icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Test Meze Empyrean : l’orthoplanar ultime de nouvelle génération qui rebat les cartes du casque Hifi

Meze Empyrean ONtopaudio Award

Auréolé de son succès récent dans le secteur du casque nomade, le jeune constructeur roumain Meze est déjà prêt à brûler les étapes ; avec l’Empyrean, il nous livre un modèle résolument haut de gamme. Nouvelle technologie de transducteur planaire (orthoplanar) et design marquant, ce casque aux très hautes prétentions intrigue. Assez convaincant pour secouer le petit monde du casque Hifi High End ?

Meze Empyrean

Type : casque Hifi circum-auriculaire
L'avis de ON-Mag : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue(5/5)
Prix : 3000 Euros 

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

Premier et seul (pour l'instant) casque de salon de Meze, l'Empyrean constitue à la fois le haut de gamme et le point d’entrée en Hifi de la marque, plaçant le ticket à 2990 €, un tarif presque inaccessible au commun des mortels. La technologie de ses transducteurs est dérivée d’un modèle planaire/orthodynamique, baptisé isodynamique hybride. Elle s’appuie sur un principe proche d'une configuration deux voies, mais sans s’appuyer sur un système de filtre. En lieu et place des sections alignées d’aimants et de rubans de l'orhoplanar classique, Meze a développé une structure nouvelle, séparée en deux zones sur la large membrane de section ovoïde de son transducteur. La première zone, petite et centrée légèrement en bas, dessine un duo bobine/aimant en spirale pour la reproduction des médiums et aigus. La seconde, dédiée aux basses, occupe les deux tiers restants de la membrane en laissant serpenter son ruban conducteur de gauche à droite entre les aimants. Scinder ainsi le transducteur dans une sorte de deux-voies mécanique permettrait une bien meilleure reproduction de l'ensemble des fréquences audio.

Meze Empyrean test ONmagFR 1

Une enveloppe de métal sculptée, artistique et bien pensée pour un transducteur orthoplanar innovant totalement sur-mesure

L'ergonomie et la structure technique de ce casque Meze Empyrean sont particulièrement réussies, car presque symbiotiques. On reproche à bon nombre de casques Hifi haut de gamme d’oublier l'aspect pratique et le confort en devenant trop spartiates. Ce n’est pas le cas ici. L'esthétique du Meze Empyrean peut diviser, mais elle s’affiche comme une œuvre originale et artistique à part entière, reconnaissable immédiatement. On peut dire que l'on est en présence "d'une vraie gueule de l'audio".
La construction associée à cette esthétique hors norme est tout aussi soigneusement étudiée, s'appuyant sur de nombreuses pièces usinées en aluminium et plusieurs petits détails ergonomiques bien pensés. Il est très dur de prendre en défaut le Meze Empyrean, qui ne se contente pas de singer une approche déjà existante. En l’état, il ressemble plus au projet d’une grande marque comme Sennheiser ou Beyerdynamic qu’à celui d’un débutant en la matière.

Les limites techniques de Meze restent toutefois visibles sur quelques petits détails à la patte artisanale, d’infimes éléments de finition dont on perçoit de discrètes traces d’usinage et bavures en s’y penchant suffisamment. Mais le seul vrai défaut notable de ce casque Meze Empyrean demeure le système de réglage de l’arceau, très - voire trop - serré pour être facile d’utilisation.
Le confort est en revanche exemplaire, principalement grâce au design étudié en amont. Le bandeau appui-tête bombé permet de très bien répartir les 430 g du casque. Les coques des oreillettes s’orientent idéalement grâce un petit système de ressorts, et les coussinets très rembourrés ne serrent jamais excessivement. Sans être le meilleur du genre, le Meze Empyrean évite parfaitement les écueils de nombreux casques planaires (ou orthoplanar) et se laisse ainsi porter pendant plusieurs heures sans fatigue excessive.

Un son ultra précis et naturel, tout en polyvalence

Mais si tout est réussi jusque-là, ce sont bien ses performances sonores qui vont permettre d’ancrer ce casque dans l’excellence. Dès les premières notes de musique, le Meze Empyrean s’affirme comme un casque cumulant les superlatifs. Pas totalement neutre, mais donnant une sensation de naturel qui ne le quittera plus, il ne prend pas parti pour une gamme de fréquences ou une autre tout en jouissant d’une incroyable capacité d’adaptation. Tantôt très rond et caressant, il peut aussi se montrer percutant ou très clair sans devenir pataud ou sibilant. Un très léger pic dans les aigus doublé d’une extension très nette dans le haut du spectre lui apporte une excellente aération et une scène sonore profonde. Même constat sur les basses, très détaillées et enveloppantes, étendues jusqu’aux limites des possibilités de la perception de l'oreille humaine sans jamais dévier d’un creux ou d’un pic. La performance est à l’image de celle des très bons casques d’Audeze, même si ces derniers restent encore supérieurs à ce niveau. S’il fallait tout de même retenir un registre, ce serait immanquablement celui des médiums. La richesse des timbres, la tessiture, les détails des voix et de certains cuivres, le petit grain chaud et analogique que ce casque offre... Tous ces éléments sont d’une qualité bluffante de réalisme.

Meze Empyrean test ONmagFR 2

L'espace sonore n’est pas aussi large qu’à l’écoute de références comme le Sennheiser HD800 ou le K1000 d’AKG, mais il est plus profond. De même, si en termes de transparence, le Meze Empyrean ne va pas jusqu’à surpasser d’autres casques très haut de gamme comme le Focal Utopia, sa façon d'agencer les détails apporte un niveau de séparation encore supérieur. En outre, sa force tient dans sa capacité d’adaptation, dans son extrême polyvalence. Il ne privilégie aucun style au détriment d'un autre. Il existe des casques plus adaptés au classique, au rock ou encore aux musiques urbaines, mais le Meze Empyrean est ce qui se fait de mieux pour embrasser tous les genres.
Bonne surprise aussi côté amplification : ce casque n’a pas besoin d’une électronique très puissante pour être alimenté correctement, sa sensibilité étant particulièrement bonne. Sa marge de progression est cependant très importante quand on passe d’un ampli/carte son moyen à du haut de gamme.

Meze Empyrean test ONmagFR 3

Pour un premier jet, il était difficile d’espérer meilleure surprise. Le Meze Empyrean est un modèle dont on ne trouve les défauts qu’en de petits détails. Agréable à l’écoute, très polyvalent et confortable, il fait partie de ces quelques très grands casques audio appelés à devenir de véritables références pour de nombreuses années. Rien que ça.

>>> À LIRE ÉGALEMENT : TOUS NOS TESTS DE CASQUES HIFI

Spécifications

  • Type : casque Hifi, circum-auriculaire ouvert
  • Transducteurs : orthoplanar hybride (ou isodynamique)
  • Réponse en fréquence : 4 Hz à 110 kHz
  • Impédance : 31,6 Ohms
  • Sensibilité : 100 dB/mW
  • Coussinets : une paire habillée de velours, une paire habillée de similicuir
  • Poids : 430 g
  • Câble : détachable en Y à connectique XLR (disponible avec prise 3,5 mm, 6,35 mm asymétriques ou en 2,5 mm, 4,4 mm et XLR 4 broches symétriques)
  • Accessoire fourni : mallette de rangement en aluminium
  • Prix : 3000 €

Site web de la marque : https://mezeaudio.com/

Notre avis

  • Construction : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange (4,5/5)
  • Design, Ergonomie, Confort : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue(4,5/5)
  • Polyvalence : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange (4,5/5)
  • Performances pures : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue(5/5)
  • Musicalité :  etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange(5/5)
  • Intérêt : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue(5/5)


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: OnTopAudioAward, Meze

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework