PUBLICITÉ

Sonos Roam : le champion de l’audio multiroom a-t-il réinventé l’enceinte Bluetooth domestique et nomade ?

Sonos Roam ONmag 1

Même dans la compacité, pas question pour Sonos d'abandonner son écosystème connecté. Ainsi, sa petite dernière, la Roam (déjà aperçue à travers quelques fuites), version mini de la Move, se place-t-elle dans la pure lignée des enceintes waterproof (dont nous avions fait un comparatif), mais intégrant un module WiFi. La Sonos Roam peut donc fonctionner, grâce à l'application Sonos, comme un produit connecté et multiroom.

>>> ACHETER EN LIGNE la Sonos Roam

>>> COMPARER LES PRIX pour la Sonos Roam

LA SUITE APRÈS LA PUB

 

Une enceinte IP67 qui cache bien son jeu

Rien en apparence ne permet de différencier la Sonos Roam des autres produits Bluetooth du genre. Son design en petit totem triangulaire aux angles arrondis est finalement assez classique. Seule petite différence avec la plupart des produits IP67 (waterproof), habituellement festifs, ses couleurs extrêmement sobres : elle se décline en noir et "blanc lunaire". La forme de l'enceinte, triangulaire plutôt que tubulaire, permet de la laisser debout ou couchée sur un flanc.

Sonos Roam ONmag 1 1

Parfaitement adaptée au nomadisme, elle mesure 168 x 62 x 60 mm seulement, pour un poids de 430 g.

Toujours pour se fondre dans la masse, la Sonos Roam intègre des boutons de commandes installés à son sommet.

Sonos Roam ONmag 3
La base de recharge magnétique dédiée. Bien pratique, mais optionnelle.

LA SUITE APRÈS LA PUB

L'autonomie, annoncée à 10 h (et 10 jours en veille), n'est clairement pas son point fort, mais la recharge peut se faire de maintes façons : USB-C, induction (avec une base suffisamment grande), mais également avec une base aimantée dédiée. Malheureusement, cette dernière ne sera pas livrée d'office mais disponible en option, pour un prix de 50 Euros.

 

Dans toute la maison et à l'extérieur

En intégrant un module WiFi, la Sonos Roam prend un avantage décisif sur les autres petites enceintes IP67, car elle fonctionne sous environnement Sonos et est compatible AirpPay 2 (pour les produits Apple). Via l'application Sonos S2 (utilisée pour les modèles modernes), il sera ainsi possible de profiter des avantages de l'écosystème de la marque : connexion aux applications de streaming, fonctionnement avec les assistants vocaux (Google et Alexa) et intégration dans un environnement multiroom.

Sonos Roam ONmag 2

Sonos reste assez flou concernant les capacités sonores de sa nouvelle enceinte, mais nous savons que Sonos intègre un HP de basses/médiums dédié, ainsi qu'un tweeter, nous avons donc affaire à un produit deux voies, avec dispersion directionnelle en l'occurence. Chaque voie est alimentée par son propre amplificateur en classe H. Ce type d'amplification, pas si courant, est assez proche de la classe G (même si moins complexe) utilisée sur le haut de gamme JBL SA750. Un ampli en classe H peut moduler sa tension d'alimentation pour suivre au plus près les besoins en puissance des haut-parleurs. Dans la plupart des cas, cette alimentation modulée se fait sur la base d'un amplificateur en classe D afin d'optimiser le rendement.

Sonos Roam ONMag
Conception acoustique en aparence assez simple (avec un boomer à membrane ovale et un vrai tweeter à dôme textile) mais Sonos a depuis lontemps montré qu'elle n'était pas une marque à prendre à la légère

LA SUITE APRÈS LA PUB

Une nouveauté fait son apparition en même temps que cette enceinte, puisque s'étendant visiblement dans une MAJ sur les autres modèles, la fonction Sound Swap. Celle-ci permet, avec un appui long sur le bouton lecture/pause, de relayer le son en cours sur l'enceinte Sonos la plus proche. Difficile de connaitre pour le moment le fonctionnement de cette fonction, puisque celle-ci pourrait s'appuyer sur un classique relais BLuetooth ou Wifi, voire proposer une diffusion de type champ proche. Pour perpétuer des fonctions apparues récemment (sur la Move), l'Automatic Switch permettra quant à lui de basculer, sans coupure dans la musique, entre le Bluetooth et le Wifi. Une piste peut par exemple débuter en connectant l'enceinte au réseau sur l'application Spotify, puis continuer, de manière transparente, en emportant la Roam dehors (via connexion Bluetooth).

Sans promettre une expérience 3D ou Atmos, Sonos précise que les microphones intégrés permettent à l'enceinte Roam de mettre en place la technologie TruePlay, adaptant le son (via un système d'égalisation) à la position de l'enceinte et à son environnement. Pour les adeptes de personnalisaton sonore, une égalisation sera bien évidemment présente dans l'application Sonos

Très intéressante sur le papier, la Sonos Roam sera disponible le 20 avril en France, pour un tarif de 180 euros. Les précommandes sont quant à elles déjà ouvertes.

Les prix en ligne

LA SUITE APRÈS LA PUB

Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Sonos

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus