Test Jean-Marie Reynaud Lunna : une enceinte Hifi colonne à la Une du made in France

JM Reynaud Lunna ONtopaudioAward

Jean-Marie Reynaud, JM Reynaud ou JMR pour les intimes, est une marque d’enceintes Hifi française pour laquelle nous avons une affection toute particulière chez ON-mag. Parce que nous la suivons depuis des décennies, que jeune audiophile nous avions déjà beaucoup d’admiration pour les réalisations de Monsieur Jean-Marie Reynaud père, créateur de la marque et que depuis que son fils a repris le flambeau, son travail est toujours aussi passionnant. Mais ne croyez pas pour autant que nous sommes des amoureux béats de JM Reynaud. Nous gardons un esprit critique. Voyons si sa nouvelle Lunna, enceinte Hifi colonne abordable, nous a encore fait craquer.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Jean-Marie Reynaud Lunna

Type : enceinte colonne 2,5 voies
L’avis d’ON-mag : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile verte (5/5)
Prix : 1800 € la paire

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

JM Reynaud est une marque familiale et artisanale dans le sens le plus noble du terme. Ses ateliers sont en France et elle s’efforce d’utiliser le maximum de composants d’origine française dans ses réalisations. Il est important de le préciser, car si dans l’absolu, le prix de sa nouvelle Lunna peut sembler déjà un peu haut de gamme, son concepteur a tout fait pour la rendre accessible. C’est donc en quelque sorte un produit Hifi équitable, fait avec beaucoup d’amour, d’investissement personnel, conçu pour durer et être apprécié pendant des décennies.

Une colonne 2,5 voies à ligne triangulaire accordée aux petits oignons, utilisant des ingrédients de choix

La JM Reynaud est une enceinte colonne de dimensions moyennes, fonctionnant en 2,5 voies, accordées en bass-reflex par un évent laminaire débouchant en bas de la façade, avec charge interne de type triangulaire. Elle reprend le design habituel des enceintes du constructeur avec une ébénisterie dont certaines arêtes sont fortement arrondies et d’autres bien droites. On peut la choisir revêtue d’une laque satinée noire, ou d’un placage en bois véritable aniégré teinté merisier.

JM Reynaud Lunna finitions

En partant du haut de son baffle, on trouve tout d’abord un tweeter à dôme textile imprégné de 25 mm, puis un transducteur de médium-grave et un boomer, quasiment identiques de 13 cm de diamètre à membrane en papier traité, à fibres longues.
Ces haut-parleurs, en partie réalisés sur cahier des charges spécifique à JM Reynaud, sont dérivés des modèles utilisés sur l’Euterpe et la Bliss Jubilé. Bordés de feutrine, ils sont implantés en affleurement de baffle afin d’éviter les effets de bord, une architecture typique des réalisations de la marque française.
Le tweeter a pour particularité son aimant néodyme, son amorce de pavillon en ABS, et sa chambre interne accordée évitant une pointe de résonance parasite autour de 650 Hz.
Le boomer et le transducteur de médium-grave ne se différencient que par leurs cache noyaux. Chacun est doté d’un solide saladier en aluminium moulé et d’une bobine de 30 mm sur support également en aluminium afin d’offrir une haute tenue en puissance.

Le filtrage entre les haut-parleurs intervient à 300 Hz et 2,8 kHz à raison de 6 puis 12 dB par octave. Le circuit utilise des composants haut de gamme et notamment des capacités MKP de marque SCR. La construction de l’ébénisterie, à partir de panneaux de médium de 19 mm d’épaisseur, est très soignée, comme toujours chez JM Reynaud. La charge triangulaire interne, dont la recette est gardée secrète, a pour triple avantage de rigidifier la structure, éviter les toniques de caisse et permettre un emploi modéré de laine amortissante afin de ne pas étouffer le son. Jean-Claude Reynaud, concepteur des enceintes JM Reynaud, travaille comme un Grand Chef. Il passe des heures, des jours en « cuisine acoustique » à écouter, doser, équilibrer tous les paramètres de ses enceintes. À ce jeu, il fait selon nous partie des deux ou trois créateurs français les plus talentueux de la scène Hifi française actuelle. Ses Lunna nous le prouvent une nouvelle fois sur le terrain.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Des tambours qui battent au rythme du cœur de la musique

Nous avons alimenté les JM Reynaud avec un amplificateur Primare i25, entre autres, et utilisé des câbles haut-parleurs AudioQuest Rocket 11. Le mariage nous a semblé très réussi. Mais ce n’était pas difficile, car, si les JM Reynaud savent mettre en valeur les qualités du matériel associé, elles sont également très dociles autant pour ce qui concerne l’électronique que le placement dans la pièce. Elles ne sont pas trop directives, ni trop sensibles à la proximité d’un mur derrière elles.

Ce ne sont pas des enceintes artificiellement démonstratives. Leur bande passante est étendue (elle touche les 38 Hz à -3 dB), leur tenue en puissance est de bon niveau, mais ce n’est pas uniquement la performance pure qu’elles recherchent, plutôt l’harmonie. En comparaison rapide avec d’autres enceintes, ce ne seront pas forcément celles que l’on remarque en premier. Néanmoins, il apparaît immédiatement qu’elles ont une sonorité parfaitement équilibrée. Elles ne forcent pas le trait. Elles sont subtiles et savent faire dans la délicatesse.

N’en concluez pas pour autant qu’elles sont trop sages ou ennuyeuses, car au contraire, au fil des écoutes, on se met à les apprécier de plus en plus. Nous avons eu la possibilité de les essayer pendant plusieurs jours. Nous les avons tantôt écoutées en sourdine, tantôt à volume soutenu. Elles n’ont cessé de nous surprendre sans jamais nous lasser ou nous agresser par un grave trop encombrant ou un aigu trop titillant. Mais elles ne manquent pas de caractère ; elles ont simplement un très bon caractère. Leur grave a de l’ampleur et de la générosité. Leur médium est très chantant et ouvert. Quel que soit le genre musical que l’on écoute, quel que soit le type de mixage, très électronique ou très acoustique, les JM Reynaud Lunna sont justes et tempérées. Elles conjuguent esprit, force et grain de folie tout en conservant un superbe naturel.

On peut apprendre sur le site de JM Reynaud que « Lunna » est le nom donné par les Dagomba, peuple de l’Afrique de l’Ouest, à une petite percussion connue également sous le nom de Tama ou « tambour qui parle ». Eh bien, on peut dire que ces enceintes tambours battent au rythme du cœur de la musique. Leur restitution est toujours très agréable tout en étant engagée et percutante. C’est du grand art, un vrai bonheur pour les audiophiles ou tout simplement les mélomanes.

Les mesures des colonnes Lunna réalisées par le constructeur

Les enceintes Jean-Marie Reynaud Lunna décortiquées par ON-mag

Spécifications

  • Type : enceinte colonne 2,5 voies
  • Haut-parleurs : tweeter à dôme textile de 25 mm, médium/grave et boomer de 13 cm à membrane papier
  • Réponse en fréquences : 40 Hz à 25 kHz
  • Sensibilité : 91,6 dB pour 2,83 V/1m, 89 dB pour 2 V/1 m
  • Puissance admissible crête : 200 watts
  • Impédance minimale : 4,5 ohms
  • Dimensions : 85 x 30,8 x 18,6 cm
  • Poids : 18 kg
  • Prix : 1800 € la paire

Site web du constructeur : jm-reynaud.com

LA SUITE APRÈS LA PUB

>>> À LIRE ÉGALEMENT : TOUS NOS TESTS D'ENCEINTES ACOUSTIQUES

Notre avis

  • Construction : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile demi verte (4,5/5)
  • Design : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise (3/5)
  • Performances : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile grise (4/5)
  • Musicalité : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)
  • Intérêt : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile verte (5/5)


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: OnTopAudioAward, JMR, JM Reynaud, Jean-Marie Reynaud