PUBLICITÉ
  • Nicanor Haon
  • Audio

Vinyl boom : des faussaires du disque microsillon arrêtés au Royaume-Uni

Vinyle faussaires

Le téléchargement illégal, tout le monde connaît. Mais les vinyles pirates ? On en ferait volontiers une série ! Après quatre ans d’enquête, la police du Pays de Galles a fait une descente dans une usine clandestine de vinyles. Les sillons noirs contrefaits, près de 60 000, contenaient principalement de la northern soul des années 1960 sur 45 tours de sept pouces.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Les disques contrefaits semblent s’être rendus détectables par des erreurs de police et d’écriture sur les pochettes mais l’histoire ne dit pas si les pressages étaient fidèles ou non aux enregistrements d’origine. Quatre mélomanes ont reconnu être à la manœuvre du trafic et ont été condamnés à des peines de huit à dix mois de prison pour contrefaçon. Des peines très lourdes qui reflètent un message fort de la part des autorités et de la BPI (British Phonographic Industry). Cette dernière, qui regroupe les principaux labels du Royaume-Uni, a participé à l’enquête et clamé à l’issue du procès sa volonté de poursuivre tout faussaire qui vendrait des vinyles contrefaits sur Internet.

Si ce fait divers peut surprendre, voire faire sourire, il est significatif de trois tendances importantes du marché du vinyle. D’abord les prix des disques anciens et d’occasion flambent trop haut, notamment en ligne. Ensuite, la volonté des labels et des autorités de poursuivre de tels faussaires montre une certaine ampleur du phénomène. Enfin, si la police ferme des fabriques de vinyles clandestines alors qu’il n’y a pas encore assez d’usines dans le monde, c’est qu’il y a une réelle inadéquation entre l’offre et la demande de disques.

Source : djmag.com
Image :
Kisskissbankbank


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Vinyle

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus