PUBLICITÉ

Une aventure de Buffalo Bill : un western épique signé Cecil B. DeMille (en Blu-ray et DVD)

Blu ray Une Aventure de Buffalo Bill 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Synopsis

À la fin de la guerre de sécession, les marchands d'armes décident d'écouler leur stock auprès des tribus indiennes, sans se soucier que cela va fragiliser le semblant de paix. C'est le douteux Lattimer qui prend la tête des opérations. Buffalo Bill, démobilisé après la guerre, veut maintenant gouter au calme avec sa femme Louisa. Mais des retrouvailles avec son vieil ami Wild Bill Hickock le fera reprendre du service, le temps d'escorter un groupe de soldats…

• Titre original : The Plainsman
• Support testé : Blu-ray
• Genre : western
• Année : 1936
• Réalisation : Cecil B. DeMille
• Casting : Gary Cooper, Jean Arthur, James Ellison, Charles Bickford, Helen Burgess, Porter Hall, Paul Harvey, Victor Varconi
• Durée : 1 h 53 mn 21 (VO) 1 h 45 mn 13 (VF)
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,37?/1 Noir et Blanc
• Sous-titrage : français (en blanc ou en jaune)
• Pistes sonores : DTS-HD MA 2.0 monophonique anglais, français
• Bonus : combo avec jaquette réversible contenant le Blu-ray et le DVD du film en version originale intégrale et version française d'époque - le film par Jean-Pierre Dionnet (18 mn 17) - bande annonce d'époque (VOST, 2 mn 14)
• Éditeur : Elephant Films

LA SUITE APRÈS LA PUB

Commentaire artistique

Malgré son titre français alléchant, Une Aventure de Buffalo Bill n’est pas du tout consacré aux exploits du mythique chasseur de bisons joué par James Ellison mais bien au non moins célèbre Wild Bill Hickok incarné par Gary Cooper ! Il vrai que les deux amis ont partagés un temps le spectacle itinérant Buffalo Bill’s Wild West Show et que Buffalo Bill, héros légendaire de son vivant, a suscité un nombre incalculable de westerns influençant sans doute commercialement le responsable des titres français du studio. Le scénario fantaisiste prend de larges libertés avec la réalité historique, mélange et compacte les faits (11 années entre l’assassinat de Lincoln et celui de Hickok… réduites à quelques semaines), n’hésitant pas à faire intervenir le général Custer (John Miljan), Little Big Horn (tourné avec 2000 figurants), Calamity Jane (jouée par Jean Arthur), elle-même héroïne authentique et légendaire de l’Ouest et sujet de très nombreux films et de séries. Lorsque Cecil B. DeMille dirige en 1936 Une Aventure de Buffalo Bill, il a déjà acquis la réputation d’être un excellent directeur de superproductions « historiques » (Les Dix Commandements, 1923, Cléopâtre, 1934, Les Croisades, 1935) avec des foules de figurants. Mais, avec ce western, il entame son cycle à la gloire de l’Amérique pionnière et relance le genre. Il confie le rôle de Hickok à Gary Cooper, jeune star montante d’Hollywood, qui, la même année, faillit avoir un Oscar pour L’Extravagant Mr. Deeds un film de Frank Capra dans lequel il avait aussi Jean Arthur comme partenaire. Le réalisateur retrouve Charles Bickford (John Latimer) qu’il avait repéré au théâtre et qu’il avait fait jouer dans Dynamite, son film de 1929, et il donne sa chance au débutant Anthony Quinn, l’acteur mexicano-américain qui interprète un Cheyenne en improvisant en direct au tournage un faux dialecte indien sans signification. Avec la maîtrise qu’on lui connaît, le cinéaste nous offre un western épique alternant avec habileté des séquences d’action impressionnantes et des moments de pure émotion, superbement servis par tous les comédiens, avec une pensée pour la délicate Helen Burgess. Cette actrice a été découverte par Cecil B. DeMille et joue ici son premier rôle (Louisa Cody) mais après seulement quatre films elle mourra de pneumonie, âgée de 20 ans, l’année suivante. Comme toujours Gary Cooper est impressionnant de calme avec un jeu totalement contenu qui n’empêche pas son duo romanesque avec Jean Arthur d’être un bijou d’émotion. Une Aventure de Buffalo Bill, toujours aussi plaisant à regarder, est un film à la mesure de son réalisateur, avec une Histoire revisitée, présentée plus grande que nature, mais caractérisée avec un panache incomparable ! Très distrayant. Dans le bonus, il est dit que le générique défilant à l’infini aurait inspiré celui de Star Wars. C’est possible mais un autre film semble tout aussi probable: Les Disparus de St. Agil (1938) qui possède, en plus, une musique semblable !

 

Blu ray Une Aventure de Buffalo Bill

Commentaire technique

Image : copie HD, nouveau Master restauré HD, bonne définition et piqué très correct malgré l’omniprésence d’un grain argentique homogène (tournage en 35 mm), image stable et nettoyée, bonne gestion du contraste quoique l’image soit un peu dense, noirs soutenus, blancs nuancés, échelle des gris régulière

Son : mixage anglais 2.0 monophonique, dialogues clairs sans distorsion, un peu caverneux avec du souffle modéré, excellente dynamique qui favorise les ambiances et la partition de George Antheil, haut du spectre limité ; VF 2.0 monophonique d’époque affectée de très nombreux défauts (craquements) difficiles à supporter, souffle appuyé, doublage daté artificiel, à éviter

LA SUITE APRÈS LA PUB

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixages sonores : VO etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5) VF etoile bleueetoile griseetoile griseetoile griseetoile grise(1/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile griseetoile griseetoile grise(2/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0028108/

 

Combo Blu-ray/DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus