Le tout petit monde des fabricants de disques vinyles

Grâce à une liste établie par les studios Total Sonic, The Vinyl Factory a mis au point une carte Google Maps des usines de vinyles dans le monde, et il n’y en a pas tant que ça.

LA SUITE APRÈS LA PUB

La première chose que met en évidence cette carte est la concentration des fabriques de vinyles en Europe occidentale et en Amérique du Nord. Les Etats-Unis sont, avec seize usines, sans doute le premier fabriquant de vinyles au monde. Il faut en plus ajouter à cela deux usines qui ont ouvert en 2015 en Oregon et au Vermont, sans compter le fait que les plus gros fabricants sont plusieurs à avoir augmenté leur nombre de presses en activité. Notons que l’explosion des ventes dans ce pays-continent a été particulièrement significative puisqu’elles seraient passées de un à douze millions d’enregistrements entre 2007 et 2015. Les voisins de l’Oncle Sam semblent se nourrir de sa production puisque l’on ne compte qu’une petite poignée de fabriques sur le reste du continent, notamment à Rio, Mexico et Montréal sans oublier la célèbre jamaïcaine Tuff Gong.

Passons maintenant au continent européen, où la concentration des usines à l’ouest est trompeuse. 80% de la production repose en effet sur l’usine tchèque GZ Média dont les machines, arrêtées pendant plusieurs années, tournent maintenant 7/7, 24h/24 et à plein régime. À côté de ce géant, l’Allemagne est le pays qui compte le plus de fabriques, et c’est aussi le pays vers lequel se tournent les nouveaux ateliers pour acheter presses et pièces d’occasion. Car pratiquement aucune machine à presser les vinyles n’aurait été fabriquée sur le continent depuis les années 1970, ce qui a poussé certaines nouvelles entreprises à repartir de zéro en fabriquant leurs propres outils. D’autres, comme Record Industry aux Pays-Bas sont parties de la motivation d’un passionné à racheter une usine désaffectée.

Grâce à la détermination de jeunes entrepreneurs comme M Com’ Music, l’hexagone n’est pas en reste, même si cette dernière PME fait principalement des petites séries. La plus grosse partie de la production tricolore de microsillons sort néanmoins du groupe MPO (Moulages Plastiques de l’Ouest) dont le chiffre d’affaires en 2015 s’élève à 17 millions d’euros uniquement pour le vinyle.

On note enfin un très grand vide en Afrique, puisqu’on ne trouve pas d’usine de vinyles au sud de la Méditerranée, et une situation un peu surprenante en Asie où seulement deux fabriques contrastent avec l’immense population du continent.


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework