PUBLICITÉ

Coffret Stanley Kubrick 4K : Orange mécanique et 4 autres chefs-d’œuvre (en UHD et Blu-ray)

UHD Orange Mécanique Coffret Kubrick 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rouge(5/5)

Synopsis

Orange mécanique : réunis au Korova Milk-Bar, Alex et sa bande s'abreuvent de drogues avant de partir pour une virée ultraviolente. Après avoir battu à mort un clochard ivre, ils pénètrent dans une maison, violent la femme et blessent gravement le mari. Le lendemain, Alex est capturé par la police après avoir tué, sans le vouloir, une nouvelle victime. Emprisonné, Alex se porte volontaire pour une expérience de modification du comportement, mais cela ne se passe pas comme prévu….

• Titre français : 2001, l'odyssée de l'espace - Full Metal Jacket - Shining - Orange mécanique - Spartacus
• Titre original : 2001 : A Space Odyssey - Full Metal Jacket - The Shining - A Clockwork Orange - Spartacus
• Support testé : UHD
• Genre : science-fiction, drame
• Année : 1972
• Réalisation : Stanley Kubrick
• Casting de Orange mécanique : Malcolm McDowell, Patrick Magee (I), Adrienne Corri, Michael Bates, Warren Clarke, Carl Duering, John Clive, Anthony Sharp, David Prowse, Steven Berkoff
• Durée : 2 h 16 mn 36
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,66/1 (HR10) Noir et Blanc et Couleur
• Sous-titrage sur l’UHD : français, anglais, néerlandais, italien, espagnol, allemand, danois, finlandais, norvégien, polonais, suédois
• Pistes sonores sur l’UHD : DTS-HD MA 5.1 - Dolby Digital 1.0 mono anglais - Dolby Digital 5.1 français, espagnol, allemand, polonais
• Bonus : coffret contenant les 5 films en UHD et en Blu-ray avec bonus
• Bonus sur le Blu-ray d’Orange mécanique : commentaires audio de Malcolm MacDowell et de Nick Redman, historien du cinéma (VO) - Still Tickin’, le retour d'Orange Mécanique, documentaire de Channel Four (2000, Still Tickin’ The Return of Clockwork Orange, 43 mn 40, réalisé par Paul Joyce) - Making of (2007, 28 mn 17, réalisé par Gary Leva) - O Lucky Malcolm !, documentaire sur la carrière de Malcolm McDowell (HD, 2006, 1 h 26 mn 10, réalisé par Jan Harlan) - bande annonce (1 mn 00)
• Éditeur : Warner Home France

LA SUITE APRÈS LA PUB

Commentaire artistique

Ce coffret réunit cinq films majeurs de Stanley Kubrick en version UHD. Quatre de ces chef-d’œuvre ont déjà été chroniqués ici au moment de leurs sorties individuelles : 2001, l'odyssée de l'espace, Full Metal Jacket, Shining et Spartacus. Succédant en 1972 à 2001, L’Odyssée de l’espace (1968), Orange mécanique est écrit et réalisé par Stanley Kubrick à partir du roman publié en 1962 par Anthony Burgess. Inspiré par un drame personnel (cf. bonus), « A Clockwork Orange » propose une réflexion sur la condition humaine. Son titre insolite s’explique ainsi selon l’auteur : l’homme, caractérisé par la volonté, le choix et le libre-arbitre, est comparable à une orange organique qui devient mécanique quand il perd par traitement ses qualités et se comporte comme un automate sous contrôle extérieur. Le livre ajoute une dimension d’étrangeté par l’usage d’un langage argotique anglo-russe inconnu, le Nadsat, inventé par l’écrivain. Stanley Kubrick en tire un film radical qui interroge sur la nature humaine partagée entre le bien et le mal et symbolisée par le personnage d’Alex incarné magistralement par Malcom McDowell (son plus grand rôle). À sa sortie, au Royaume Uni, le film n’est pas compris et va susciter la polémique (cf. bonus) lorsque plusieurs faits divers directement associés au film défrayent la chronique et contraignent le cinéaste à le retirer des salles. En revanche il devient rapidement un blockbuster culte aux USA. Il faut dire que si Orange mécanique est rangé dans la catégorie des films de science-fiction, ce qui déroute les amateurs du genre, il est préférable de le regarder comme une réflexion philosophique sur la société et la prise de pouvoir de la jeunesse. Souvent dérangeant, ultraviolent bien que la violence y soit surtout graphique, érotique, le film ne laisse pas indifférent, surtout que son message politique antifasciste dénonce explicitement la menace du conditionnement psychologique cher aux régimes totalitaires, toujours prompt à asservir l’être humain. Tout comme le roman qui lui sert de modèle et qu’il suit fidèlement, le film de Stanley Kubrick possède diverses strates interprétatives qui vont l’imposer comme un film culte dont la postérité n’est pas près de s’épuiser. Et pourtant ce film n’était pas un projet du réalisateur qui travaillait sur son Napoléon, qui ne sera jamais tourné, alors qu’Anthony Burgess avait vendu les droits de son roman à Mick Jagger qui comptait jouer Alex… Produit avec des moyen limités comparé à 2001, L'Odyssée de l'espace, filmé en décors naturels et empruntant les codes esthétiques de la pop culture, tourné souvent caméra à l’épaule mais n’excluant ni les travellings, ni les effets de ralenti ou d’accéléré, usant de la prise de son directe, Orange mécanique a été bouclé en une année malgré le perfectionnisme coutumier du cinéaste connu pour multiplier les prises à l’infini. Comme souvent avec Stanley Kubrick, le résultat est fascinant : malgré sa réputation de film choc, Orange mécanique se révèle une formidable démonstration sur la nécessité impérative pour l’homme du libre arbitre (le romancier avait d’ailleurs une vision chrétienne de cette notion). D’ailleurs une seule vision ne suffira pas à démêler la thématique complexe de ce film dont la trivialité apparente de la première vision pourrait rebuter les âmes sensibles. Daté pour ses décors et ses costumes typés, mais très moderne, voire prémonitoire, pour son fond, Orange mécanique est un grand film qui gagne à être revu en très haute définition remastérisée (éviter le Blu-ray inclus qui ne propose que l’ancien Master de 2007).

 

UHD Orange Mécanique Coffret Kubrick

Commentaire technique

Image : copie UHD, nouveau Master 4K, scan du négatif original sous la supervision de Leon Vitali, cadrage 1,66/1 respecté, définition incomparable avec un piqué spectaculaire sur les gros plans, conservation du grain argentique et de la texture cinéma (tournage en 35 mm avec caméras Mitchell BNC, Newman Sinclair et Arriflex 35 IIC, Master Format 2021 4K), image stable nettoyée de tous ses défauts, nouvel étalonnage plus naturaliste et sans dominante, colorimétrie chatoyante aux teintes vives bien nuancées en HDR, tons saturés

Son : mixage anglais 5.1 (remix : film monophonique), dialogues clairs sous équilibrés par rapport aux sons d’ambiances, excellente dynamique qui renforce tous les effet sonores et surtout la bande originale concoctée par Stanley Kubrick à base de morceaux classiques, spatialisation discrète mais efficace et qui profite surtout à la musique, LFE très peu sollicités ; VO 1.0 dynamique, équilibrée, mais sans relief ; VF 5.1 non « lossless », doublage daté mais convenable, manque fortement de naturel, pas toujours équilibré

LA SUITE APRÈS LA PUB

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rouge(4,5/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0066921/

 

UHD/Blu-ray de Orange mécanique disponible sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus