Skip to main content
PUBLICITÉ

À la Une

Platine vinyle Pro-Ject T2 Super Phono : parce que moins, c'est parfois mieux

Platine vinyle innovante dotée d'un étage de conversion analogique-numérique avec envoi du signal en réseau local (via une puce WiFi), la platine T2 W de Pro-Ject possède surtout une belle base…

Elipson Horus 6 ATM : passage en mode Atmos pour la série d'enceintes Hifi et home cinéma Horus

Gamme Hifi et home cinéma très abordable, la série Horus du constructeur français Elipson comporte tout ce qu'il faut pour une expérience immersive. Vraiment tout ? Pas totalement car il manquait…

Deux nouvelles barres de son Sony Bravia Theatre Bar 9 et Bar 8 ainsi qu’un tour de cou pour vous faire vibrer en mode Home Cinéma

En plus de son nouveau système Home cinéma Sony Bravia Theatre Quad, la marque japonaise annonce le lancement de deux barres de son Bravia Theatre Bar 9 et Bar 8…

Sony Bravia Theatre Quad, LA nouvelle solution audio Home Cinéma vraiment immersive ?

Lors d’un évènement spécial à Los Angeles, nous avons pu avoir la démonstration des capacités de l’ensemble Sony Bravia Theatre Quad qui vient d’être annoncé par la marque nipponne et…

Tous les détails sur les nouvelles gammes de TV Sony 2024 Mini-LED et OLED qui profitent désormais d'un mode calibré Prime Video

Sony vient d'annoncer le lancement de ses nouvelles séries de téléviseurs pour l'année 2024, après une attente de plusieurs mois. Le fabricant japonais propose trois nouvelles séries sous la marque…

Test Fostex TH616 : l’harmonie d’un casque Hifi japonais très pro, mais aussi très audiophile et artistique

Partie émergée de Foster Electric, constructeur de transducteurs et moteurs de vibration en tous genres, Fostex est une marque japonaise spécialisée dans le matériel audio de studio et les casques…

Classé Audio Delta PRE Mk II : préampli-streamer Hifi High-End, multitâche, avec HEOS intégré

Le constructeur québécois d'électroniques très haut de gamme Classé Audio appartient au groupe Bowers & Wilkins (depuis 2001) et par conséquent au géant Sound United… Lui-même avalé par le groupe Massimo en…

Tous nos articles

Test Bowers & Wilkins PX : un casque antibruit et sans-fil d'une grande distinction

Bowers Wilkins PX test

Le PX, inaugure une nouvelle ère dans la famille des casques audio de la marque britannique Bowers & Wilkins. Tout en conservant un style très raffiné et une paternité commune évidente avec ses aînés, il adopte de nouveaux habillages, une nouvelle structure et surtout un système antibruit maison, totalement inédit.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Bowers & Wilkins PX

Type : casque sans fil à réduction de bruit
L'avis d'ON-mag : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange (4,5/5)
Prix au moment du test : 400 €

>>> COMPARER LES PRIX EN LIGNE

Avec ses armatures métalliques à profil en "V", ses habillages tissés, le PX a la classe inimitable des précédents casques Bowers & Wilkins tout en se démarquant par un peu plus de fun, de bohème chic, en laissant tomber le métal poli et les revêtements façon cuir noir. Pour le reste, la construction apparait solide et la finition est toujours ultra soignée. Les oreillettes ont des coques en matériaux de synthèse haut de gamme (pas du vulgaire plastique). Elles sont équipées de transducteurs électrodynamiques de 40 mm spécialement conçus pour ce casque.

---------
RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES EN LIGNE.
---------

Transmission sans-fil HD et système antibruit maison

Le Bowers & Wilkins peut fonctionner en liaison filaire, mais uniquement lorsque ses circuits sont activés. Lorsque sa batterie est déchargée, il n'est donc plus possible de l'utiliser. La recharge se fait par USB-C. C'est une prise encore assez rare sur les casques audio. Elle aurait pu faire espérer que Bowers & Wilkins rende le PX compatible avec le port Lightning des produits iOS et avec les sorties idoines des Android. Ce n'est pas une option qui a été retenue. Par contre, la bonne surprise est que la liaison sans-fil Bluetooth supporte le codec AAC et l'AptX dans sa version HD (Haute Définition). Un procédé encore peu courant sur les smartphones, mais qui devrait (on l'espère) devenir la norme dans le haut de gamme, autorisant la transmission du son en meilleure qualité, avec un minimum de compression.
L'autre point intéressant de ce casque Bowers & Wilkins est son système de réduction des bruits extérieurs. Celui-ci a été développé en interne. Les ingénieurs de la marque (d'après nos sources) n'ont pas fait appel à une solution toute faite puisée chez un sous-traitant ce qui est une garantie de meilleure maitrise de la qualité audio.

Un sage compromis sur les paramètres de confort, ergonomie et fonctionnalité

Sur le terrain, la liaison sans-fil est parfaitement stable, même à grande distance de la source (plus de 10 mètres dans un intérieur encombré et à travers des cloisons de séparation, dans nos conditions d'essai). Les commandes au niveau du casque font l'impasse sur le panneau tactile, que l'on trouve chez beaucoup de concurrents, mais qui est souvent d'un maniement un peu hasardeux et parfois très agaçant. Pour le PX, Bowers & Wilkins a préféré se cantonner à cinq vrais boutons physiques, à l'arrière de l'oreillette droite, et ces boutons tombent assez facilement sous les doigts.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Bowers Wilkins PX arceau

---------
CE TEST A ÉTÉ PUBLIÉ DANS NOTRE GUIDE 2018 DES CASQUES ET ÉCOUTEURS AUDIOPHILES
---------

Pour ce qui est du confort, le Bowers & Wilkins PX présente un bon compromis. Certes, le rembourrage de son bandeau et les mousses de ses oreillettes sont un peu fermes, mais on peut le porter assez longtemps sans ressentir trop de fatigue tandis que le poids reste encore raisonnable et que le casque tient bien en place, même lorsque l'on est en mouvement. Par défaut, le système de mise en pause de la musique lorsque l'on soulève une oreillette ou lorsque l'on retire le casque (une bonne idée dans l'absolu) est un peu trop sensible. Mais heureusement, il est possible de le désactiver depuis l'appli de contrôle (iOS et Android).

À l'écoute : du charme, du naturel, de jolis timbres... une belle musique libérée des artifices

L'application de contrôle est relativement simple. Elle ne comporte pas d'égaliseur ni de multiples effets sonores, ce qui n'est, à notre avis, absolument pas essentiel (on préfère les casques qui sonnent bien d'emblée sans que l'on ait besoin de retoucher artificiellement leur rendu). Par contre, elle donne le choix entre trois modes de réduction des bruits extérieurs (bureau, ville, avion) avec un réglage d'intensité du niveau de filtrage des conversations.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Le système antibruit qui utilise deux microphones par oreillettes (un donnant sur l'extérieur, l'autre placé au centre devant le transducteur), même en mode "avion", n'est pas ultra violent, mais déjà d'une bonne efficacité. Il ne dénature pas le son et génère très peu de souffle tout en assurant un filtrage bien uniforme des basses fréquences. Un peu de vent en extérieur ne le perturbe pas ce qui évite les effets de "flappotements" parasites. La restitution sonore est légèrement différente avec le système antibruit. Les voix ont un peu moins de présence et l'on gagne en contrepartie en sensation d'espace et aération. Le grave est aussi un peu plus léger. Dans tous les cas, le Bowers & Wilkins PX ne bourre absolument pas dans les basses contrairement à beaucoup de ses concurrents. La transcription est toujours naturelle, délicate, avec un médium très élégant, de jolis timbres, une douce et agréable définition. Ce casque n'est pas un brutal a qui l'on va demander des basses monumentales ou un niveau sonore excessif. Il préfère l'équilibre, la nuance, proposant une ambiance sonore bien posée et toujours raffinée. Le résultat est très séduisant avec la chanson "Green Light" de Lorde remixée par Chromeo. La chanteuse nous chatouille les oreilles avec espièglerie. C'est vivant, léger, entrainant évitant les artifices fatigants. C'est plutôt bien vu et une preuve de l'expérience en acoustique de Bowers & Wilkins, sur un marché ou les casques sans-fil et antibruit, même haut de gamme, manquent souvent de distinction à l'écoute. Contrairement à d'autres qui brillent de mille feux sonores à la première écoute, le PX peut paraitre plus réservé au premier abord, mais s'apprécie bien plus sur la durée.

Site de la marque : www.bowers-wilkins.fr

Spécifications

  • Type : casque circum-auriculaire, clos, sans-fil et antibruit
  • Système de réduction de bruit à doubles capteurs (désactivable et réglable sur trois intensités)
  • Bluetooth : AptX HD (transmission audio sans-fil jusqu'à 24 bits/48 kHz), AAC, SBC
  • Transducteurs : 40 mm, élecrodynamiques
  • Réponse en fréquence : 10 à 20 kHz
  • Sensibilité et impédance (mode passif) : 111 dB/V à 1 kHz, 22 ohms
  • Application de pilotage compatible iOS et Android
  • Entrées : USB-C (recharge de la batterie et mise à jour du firmware), prise mini-jack stéréo de 3,5 mm
  • Poids : 335 g
  • Batterie de 850 mAh Lithium Polymer, autonomie jusqu’à 22 h en Bluetooth avec réducteur de bruit, jusqu’à 29 h en Bluetooth uniquement, jusqu’à 33 h en connexion filaire avec réducteur de bruit
  • Accessoires fournis : câble audio standard de 1,2 m, pochette de rangement, câble USB C/USB A
  • Prix : 400 €

---------
À LIRE AUSSI : NOS AUTRES TESTS DE CASQUE SANS-FIL ET ANTIBRUIT

---------

LA SUITE APRÈS LA PUB

Notre avis :

  • Construction : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange(4,5/5)
  • Ergonomie : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
  • Fonctions et équipement : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orangeetoile grise(3,5/5)
  • Confort : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
  • Performances pures : (4/5)
  • Musicalité : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange (4,5/5)
  • Intérêt : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue (4,5/5)



Autres articles sur ON-mag ou le Web pouvant vous intéresser


Bowers & Wilkins