas moins un certain intérêt.

LA SUITE APRÈS LA PUB

En premier lieu, ils sont parmi les plus discrets du genre, affichant un volume 25% moins important que les écouteurs zéro fil de Yamaha des générations précédentes. Les écouteurs se basent sur une enveloppe ovoïde assez élégante, proche de la forme du creux de l'oreille et existent dans pas moins de six coloris différents, tous assez doux : rosé poudré, mauve, vert d'eau, bleu, gris et noir. Cette esthétique assez estivale va de pair avec une certification un peu plus avancée que la moyenne, à savoir IPX5 : les écouteurs sont donc résistants aux projections d'eau et peuvent supporter d'être placés sous un filet d'eau sans trop de pression.

TWE3B PU case 2560

À l'image du casque YH-L700A, les écouteurs intègrent la fonction Listening Care (dans une version moins avancée), ce qui leur permettra là aussi de s'adapter à une écoute à bas volume. Yamaha oblige, le très flou True Sound est encore une fois de la partie.

Si la qualité sonore reste à démontrer, les Yamaha TW-E3B intègrent un transducteur de 6 mm (de taille très classique) et supportent le codec AptX. L'autonomie annoncée s'élève à 6 h (dans la moyenne, sans plus) et 24 h en comptant la boîte de charge.

TWE3B BL fr1 2560

LA SUITE APRÈS LA PUB

La sortie des Yamaha TW-E3B est également prévue pour le mois d'août, au tarif de 130 euros. Une gamme de prix particulièrement concurrentielle, où d'excellents produits ANC font déjà la loi.


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Yamaha