Nouvelle gamme d'écouteurs True Wireless JBL et tendance IFA 2020 : le futur sera ANC ou ne sera pas

JBL IFA2020 7 

Géant de l'audio et propriété du groupe Harman, JBL a comme à son habitude dévoilé une petite gamme de produits lors du salon de l'IFA. Bien que beaucoup moins convivial que les années précédentes, pandémie oblige, ce salon a encore une fois été l'occasion de dessiner les tendances futures. Sans surprise, l'écouteur zéro fil confirme plus que jamais sa domination sur le marché audio, la technologie à réduction de bruit s'affirmant de plus en plus comme une norme.

ANC pour tous les goûts, IPX7 en bonus

Conservant son orientation milieu de gamme (pour les True Wireless), JBL veut clairement abaisser le prix des écouteurs zéro fil à réduction de bruit, sans pour autant le sabrer à la manière des Huawei Freebuds 3i (100 euros).

JBL a ainsi présenté trois modèles d'écouteurs True Wireless, dont deux à réduction de bruit.

Les Live Free NC+ et les Reflect Mini TWS présentent deux facettes d'une même technologie, et d'un point de vue purement technique (hormis leur forme), de prime abord, ils paraissent pratiquement indiscernables.

JBL IFA2020 8

D'un côté, les Live Free NC+ et leur design assez standard représentent la partie urbaine de cette nouvelle gamme, mettant en avant la recharge sans fil du boîtier de rangement/charge.

De l'autre, les Reflect Mini TWS intègrent un système de petites ailettes se calant dans la conque de l'oreille, ce qui les classe davantage dans le versant sportif du genre. La différence se joue également sur le design du boîtier de charge, celui des Live Free NC+ étant la sobriété même, quand la forme un peu plus originale du boîtier des Reflect Mini NC, avec sa petite dragonne, laisse peu de doute quant à leurs prétentions sportives.

JBL IFA2020 2

Le reste est assez intelligent de la part de JBL, puisque nous retrouvons la même base commune. Premièrement la réduction de bruit active, que la marque ne décrit malheureusement pas en détails. Nous ne savons donc pas s'il est ici question d'une réduction dite "classique" se basant sur un seul microphone ou bien utilisant deux microphones par côté. Cette seconde solution, dite "hybride", serait clairement la plus efficace, présente sur tous les modèles haut de gamme ou presque.

La présence d'une certification IPX7 est tout aussi intéressante. Celle-ci indique la résistance à une immersion totale (30 min à 1 m de profondeur), ce qui permet de ne plus se soucier des intempéries ou d'éventuelles chutes dans l'eau. Cette certification, déjà peu courante sur les écouteurs True Wireless classiques, est rarissime (voire unique) sur les modèles équipés d'une solution de réduction de bruit. Bon point pour JBL donc, qui va clairement faire avancer les choses.

JBL IFA2020 5

Les autres caractéristiques sont un peu plus standard, en tous les cas moins mises en avant par la marque. En effet, JBL ne livre pas de précision sur la partie sonore. L'ergonomie des deux modèles passe par un bouton présent au dos des deux écouteurs, plus compatible avec le caractère waterproof des écouteurs (le tactile et l'eau faisant deux). 

L'autonomie sera dans la moyenne. Les Live Free NC+ et Reflect Mini TWS jouiraient ainsi de 7 h d'autonomie en simple charge (probablement sans ANC), et jusqu'à 21 h en comptant leur boîtier de charge.

Le prix reste l'un des arguments principaux des deux modèles, puisque les Live Free NC+ et Reflect Mini TWS seront disponibles aux prix respectifs de 160 euros et 150 euros. Des tarifs certes non négligeables, mais bien en-deçà de ce que leurs technologies laissaient augurer.

 

Pour ne pas oublier le reste

Ces deux modèles d'écouteurs ne doivent bien sûr pas faire oublier les autres annonces de JBL.

JBL IFA20209

Premièrement, la nouvelle version des "équivalents AirPods" de JBL, les Tune 225TWS, successeurs des Tune 220TWS. Il y a peu de choses à en dire, puisque ces écouteurs conservent des transducteurs de 12 mm et voient leur autonomie améliorée pour passer à 5 h en simple charge (contre 3 h auparavant). La prix de 100 euros est loin de celui des AirPods 2 d'Apple. Malheureusement, il reste difficile de s'enthousiasmer pour cette nouveauté, puisque de très nombreux concurrents existent déjà, comme les OnePlus Buds, proposant davantage d'options et une autonomie plus conséquente.

Plus estivale, la nouvelle gamme d'enceintes résistantes à l'eau comprend cinq références : la GO 3, Clip 4, la Xtreme 3, la PartyBox 310 et la PartyBox OTG (On The Go).

JBL IFA2020 2 1

La GO 3 et la Clip 4 représentent le segment de la mini enceinte, leurs dimensions et leur poids leur permettant de se faire oublier dans un petit sac. Ces deux mini enceintes bénéficient d'une certification IP67, d'un revêtement en tissu, d'une puce Bluetooth 5.1 et affichent une autonomie de 5 h (GO 3) et 15 h (Clip 4), pour des prix respectifs de seulement 40 euros et 60 euros. De quoi profiter de la grande expérience de la marque en la matière sans se ruiner.

JBL IFA2020 1

Plus imposante et bien plus proche d'un produit comme la Sony SRS-XB33, la JBL Xtreme 3 passe à la vitesse supérieure en termes de puissance et, a fortiori, de qualité sonore. Bluetooth 5.1, IP67, mais surtout quatre haut-parleurs plus deux radiateurs passifs : cette enceinte est la descendante directe de la très ambitieuse Xtreme 2. Son prix est à la hauteur, à savoir 300 euros, le même que celui de la précédente version à son lancement.

JBL IFA2020 5

Enfin, un peu à part, la JBL PartyBox 310 et la PartyBox OTG reprennent le flambeau des enceintes festives et lumineuses, à la manière de la Sharp PS-919 testée récemment au sein de notre comparatif. Basée presque entièrement sur le PartyBox 300, la PartyBox 310 est une enceinte de très gros format combinant diverses entrées (jack et microphone), un module Bluetooth, des fonctions lumineuses et une certification IPX4 (résistance à la plupart des projections d'eau).

JBL IFA2020 3 1

Sa puissance très importante, annoncée à 240 W (en pic), en fait un produit très ciblé. Lancée à 500 euros, elle va surtout se différencier de la précédente PartyBox 300 grâce à l'apparition de roulettes et d'une poignée, ce qui facilitera énormément son transport.

JBL IFA2020 6

Enfin, sorte de petite sœur de la 310 (profitant des mêmes connectiques), la PartyBox OTG revient à des dimensions plus acceptables et à une puissance plus raisonnable de 100 W. Son prix rapporté à 300 euros en fait un bon compromis.

 

Au-delà des géants, Qualcomm et son hégémonie

Au-delà de JBL et des quelques autres annonces d'écouteurs zéro fil (finalement assez peu nombreuses), comme chez Yamaha, l'IFA a surtout montré que la réduction de bruit active n'était plus seulement un argument, mais presque une obligation pour l'audio nomade.

Et à ce petit jeu, puisque toutes les marques n'ont pas les moyens d'investir dans la recherche pour développer cette technologie, Qualcomm risque clairement de tirer son épingle du jeu. Déjà ultra présent sur le marché des puces Bluetooth, en particulier pour placer ses codecs audio et ses innombrables technologies propriétaires, le géant américain en a profité pour présenter une nouveauté, l'ANC Adaptive.

Intégrable sur ses nouvelles puces de la série haut de gamme QCC514X, cette fonction est une sorte de réduction de bruit active clé en main. Là où ses précédentes versions de puces intégraient déjà l'ANC, mais comme une solution non adaptative, demandant aux fabricants de traiter les différentes variations possibles (embouts, environnement, etc) de manière logicielle, cette nouvelle version peut analyser et corriger la réduction de bruit active automatiquement, de manière matérielle. En somme, la moindre marque pourra, en passant par une puce haut de gamme de Qualcomm, bénéficier d'une solution tout-en-un facilement intégrable pour des écouteurs True Wireless ou pour un casque audio. Une technologie qui, forcément, se décalera de plus en plus vers des puces de milieu puis d'entrée de gamme.

Amenée aussi simplement, la réduction de bruit active devrait donc s'imposer comme une norme, ce qui se traduira à la fois par une baisse des prix et une généralisation du procédé, mais également par une certaine uniformisation (tous les écouteurs équipés de la même technologie risquent de se ressembler). Nous pourrions également pointer du doigt la position de Qualcomm, dangereusement dominante sur le marché, que seuls les grands constructeurs comme Apple, Sony, ou des marques du groupe Harman ou Sound United seront à même de contester.


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: JBL, Harman, IFA 2020

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework