Sony WH-1000Xm4 : le maître des casques sans fil et antibruit revient avec une version plus technologique que jamais

Sony WH 1000Xm4 ONmag 1

Attendu depuis très longtemps, trop longtemps sans doute, le Sony WH-1000Xm4 est officiellement dévoilé par la marque japonaise. Au programme : un design qui n'évolue pas d'un iota, cela pour mieux se concentrer sur la technologie embarquée. Un produit certes nouveau, mais qui n'est plus sur la même dynamique inarrêtable que ses prédécesseurs.

Une forme bien connue

Le WH-1000xm3 était un exemple de confort, Sony n'a ici pas souhaité révolutionner la formule et conserve presque à l'identique la forme du précédent casque sur le WH-1000Xm4.

Sony WH 1000Xm4 ONmag 2

Au programme donc, une structure principalement en plastique, quelques touches de métal, un arceau rembourré et des coussinets de type circum-auriculaire avec de la mousse à mémoire de forme. Sony précise toutefois que le plastique utilisé est nouveau, plus léger mais tout aussi solide, et que les coussinets sont également légèrement retravaillés, répartissant la pression de manière plus uniforme. Le produit reste pliable, avec des coques pivotantes, et conserve un poids particulièrement faible : 254 g (contre 255 g pour le WH-1000Xm3).

Contrairement à Beats ou encore au récent Jabra 45H, Sony n'a pas délaissé les amoureux du filaire, puisque le WH-1000Xm4 conserve un connecteur Jack en 3.5mm, une prise USB-C faisant le reste. Enfin, le modèle conserve une navigation mêlant surface tactile d'un côté (sur la coque droite),et deux boutons sur la tranche gauche. Petits changements ici, puisque le bouton multifonction NC/Ambiant, est ici renommé Custom, et devrait voir ses possibilités élargies.

Sony WH 1000Xm4 ONmag 3

Seul vrai regret sur la forme : une certaine stagnation. Ainsi, alors que Bose a tenté une approche plus premium avec son dernier casque Headphones 700, ou que des constructeurs comme B&W (PX7) ou Sennheiser (Momentum 3) apportent une vraie touche de luxe, le tout-plastique du Sony n'est pas aussi attirant.

 

Une évolution tout en intelligence

Révolution technique ? Sans doute pas. Sony a davantage tenté de faire du WH-1000Xm4 la version intelligente du Xm3. Ainsi, la partie sonore ne devrait pas énormément évoluer, puisque des transducteurs de 40mm, conservant une membrane en aluminium, seront au centre de l'audio.

Côté réduction de bruit, Sony a conservé la puce QN1, déjà utilisé sur le Xm3. Stagnation donc ?

Sony WH 1000Xm4 ONmag 6

Hé bien non ! Cela ne veut pas dire que la marque s'est tournée les pouces. Pour commencer, la réduction de bruit a été retravaillée, décrite par Sony comme plus efficace à partir des bas-médiums. Clairement, il n'y avait pas grand-chose à améliorer sur les basses tant la barre était déjà haute.

Sony WH 1000Xm4 ONmag 5
Si l'on en croit Sony, la différence est déjà assez importante entre le Xm3 et le Xm4 à partir des médiums

Sony intègre également une nouvelle version de son traitement sonore DSEE, le DSEE Extrême. Un peu brumeux, ce traitement sonore agit comme une sorte d'upscaling sur les fichiers audio. Cette nouvelle génération de l'algorithme s'exprimerait particulièrement bien pour rattraper les aigus, que les codecs type MP3 "détériorent". Le principe est toujours contestable, puisque chaque codec a sa façon de fonctionner, pas forcément en sabrant dans les fréquences.

Enfin, et ce sont là les nouveautés majeures, la marque met en avant ses diverses technologies audio intelligentes, basées sur un système de réseau neuronal.

Sony WH 1000Xm4 ONmag 4

Ainsi, la réduction de bruit sera secondée par un système de détection intelligente.

L'une de ses caractéristiques est la capacité de reconnaitre la voix de l'utilisateur lors d'une conversation. Le casque pourra alors baisser le volume de la musique tout seul et enclencher le mode Ambiant (retour sonore). Une fonction baptisée "Speak To Chat", qui permet de se passer du main sur la coque, déclenchant à peu près la même fonction (de manière peu réactive).

Ce n'est pas tout, puisque cette réduction intelligente pourra également s'adapter aux lieux visités, à la fois en se repérant grâce à la géolocalisation (sans doute via le smartphone), mais également en analysant l'environnement sonore. Si le casque détecte sur nous sommes dans un aéroport, il laissera audibles les annonces via haut-parleur. Dans une rame de métro bondée, il pourra réduire les bruits au maximum. Les possibilités semblent très nombreuses.

Sony WH 1000Xm4 ONmag 8

N'abandonnant pas son nouveau standard de musique en Reality 360, le Sony WH-1000Xm4 sera compatible avec ce mode, en proposant donc une immersion 3D du son (sans doute sur certaines pistes compatibles) via l'application dédiée Headphones Connect, et surtout les services compatibles comme Tidal et Deezer 360, l'offre étant encore assez faible.

Toutes ces nouveautés s'accompagnent de l'intégration de capteurs dans les oreillettes, coupant ou remettant la musique une fois le casque retiré ou replacé sur la tête. Enfin, la très attendue fonction multipoint, permettant de se connecter en profil audio à deux appareils et de basculer d'un flux à l'autre, fera enfin son apparition. Ce mode était vraiment attendu depuis le Xm2.

Les amoureux d'une débauche de codecs feront en revanche grise-mine. En effet, Sony, à l'instar de pas mal de constructeurs, souhaite se libérer de Qualcomm et ses monceaux de technologies propriétaires. Sans le préciser dans l'annonce, Sony parait avoir lâché le fondeur pour Mediatek, tout en ne renouvellement pas ses licences AptX.  

Sony WH 1000Xm4 ONmag 7

Le WH-1000Xm4 sera donc propulsé par une puce Bluetooth 5, compatible SBC, AAC, et LDAC. Bien suffisant en pratique pour qui voudrait choisir entre autonomie (AAC) et qualité optimale (LDAC en 990 kbs). L'autonomie n'évolue pas spécialement mais reste dans le haut du panier, annoncée à un confortable 30 h avec ANC activée, et 38 h sans ANC. Un mode recharge rapide permet de bénéficier de 5 h d'autonomie, avec seulement 10 min de charge.

Nous espérons donc que Sony a encore amélioré la partie sonore et l'isolation, tout en réussissant son pari de casque vraiment intelligent. Mêmes espérances sur la qualité des microphones, que ce soit sur le mode Ambiant ou en tant que kit main-libre.

Le prix reste dans les eaux de son prédécesseur, avec 380 Euros, disponible dès à présent en France.

Acheter en ligne


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Sony

Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework