Hifiman HE-R10 : casque hommage ou copie maladroite du mythique Sony MDR-R10 ?

Hifiman HE R10 ONmag

Quelle mouche a donc piqué Hifiman ? Avec son HE-R10, le constructeur chinois s'attaque en effet, sous forme d'hommage assumé, voire trop appuyé, à un tel monument audio (le casque Sony MDR-R10) que nous risquons de passer à côté de ce qui sera sans doute un casque exceptionnel.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Un morceau d'histoire audio

Si l'on devait citer le casque audio le plus légendaire de l'histoire, il serait difficile de ne pas penser au Sony MDR-R10. Environ 1300 à 1350 exemplaires ont été produits entre 1989 et 2003. Ce morceau d'histoire mêlait à l'époque les techniques les plus avancées à un luxe intégral.

Sony MDR R10 ONmag

Pensez donc : des coques en bois de Zelkova japonais bicentenaire, un arceau en fibre de carbone (d'une extrême rareté à l'époque), une structure en magnésium (tout aussi rare) et une sellerie (coussinets et bandeau) tout en cuir d'agneau venant de Grèce. Une grande mallette, fabriquée dans le même cuir d'agneau et agrémentée d'un écrin de velours rouge, venait parfaire l'expérience. Celle-ci était également livrée avec un jeu de clés pour la serrure et rehaussée d'une plaque en laiton (ou plaquée or), le tout portant un numéro de série. Même actuellement, on ne retrouve plus un tel raffinement, encore que certains produits comme le Focal Stellia soient presque de la même trempe.

Sony MDR R10 ONmag01

Néanmoins, la caractéristique la plus importante de ce casque résidait dans ses transducteurs, incroyablement avancés pour l'époque. D'un diamètre de 50 mm (déjà pas si courant à l'époque), ils étaient armés d'une membrane en bio-cellulose. Mais, à la différence de la bio-cellulose désormais utilisée, qui n'est qu'une fibre de type laine, il s'agissait d'une cellulose bactérienne. Ainsi, sa fabrication passait-elle par un processus façon boîte de Petri, consistant à nourrir des bactéries (appelées Acetobacter Aceti), lesquelles sécrétaient une fibre. Lorsque cette dernière atteignait une épaisseur de 2 mm, elle était totalement déshydratée puis compressée à une épaisseur de 20 microns afin de former la membrane. Beaucoup plus performante que ce qui existait à l'époque, cette membrane était incroyablement compliquée à fabriquer, le taux d'échec était particulièrement élevé et il était plutôt difficile de trouver deux haut-parleurs parfaitement appairés (en termes de signature sonore).

Sony MDR R10 ONmag02

Par ailleurs, il n'existe pas une mais quatre séries officieuses du Sony MDR-R10 faisant écho aux quatre grandes séries de transducteurs ; elles se répartissent en deux types : Bass-light et Bass-heavy, la seconde étant un peu plus chargée en basses. La série Bass-light demeure la plus recherchée, sachant que les 200 premiers casques (numérotés) produits sont de ce type, les 300 derniers étant forcément Bass-heavy. Quant aux 800 à 850 autres, personne ne sait vraiment.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Des années après, ce casque ne fait sans doute plus le poids face aux meilleurs modèles planaires (encore que...) mais son aura n'a jamais faibli, rendue d'autant plus mythique par l'arrêt de production des haut-parleurs, ce qui rend un casque défectueux totalement irréparable.

Sony MDR R10 ONmag03

Un morceau d'histoire, vous dit-on ! Et un morceau d'histoire qui était plutôt tranquille dans sa nostalgie… jusqu'à présent.

Un grand casque pour un grand risque ?

Grand spécialiste du casque audio même s'il s'aventure rarement sur le terrain des topologies fermées, Hifiman a créé un mini séisme en annonçant son HE-R10.

Hifiman HE R10 ONmag05

En plus d'un nom qui fait clairement penser au casque de Sony, c'est la forme si particulière des coques qui intrigue. En effet, ces dernières sont reconnaissables entre mille, comme un hommage évident.

Néanmoins, quelques différences subsistent. Les coques sont très proches mais pas identiques, et ne seront aucunement taillées dans du Zelkova. Hifiman livre peu de détails concernant les bois utilisés, si ce n'est l'existence de deux variantes : la première aux reflets rouges, la seconde plus sobre, aux teintes légèrement jaunes et aux veines apparentes.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Hifiman HE R10 ONmag02
Source image : ©erji.net

L'arceau est clairement plus quelconque, caractéristique des nouveaux produits de la marque, comme la version 2020 du He400i ou encore le Deva. L'ergonomie du HE-R10 se réclame clairement de ce dernier, puisque qu'il fonctionnera avec un module Bluetooth/DAC/ampli dédié, permettant une utilisation libérée des fils. Bien sûr, il sera parfaitement possible de l'utiliser en filaire, raccordé à un très bon ampli.

La comparaison avec le Deva s'arrête là. D'abord parce qu'il s'agit du premier vrai casque fermé Hifi de la marque chinoise, les produits du type Edition S étant nomades. Deuxièmement, le constructeur le présente comme un modèle très haut de gamme, dont les prétentions ne seraient pas loin d'égaler celles du Susvara, tout au moins en termes de tarif. En effet, le casque est annoncé à un prix équivalent à 4 000 euros en Chine pour la version avec les coques rouges.

Hifiman HE R10 ONmag01

Le HE-R10 sera propulsé par un large transducteur planaire, directement dérivé des casques haut de gamme de la marque, que cette dernière devra parfaitement amortir. En effet, concevoir un modèle planaire fermé n'est pas une mince affaire.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Mais ce n'est pas tout, puisqu'une déclinaison de ce casque HE-R10 a aussi été annoncée, à savoir la version arborant des coques jaunes. Elle revient à plus de simplicité, puisqu'un haut-parleur électrodynamique sera de la partie, visiblement un modèle de 50 mm de diamètre. Cette simplicité lui permet de conserver un prix beaucoup plus mesuré, à savoir environ 1050 euros.

Hifiman HE R10 ONmag06

Reste que Hifiman aura fort à faire pour convaincre. Premièrement du fait de l'hostilité d'une partie du public à l'annonce de cette nouveauté, deuxièmement l'esthétique du HE-R10 n'atteint clairement pas le niveau du Sony MDR-R10, même en essayant de faire illusion.

D'intéressants casques haut de gamme en perspective, que nous espérons un jour confronter avec nos souvenirs du modèle mythique de Sony.


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Sony, Hifiman

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework