Skip to main content
PUBLICITÉ

Test Audeze Maxwell : tour de force technologique et sonore par un casque de gamer presque parfait

Bien qu’Audeze soit un constructeur de casques à l'origine orienté vers la Hifi, il s'est instantanément fait une place parmi les grands acteurs du casque de gaming, grâce à ses excellents Mobius et Penrose. Modèle de la maturité, le Maxwell, toujours équipé de transducteurs planaires, entend corriger les quelques défauts de ses deux prédécesseurs, tout en montant d'un cran sur la partie technologique, cela pour un prix abordable (à partir de 300 euros). L’Audeze Maxwell serait-il le casque de gaming ultime ?

Audeze Maxwell

Type : casque de gaming sans fil
L'avis d'ON-Mag :etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue(5/5)
Prix : 300 euros (version PC/PlayStation), 330 euros (version PC/Xbox)

LA SUITE APRÈS LA PUB

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

Une solide base de casque Hifi, pas pour toutes les cervicales

Oubliez le châssis tout en plastique des Mobius et Penrose, le Maxwell franchit clairement un cap. Hormis ses coques en polymère dense, l'ensemble de la structure consiste en un beau mélange d'aluminium et d'acier, ce qui lui confère un aspect infiniment plus désirable, voire luxueux.
Ce changement majeur passe surtout par une transformation substantielle du design, bien plus massif, calé sur celui du casque Hifi ouvert, comme l'Audeze MM-100. Les coques délaissent le format ovale (Mobius et Penrose) pour un format rond de grand diamètre.

Audeze Maxwell 2

L'évolution du volume et la construction plus dense ont des conséquences sur le poids du casque, qui est considérable : 490 g sur la balance. C’est d’ailleurs l'un des seuls points noirs du Maxwell. Audeze limite largement la casse grâce à un très large repose-tête en cuir qui répartit à merveille la pression. Toutefois, nombre d’utilisateurs ne supporteront pas ce casque pour de longues sessions. De même, les coussinets en cuir, très doux et enveloppants, sont particulièrement larges, ce qui est peu compatible avec les très petites têtes.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Audeze Maxwell 7

Surtout, le système de réglage de la hauteur nécessite encore des améliorations. Représenté par un ensemble de trois crans tenus par une vis, il se montre à la fois laborieux (nécessite un tournevis) et trop peu précis.

L'ultra polyvalence

Sorte de Penrose modernisé et plus complet, l'Audeze Maxwell peut être considéré comme un véritable hub sonore tant ses possibilités sont nombreuses.

Audeze Maxwell 4

En plus de son fonctionnement principal, qui consiste en une transmission basse latence via un dongle USB-C, ce casque dispose d'une puce Bluetooth, d'une entrée sur prise mini jack 3,5 mm (non utilisable casque éteint) et même d'une entrée USB-C.
En apparence secondaire, la connexion Bluetooth est d'une impressionnante modernité. Outre le Multipoint et le support du codec LDAC, la puce Bluetooth 5.3 est compatible avec le futur standard LE Audio. Autre avantage de taille, il est possible de maintenir une double connexion dongle + Bluetooth et de basculer très simplement de l'une à l'autre. Cerise sur le gâteau, l'autonomie s'établit à environ 80 h, que ce soit en liaison Bluetooth ou sans fil depuis le dongle USB.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Audeze Maxwell 7

L'unique limite en matière de connectivité tient dans la compatibilité de l'émetteur USB avec les consoles de jeu. L'Audeze Maxwell est donc proposé en deux versions, qui se distinguent par le type de dongle USB livré : PC/PlayStation ou PC/Xbox (la seconde est un peu plus chère, puisqu’elle est vendue à 330 €, soit 30 € de plus).

Gaming, réglages et nomadisme

À l'inverse de bien des constructeurs, Audeze propose un casque clé en main pour le gaming. Il n'y a pas ici de boîtier externe ou de fonctions extravagantes. Toutes les commandes sont accessibles sur le casque, via un jeu de molettes cliquables et de boutons. Cette disposition est plutôt bien pensée, mais elle nécessite un temps d'adaptation conséquent.
À l'image du casque, l’application dédiée Audeze HQ va à l'essentiel. Elle se limite à quelques informations d'état, à l'intégration et la personnalisation d'égaliseurs ainsi qu'à un réglage du microphone. L'appli Audeze HQ est disponible sur PC, ainsi que sur smartphone. Cette deuxième version permet notamment d'appliquer des réglages, même lorsque le casque est connecté à une console.

Audeze Maxwell 3

LA SUITE APRÈS LA PUB

Pour ne rien gâcher, la partie microphone est d'excellente qualité. Créé en partenariat avec Shure, le microphone flexible (détachable) propose une captation de la voix naturelle et très efficace pour filtrer les bruits extérieurs.
Que ce soit en gaming ou en utilisation nomade, rendue possible par la bonne isolation phonique passive des coussinets, l'Audeze Maxwell laisse une sensation de réelle polyvalence, d'adaptation quasi parfaite aux différents usages auxquels nous le soumettons. Dans cette optique nomade, le poids demeure son ennemi principal, l'absence de réduction de bruit active arrivant à la seconde place.

L'audiophile gamer ou le gamer audiophile ?

L'Audeze Maxwell est doté, comme tous les autres casques de la marque, de transducteurs orthoplanar (ou planaires). Il s'agit de haut-parleurs de nouvelle génération, de 90 mm de diamètre, dignes d’équiper les meilleurs casques Hifi. Ils démontrent à quel point de bons transducteurs planaires dépassent les transducteurs dynamiques classiques que l'on trouve sur presque tous les casques de gaming ou nomades concurrents.
La signature sonore du Maxwell, d'un équilibre admirable, s'accompagne d'un niveau technique que l'on ne trouve habituellement pas dans cette gamme de prix, quel que soit le type de casque. Le constat est simple : aucun autre modèle de gaming ne peut rivaliser du point de vue des performances acoustiques. L’Audeze Maxwell parvient à combiner puissance, rapidité, ampleur des basses, détails, précision, le tout sans aucune emphase à telle ou telle fréquence. Hormis quelques légers creux de la réponse en fréquences autour de 6-8 kHz, l'impression de justesse tonale est quasi absolue.

Audeze Maxwell 10

Audeze a clairement optimisé la gestion du haut du spectre par rapport au Penrose. Ce registre, encore un peu oscillant sur les précédentes créations de la marque, gagne ici en précision et en maîtrise.
Tout est ainsi naturel, présenté avec une telle facilité par les transducteurs, que l'on se demande presque pourquoi l'Audeze Maxwell affiche un tarif si abordable. En effet, même dans une simple optique nomade, la concurrence sonore serait presque inexistante. Pour trouver un adversaire à sa taille, il faut se rapprocher de créations exceptionnelles, comme le Focal Bathys, et des quelques autres références planaires. On peut ainsi affirmer que le Maxwell exploite parfaitement les qualités de ses transducteurs.
Déterminante pour l'utilisation sur les jeux vidéo, l'ampleur sonore du casque est d'un très bon niveau, à défaut d'égaler celle d'un casque ouvert. Seule sa projection du son vers l'avant reste limitée, ce qui est assez typique d'un casque planaire, mais celle-ci peut rapidement être compensée par le traitement spatial : Atmos for Headphones sur PC et Xbox, Tempest 3D sur PlayStation 5.

Audeze Maxwell 5

Enfin, on ne peut que saluer la qualité des égaliseurs prédéfinis. Loin d'être outranciers, ils parviennent au contraire à ajuster la signature sonore avec beaucoup de finesse.

En résumé

Complet, robuste, mais surtout doté d'une qualité sonore exceptionnelle au vu de son prix, l'Audeze Maxwell est bien plus que l'un des meilleurs casques de gaming du marché. Si ses dimensions et son poids restent des freins évidents, ne serait-ce qu'en matière de nomadisme, sa polyvalence est admirable. Une grande réussite portée par des transducteurs planaires d'exception, à défaut d'être un produit parfait.

L'Audeze Maxwell sur le banc de mesure

Audeze Maxwell 9
Mesure de la réponse en fréquences (non compensée) de l'Audeze Maxwell. Bel exemple d'équilibre tonal.

>>> À LIRE ÉGALEMENT : TOUS NOS TESTS DE CASQUES NOMADES ET CASQUES DE GAMING

Spécifications

  • Type : casque de gaming sans fil
  • Transducteurs planaires de 90 mm
  • Aimants Fluxor, guide d'ondes Fazor, bobines Uniforce
  • Réponse en fréquences : 10 Hz – 50 kHz
  • Niveau SPL max : 120 dB
  • Dongle USB-C pour transmission basse latence
  • Compatibilité (dongle) : PC/Mac, PS4/PS5 (version PC/PlayStation seulement), Xbox One/Xbox Series (version PC/Xbox seulement), Nintendo Switch, Android, iOS
  • Fonctionnement USB-C (24 bits/96 kHz)
  • Compatibilité USB-C : PC/Mac, PS4/PS5, Nintendo Switch, Android, iOS
  • Entrée jack 3,5 mm
  • Microphone cardioïde avec réduction de bruit FILTER
  • Puce Bluetooth 5.3 : Multipoint, codec LDAC, compatibilité LE Audio (LC3 et LC3+)
  • Poids : 490 g
  • Inclus : dongle USB-C, adaptateur USB-A vers USB-C, câble USB-C vers USB-C, câble jack, microphone flexible avec bonnette
  • Prix : 300 euros (version PC/PlayStation), 330 euros (version PC/Xbox)

Notre avis

  • Construction :etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange(5/5)
  • Confort :etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)
  • Fonctions :etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange(5/5)
  • Qualité sonore :etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue(5/5)
  • Immersion :etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange (4,5/5)
  • Intérêt :etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue(5/5)



Autres articles sur ON-mag ou le Web pouvant vous intéresser


OnTopAudioAward, Audeze

PUBLICITÉ