PUBLICITÉ

Test Dan Clark Stealth : le monde du casque audio planaire fermé aurait-il trouvé son roi ?

Dan Clark STealth ONmag cover

Assez proche du milieu du modding (tuning et modification de produits d'autres marques) à ses origines, Dan Clark a depuis passé la seconde et compte bien renverser l'univers du casque audio planaire (ou orthoplanar). Porté par une technologie d'amortissement novatrice en impression 3D, son nouveau casque Stealth s'affirme tout simplement comme le meilleur casque planaire fermé jamais imaginé. Une prétention justifiée ?

Dan Clark Stealth

Type : casque Hifi fermé à transducteurs planaires
L'avis d'ON-Mag :etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)
Prix : 4 100 euros

LA SUITE APRÈS LA PUB

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

Classe carbone

On ressent parfaitement l'esprit Dan Clark dans le design de ce nouveau Stealth, dans ses coques asymétriques à la forme vaguement ovoïde et dans son arceau composé de tiges très fines (alliage nickel-titane). Et pourtant, le constructeur monte clairement d'un cran par rapport à ses habitudes. Si quelques rares éléments façon modding de l'époque MrSpeakers (l’ancien nom de Dan Clark, qui débuta en modifiant des casques Fostex) demeurent, ils sont tous noyés dans l'extraordinaire soin apporté à l'ensemble.

Les coques fermées sont un magnifique exemple de mélange entre aluminium anodisé noir et fibre de carbone. Le constructeur utilise ce matériau à la fois pour alléger son casque et pour lui donner cet aspect si futuriste. L'intégration de cette fibre de carbone est presque parfaite, en grande partie parce qu'elle ne se limite pas à de simples plaques mais à des formes plus complexes et vraiment étudiées.

Dan Clark STealth ONmag 10

La structure du casque est extrêmement fine et ne donne pourtant aucune sensation de fragilité. À première vue, le Dan Clark Stealth ne paraît pas aussi impressionnant qu'un modèle comme le Meze Elite. Mais une fois en main, nous pouvons constater que sa qualité de fabrication est aussi élevée et même que son degré de finition est légèrement supérieur.

Surtout, la structure du casque est pliable, ce qui lui permet d’occuper un minimum de place et de tenir dans sa petite housse de rangement dédiée. Elle est loin de la grosse valise en aluminium des Meze Empyrean et Audeze LCD-5. C'est moins chic, mais l'ensemble gagne en praticité ce qu'il perd en luxe.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Dan Clark STealth ONmag 14

C'est dit, il n'y a pas de confort universel. Pourtant, l'univers du casque planaire a évolué depuis quelques années. Les lourds modèles d’Audeze qui pesaient plus de 600 g laissent maintenant place à des concurrents parvenant à s’alléger pour peser environ 400 g. C'est ce que réussit à faire Dan Clark, ce qui reste un exploit pour un casque planaire fermé. Sans surprise, cette structure légère, associée à des coussinets très enveloppants et profonds, apporte un vrai bon confort général.

Tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes si le repose-tête ou la structure étaient réglables. Ce n'est pas le cas ici, puisque tout repose sur l'élasticité du bandeau, qui s'ajuste en fonction de la tête du porteur. Cela fonctionne, mais pas parfaitement, et pas pour toutes les morphologies. Le bandeau a effectivement tendance à être trop lâche pour les petites têtes, avec lesquelles les coussinets touchent déjà le bord de la mâchoire. En voulant faire universel, Dan Clark risque de passer à côté des très petites et des très grosses têtes.

Dan Clark STealth ONmag 6

Terminons sur le câblage : la marque n'opte pas pour des prises mini XLR côté casque, mais pour des connecteurs HR10 à 4 broches (de chez Hirose) assez efficaces et robustes. Le câble utilisé a tout du produit DIY (Do It Yourself), car il est à la fois travaillé, mais habité de quelques imperfections. Au moins, l'insertion des prises est-elle facile et les connectiques vraiment solides, parées pour affronter l'épreuve du temps.

Méta mis quoi dans ce son ?

Un énième casque planaire haut de gamme sur un marché qui devient très encombré ? Pas vraiment. Pour commencer, le Dan Clark Stealth est de type fermé. Le choix de cette topologie est une prise de risque avec des transducteurs planaire, qui fonctionnent plus facilement en charge ouverte, tant l'amortissement de leur onde arrière se révèle ardu.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Dan Clark STealth ONmag 3

En optant pour un transducteur planaire de 72 x 50 mm "presque" classique, le constructeur place sa carte maîtresse en aval : le système AMTS (Acoustic Metamaterial Tuning System). Cette création complexe, obtenue à partir d'une impression 3D de métamatériaux, permet de combiner en un même objet compact plusieurs structures acoustiques : diffuseurs, résonateurs de Helmholtz, résonateurs quart-d'onde. Elle est placée dans les coques, à l'arrière des transducteurs.

Force est de constater que cette structure, plus révolutionnaire qu'elle n'y paraît, fait vraiment son effet sur les performances sonores. Avant même de parler de qualité sonore ou de musicalité, avec le Dan Clark Stealth, nous n'avons tout simplement jamais eu l'impression d'avoir un casque fermé sur les oreilles tant le système AMTS paraît épauler à la perfection les transducteurs orthoplanar.

Dan Clark STealth ONmag 11

Le point fondamental ici est la signature sonore, d'un impressionnant équilibre. Aucun pic marqué n'apparaît à l'écoute, et sauf dans de rares cas, les petites déviations sont sans conséquence sur la qualité de l'écoute. Cet équilibre, encore plus marqué que sur l'Audeze LCD-5, est suivi d'une musicalité également plus élevée, d'un côté plus joueur, peut-être moins "pro". Le Stealth est un peu moins ciselé dans les basses que le LCD-5, mais son niveau technique général est au moins comparable. Les avantages de l'architecture fermée ne paraissent nullement entachés par les habituels défauts qu'elle provoque.

La structure AMTS permet aux transducteurs d'exprimer pleinement leur potentiel en matière de détails et, surtout, d'afficher une gestion de la scène sonore stratosphérique : très large et profonde, ouverte. On est à mille lieues d'un casque planaire fermé classique. La séparation des instruments, en particulier, est tout simplement bluffante, à la hauteur des meilleurs casques ouverts du marché.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Dan Clark STealth ONmag 7

Peu importe le style musical, le casque s'adapte extrêmement bien à ce qu'on lui donne. Néanmoins, contrairement au très polyvalent Meze Empyrean, le Dan Clark Stealth pardonne beaucoup moins les mauvais mixages et les exagérations sonores. On connaît des modèles encore plus intransigeants, mais sa tolérance reste faible.

La seule problématique, selon nous, est la puissance demandée. Bien que ce soit l'un des casques les plus sensibles de Dan Clark, le Stealth demeure énergivore. Nous avons réalisé une partie de notre test avec le très puissant et transportable Astell & Kern ACRO CA1000. Ce dernier nécessite au moins d'être réglé en gain haut pour jouir des entières qualités du casque.

Le casque planaire fermé ultime ? Sans doute pas, mais à coup sûr le meilleur casque fermé jamais produit. Son tarif élevé est finalement son seul gros défaut.

Le Dan Clark Stealth sur le banc de mesure

Dan Clark STealth ONmag 16
Mesure de la réponse en fréquence du Dan Clark Stealth. En rouge, la réponse non compensée. En vert, la réponse compensée. Si ce modèle n'est pas le plus neutre du monde, il reste l'un des casques Hifi les plus équilibrés du marché.

>>> À LIRE ÉGALEMENT : TOUS NOS TESTS DE CASQUES HIFI

Spécifications

  • Type : casque Hifi fermé à transducteurs planaires
  • Transducteurs : V-Planar de 72 x 50 mm
  • Coques en aluminium et fibre de carbone
  • Amortissement par système AMTS
  • THD : <0,003% (20 Hz – 20 kHz)
  • Poids : 418 g
  • Livré avec : housse de transport thermoformée, câble type HR10
  • Prix : 4 100 euros

Notre avis

  • Construction :etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange(5/5)
  • Confort :etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue (4,5/5)
  • Polyvalence : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise(4/5)
  • Performances pures :etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)
  • Musicalité :etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange(5/5)
  • Intérêt :etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



OnTopAudioAward, Dan Clark

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus