PUBLICITÉ

L'île de l'épouvante : un thriller insulaire, psychédélique et confus (en Blu-ray et DVD)

Blu ray L ile de l epouvante 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)

Synopsis

Le temps d'un week-end, un industriel invite sur une île méditerranéenne plusieurs relations d'affaires, dont un brillant scientifique. Le séjour ne devait être consacré qu'à la détente, mais les affaires reprennent vite le dessus, chacun essayant d'être le premier à signer un contrat avec le chercheur. Le week-end tourne au cauchemar lorsque les invités sont assassinés les uns après les autres. Et l'assassin est forcément l'un d'entre eux…

• Titre original : 5 bambole per la luna d'agosto
• Support testé : Blu-ray
• Genre : thriller
• Année : 1970
• Réalisation : Mario Bava
• Casting : William Berger, Ira von Fürstenberg, Edwige Fenech, Maurice Poli, Teodoro Corrà, Edith Meloni, Howard Ross, Helena Ronee, Ely Galleani
• Durée : 1 h 20 mn 47
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,85/1
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 2.0 monophonique italien, français
• Bonus : Digibook limité à 2000 exemplaires avec le Blu-ray (80 mn 47) et le DVD du film (77 mn 33) - livret « L'île de l'épouvante : Petits meurtres entre amis » (24 pages) - analyse du film par Alice Laguarda (2022, 31 mn 09) - conversation autour du film avec Gérald Duchaussoy et Romain Vandestichele (2022, 23 mn 43) - présentation du film par Jean-François Rauger, Directeur de la Cinémathèque de Paris (2022, 33 mn 31) - bande annonce originale (VO, 2 mn 56)
• Éditeur : Sidonis Calysta et Samsara Prod

LA SUITE APRÈS LA PUB

Commentaire artistique

Inventeur du giallo et référence incontestable du cinéma d’horreur italien, Mario Bava a dirigé bon nombre de longs métrages dans une filmographie où se côtoient des films d’exception (Le Masque du démon, 1957) et… les autres. En 1970, il réalise L’île de l’épouvante entre le curieux et apprécié Danger : Diabolik ! (1968) et le malicieux giallo Une Hache pour la lune de miel (1970). Le scénario de Mario di Nardo s’inspire du plus célèbre des romans policiers « Ils étaient dix » (ex « Dix petits nègres ») d’Agatha Christie en reprenant à son compte l’idée de l’assassinat systématique d’un groupe d’invités coincé sur une île. Cette structure dramatique ultra classique de roman policier est bien entendu revisitée par Mario Bava qui va user de son esthétique visuelle toujours singulière et de son art de la mise en scène efficace. Film de divertissement, L’île de l’épouvante n’avait pas la prétention de devenir un film d’auteur, mais son réalisateur le reniera comme un de ses plus mauvais films. Aujourd’hui, retour de balancier, il est de bon ton de le considérer comme une œuvre innovante et superbe ! Certes, au détour de certaines séquences, on retrouve cette fulgurance visuelle chère au cinéaste, mais L’île de l’épouvante ne dispose pas d’une intrigue suffisamment solide pour procurer le suspense à la base du genre. Il faut préciser que Mario Bava a hérité d’un projet en cours destiné à mettre en valeur l’actrice Edwige Fenech et qu’il n’a pas eu le temps de trop maitriser le scénario. Le budget était si mince que les acteurs portaient leurs vêtements et Mario Bava a du assurer seul le montage. Cela peut expliquer le manque d’intensité qui caractérise ce polar dont les personnages se révèlent peu passionnants et dont la narration est parfois confuse (avec une fin aberrante). Le pire réside dans la forme avec des mouvements gratuits de caméra et des zooms ravageurs qui semblent être utilisés sans aucune réflexion mais qui témoignent d’une manie très répandue dans les années 70. Les admirateurs de Mario Bava louent ce film comme une perle baroque, un giallo psychédélique, un divertissement morbide iconoclaste, mais quand on aime on ne compte pas… Hormis une musique orgue/guitare étonnante de Pierre Umiliani et quelques rares plans captivants (cf. scène des billes en verre), L’île de l’épouvante, bien mal titré en VF, n’est pas à la hauteur du talent du cinéaste de La Baie sanglante (1971). À recommander surtout aux fans de Mario Bava et d'ambiance psychédélique (décor, accessoires, costumes)…

 

Blu ray L ile de l epouvante

Commentaire technique

Image : copie HD, version restaurée Master haute définition, excellente définition avec un piqué spectaculaire sur les nombreux gros plans, texture argentique très fine et régulière (tournage en 35 mm), image assez propre (une rayure, des poils sur le bord du cadre), une très belle gestion du contraste pour une image très lumineuse aux noirs soutenus et des ombres consistantes, étalonnage chatoyant, colorimétrie chaude aux teintes vives et ton saturés

Son : mixage italien 2.0 monophonique, dialogues (post-synchro) clairs, pas de distorsion ou de défaut, excellente dynamique qui profite essentiellement à la partition de Pierre Umiliani à base d’orgue et de guitare ; VF 2.0 monophonique, claire et sans défaut, doublage soigné, dynamique supérieure à celle de la VO

LA SUITE APRÈS LA PUB

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rouge(4,5/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0065553/

 

Digipack Blu-ray/DVD disponible sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus