TAD M700 et M700s : deux amplis de puissance Hifi High-End à près de 100 k€ pour repousser les frontières audiophiles

TAD M700 M700s ONmag 8

La marque japonaise TAD, qui peut se targuer d'être l'une des plus haut de gamme du marché, est synonyme de rêve pour de nombreux audiophiles. Sur ON-mag nous avons déjà rêvé sur certains de ses produits, notamment l'enceinte ultra haut de gamme Reference One TX à 135 000 euros, ou encore son ancêtre Reference One que nous avons eu le plaisir d'écouter (notre retour plein d'étoiles dans les oreilles). Mais la série Reference ne se limite pas aux enceintes, elle est également composée d'un lecteur CD/DAC, d'un préamplificateur, et de l'amplificateur de puissance mono TAD-M600. Bien que cet ampli soit un modèle très haut de gamme, sa conception remonte maintenant à dix ans, et il était visiblement temps pour la marque de mettre à jour ce monstre. Un nouveau produit ? Non, deux. Le M700 est un amplificateur de puissance mono, le M700s un amplificateur de puissance stéréo, tous deux de conception presque identique.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Si la marque TAD n'est pas aussi loquace concernant les détails de conception qu'un de ses concurrents très haut de gamme comme Accuphase avec son très impressionnant intégré stéréo E-800 (présenté il y a quelques jours), il fait la part belle au design dantesque et aux matériaux, ainsi qu'à quelques composants triés sur le volet.

Pour commencer, les TAD M700 et M700s sont extrêmement semblables, leur base est la même (exceptée la connectique doublée sur le M700s).

TAD M700 M700s ONmag 6

Le châssis est ici entièrement en aluminium moulé sous pression, il propose une approche compartimentée afin de séparer les différents étages et composants. La base/piètement semble (car TAD ne fournit pas de précision) faite de la même matière que celle du M600, à savoir de la fonte. La rigidité de cette matière alliée à la structure compartimentée du châssis permettent de limiter au maximum les perturbations mécaniques et électriques. Pour parfaire cette isolation, les TAD M700 et M700s utilisent un système de 4 pointes à hauteur réglable. 

L'architecture des deux produits est de type BTL, ou bridgé. Cette configuration symétrique amplifie le même signal sur deux circuits séparés, tout en inversant la polarité d'une des deux pistes. Cela permet de doubler la puissance audio en exploitant deux sorties haut-parleur, chacune en phase opposée. En tant qu'amplificateur stéréo, le TAD M700s peut fonctionner en mode bridgé (bi-amplifié, mono), ou en stéréo classique. Dans ce mode, sa puissance de sortie totale est la même, mais divisée par deux par canal.

TAD M700 M700s ONmag 3
Une des cartes d'amplification du M700, tout en composants discrets 

Pour assurer cette architecture BTL, le TAD M700 ainsi que le M700s séparent totalement les deux d'amplification, de l'alimentation jusqu'à l'étage de sortie. Les deux sections d'alimentation utilisent chacune un très imposant transformateur. Le duo absorbe une puissance totale de 2,8 kVA. Chaque transformateur est totalement dans la philosophie TAD puisqu'entièrement fabriqué à la main par les artisans de la marque. Les deux modèles sont chacun épaulés par une paire de très larges condensateurs de 33 000uF chacun spécialement développés pour ces modèles.

LA SUITE APRÈS LA PUB

TAD M700 M700s ONmag 13
Intérieur du M600,  les M700 et M700s devraient reprendre la même topologie comportant plusieurs sections séparées et isolées

Si TAD n'en dévoile pas énormément sur la partie amplificatrice des M700 et M700s, nous savons trois choses, en plus de la structure symétrique générale. Premièrement, celle-ci utilise une base de transistors bipolaire de type multi-émetteurs, et intègre dans l'étage final un nouveau type de résistance non-magnétique "hybride" (un point à creuser). Deuxièmement, le circuit d'entrée utilise une structure volontairement simple ("simple is the best" dans le texte) exploitant une paire de transistors FET. Cette économie de composants est selon la marque le meilleur moyen de conserver la pureté du signal. Enfin, TAD a développé un nouveau circuit Servo (contre-réaction, permettant de garder l'offset au plus proche de 0 V), améliorant les performances par rapport à celles du M600.

TAD M700 M700s ONmag 11
Arrière du M700s. Extrême simplicité de la connectique et des réglages. Un petit interrupteur pour passer du mode stéréo au mode mono bridgé 

Le reste n'est que puissance. Le M700 et le M700s en mode bridgé peuvent développer 700 W sous 4 Ohms et 350 W sous 8 Ohms, pour un gain de 29,5 dB. Les deux monstres pèsent respectivement 74,5 kg et 75,5 kg du fait de leur amplification légèrement différente (mono et stéréo).

Difficile sur la papier de mesurer les qualités des TAD M700 et TAD M700s, mais il ne fait aucun doute que ces produits seront considérés comme la crème de la crème des amplificateurs de puissance.

TAD M700 M700s ONmag 1

Les prix annoncés sont très élevés, mais cela est tout sauf une surprise et ils restent dans les eaux habituelles de TAD. La paire de M700 coûtera ainsi 90 000 euros, et le M700s coûtera 56 000 euros.

LA SUITE APRÈS LA PUB


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: TAD

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework