icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Sonos One : première enceinte à pilotage vocal (Alexa puis Google) du géant de l'audio multiroom qui se rêve universel

Sonos One poivriers collection

Une nouvelle enceinte à commande vocale Alexa, la mise à jour de ses produits pour être compatible avec Amazon Echo, le support de l'Airplay 2, l'intégration à Tidal et Pandora, l'arrivée d'un label "Works with Sonos" sur des marques partenaires... Le leader et spécialiste historique des enceintes multiroom sans-fil, a fait de nombreuses annonces aujourd'hui lors de sa keynote diffusée en direct depuis New York à 16 h (heure française).

Il y a quelques années Sonos, après avoir régné prés d'une décennie en maitre et sans beaucoup de partage sur le marché des enceintes multiroom, devaient affronté la concurrence des marques Hifi développant leur propre système de pilotage d'enceintes sans-fil, comme Heos chez Denon et Marantz, MusicCast chez Yamaha, Bluesound marque sœur de Nad ou Soundtouch de Bose. Mais aujourd'hui le champ de la bataille s'est déplacé. Ce sont des géants du numérique, trois des GAFA, qui mènent la danse sur le terrain des enceintes connectées pilotable par la voix : Google Home, Amazon Echo pas encore disponible en France et l'Homepod d'Apple annoncée pour début 2018.

Sonos One hero vocale

Pour se remettre en course face à ces nouveaux concurrents, la principale annonce qu'a faite Sonos aujourd'hui concerne l'arrivée d'une nouvelle enceinte, la Sonos One utilisant le système de commande vocale Alexa d'Amazon. Mais comme cela avait été annoncé, celle-ci ne s'arrêtera pas en si bon chemin. Elle sera aussi très vite compatible (en 2018) avec Google Assistant qui pour l'instant est le seul à comprendre le français. Elle sera de cette manière la première enceinte à commande vocale multistandard.

Physiquement, la nouvelle petite Sonos One est très proche de la Sonos Play:1, au catalogue depuis longtemps, le pilotage vocal en plus. Son prix est d'ailleurs identique (230 €). Mesurant 16 cm de haut pour 12 cm de large, elle embarque un tweeter à dôme de 19 mm et un boomer de 9 cm alimentés par des amplis en classe D. Pour recevoir ses ordres, elle possède six microphones associés à des circuits de réduction des bruits et échos parasites. Elle est aussi dotée du système propriétaire Trueplay d'optimisation du rendu sonore en fonction de la pièce d'écoute.

Sonos One explode

Contrairement à ce que l'on aurait pu penser le microphone intégré sur certains anciens produits Sonos ne servira pas, du moins pour le moment, au pilotage à la voix. Aussi pour qu'il n'y ait pas déçu chez les anciens clients, Sonos a annoncé la disponibilité immédiate pour ses enceintes déjà sur le marché de la mise à jour les rendant compatibles avec le pilotage vocal depuis les produits Amazon Echo.

On peut saluer la démarche de Sonos qui a toujours fait attention à soigner ses clients et à les fidéliser. La marque américaine ne change pas toute sa gamme à chaque évolution technologique, mais installe ses produits dans la pérennité, avec des changements en douceur, sans laisser sur le carreau les anciens modèles. Sa force a toujours été de savoir rendre simple des choses qui paraissaient compliquées et d'installer la confiance sur le long terme dans un monde de produits audio connectés où les technologies sont en permanente mutation.
Pour continuer dans ce sens, la marque californienne a encore affirmé aujourd'hui sa volonté d'installer le système Sonos comme un standard universel. Cette universalité, le système Sonos le démontre déjà depuis longtemps en donnant accès à la majorité des services de musique en ligne (plus de 80 au total). Cela passera dans le futur par l'adoption de l'Airplay 2 d'Apple (en 2018), qui donnera en outre la possibilité d'utiliser Siri pour le contrôle vocal (un de plus pour Sonos !). Cela se concrétise également par l'intégration prochaine aux applis de Tidal, Pandora, Audible, iHeart Radio, et Kuke Music (pour le marché chinois), comme pour les utilisateurs de Spotify depuis 2015 qui peuvent piloter les enceintes Sonos directement depuis l'appli de leur service de musique.
Plus encore, Sonos a donné quelques indications sur son programme dédié au marques et développeurs partenaires avec une API (interface de programmation) de plus en plus ouverte et la mise en place d'un label "Works with Sonos". On peut comprendre par là, que des produits comme des amplis Home Cinéma, des chaînes HiFi, des lecteurs réseaux pourraient utilisés le système multiroom Sonos de la même manière que certains amplis Denon sont compatible Heos. Ce n'est que supputation de notre part, Sonos ne va pas jusque là dans ses propos. La marque précise cependant que le badge "Works with Sonos" sera décerné à des marques qui partagent le même degré d'exigence de qualité et elle annonce les premiers appareils compatibles chez Wrensilva, TunesMap, Lutron, iPort, Wink, Yonomi, et Enno.

Enfin pour couronner ces annonces, Sonos a dévoilé la nouvelle physionomie de son appli de pilotage pour smartphones et tablettes refondue, simplifiée, enrichie et améliorée.

Les vidéos officielles de présentation


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Sonos, Alexa, Google Assistant

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework