icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Test ampli casque Taga Harmony THDA-500T : la mélodie du tube et un convertisseur Hi-res pour un prix mini

Taga Harmony test

La firme d’origine polonaise Taga (To Achieve Glorious Acoustics) propose au sein d’une gamme extrêmement étendue un modèle d’amplificateur pour casque hybride qui a retenu notre attention. Le THDA-500T fait également office de convertisseur, un plus pour cet appareil d’un rapport qualité/prix assez imbattable au regard de ses prestations musicales et de son look.

La société Taga Harmony est d’origine polonaise et n'est pas toute jeune, mais commence seulement à se faire connaître en France. Elle est la réunion du savoir-faire, tant audiophile qu’industriel de deux hommes : Mr Kokocinski d’origine polonaise et Mr Richard, natif d’Allemagne. Taga Harmony a donc été fondée en 1990 et a lancé deux ans après sa première enceinte acoustique, une sortie qui reçu un bon accueil d'estime du milieu audiophile. 27 ans après, le catalogue Taga Harmony s’est étendu avec une conception européenne et une fabrication chinoise, cette dernière donnée expliquant l’excellent rapport qualité/prix de tous les produits de cette firme. Dans le catalogue Taga Harmony, toutes les disciplines y sont abordées ; lecteur CD, enceintes acoustique qu’elles fussent actives ou passives, amplificateurs, câbles et même des haut-parleurs encastrables pour les intégrateurs. Et à tout cela s’ajoute une série d'amplis pour casque avec trois modèles : le THDA-200 et sa version avec Dac 200T et enfin notre THDA-500T, le haut de gamme. Enfin haut de gamme chez Taga Harmony ne veut pas dire prix délirants ou excessifs puisque ce dernier n’est proposé qu’à 330 €.

Petit par le prix, mais seulement par le prix

Lorsque l’on sort un Taga Harmony THDA-500T de son carton d’emballage, la première impression qui s’impose est une sorte d’admiration. Comment peut-on proposer un tel produit à ce prix ? Petit mais pas minuscule et coiffé sur le dessus par une protection en plastique qui s’illumine dès qu’il est en marche, c'est bufflant. Ses proportions sont idéales pour être posé sur un bureau ou à côté d’une chaîne, et sa prise USB va vite en faire le compagnon rêvé de tous ceux qui veulent écouter au casque depuis leur ordinateur tout en ayant un objet quelque peu insolite et qui sonne fort bien. La face avant, en métal épais 1 cm (et 0.6 cm pour la face arrière) ne compte que l’essentiel avec un potentiomètre de volume, un petit sélecteur pour les deux sources (numérique et analogique) et une sortie casque sur un jack femelle doré à l’or fin de 6.35 mm.

Taga Harmony portable

---------
RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES EN LIGNE.
---------

À l’opposé, c’est aussi sommaire mais complet avec un port USB B ainsi qu’une entrée Aux et une sortie sur prises RCA pour pouvoir connecté, soit à un bloc de puissance, soit à une paire d’enceintes actives. Tout le reste du châssis est en acier mais démonter l’ensemble pour comprendre comment il fonctionne n’est pas une partie de plaisir. C’est en le faisant que nous avons compris que le cache du transformateur d’alimentation, un modèle torique de bonne dimension pour l’usage, est en plastique. Une fois mis en route, nous avons juste la surprise de voir le tube et sa protection transparente s’illuminer en orange, ce qui ajoute une note festive au tableau. Pour à peine plus de 300 €, avouons que c'est réussi.

Taga Harmony tube

Un hybride totalement débridé

Sous le capot du Taga Harmony THDA-500T, il n’y a qu’un seul circuit imprimé général et une carte fille qui accueille la section de conversion du port USB asynchrone. Taga Harmony, comme pour un certain nombre de ses électroniques, a fait le pari du mix tube et transistors. Comme d’autres fabricants, son choix se porte sur une lampe 12AX7 (ECC83) avec un gain assez fort et une sonorité chaude. Elle sert d’étage d’entrée ou drivers avant que les signaux audio n’atteignent la section de puissance proprement dite. Sur cette dernière, nous trouvons un schéma simple mais éprouvé avec un doublé de 4 transistors Mosfet Vishay IRF610 fonctionnant en Classe A.

L’alimentation de l'appareil part d’un transformateur torique dont nous n’avons pas réussi à connaître toutes les caractéristiques. Les tensions sont filtrées et redressées par une batterie de condensateurs Rubycon de qualité. Idem pour les condensateurs de couplage Wima dont le Taga THDA-500T est doté. Rien que des bons composants, comme le potentiomètre Alps sur le trajet du signal.

Taga Harmony inside

Comme nous l’avons évoqué, cet ampli casque accepte les flux audionumériques d’un ordinateur via son entrée USB B asynchrone. L’interface d’arrivée comme la conversion est montée sur une seule et même petite carte. Taga Harmony revendique une résolution de 24 bits/192 kHz grâce à un montage incluant un processeur CMEDIA CM6631A de la série High Speed et une puce Circus Logic CS344ICS. Le niveau de fabrication est très correct compte tenu du prix de l'appareil.

À l'écoute : un ampli casque qui affiche sa personnalité, bourré de talent, de vitalité et de générosité

Le Taga Harmony THDA-500T ne pourra renier les conséquences de son montage incluant un étage d’entrée à tube et celui de transistors en sortie. Immédiatement, il émane de cet ampli casque une vie, une sorte d’engouement à restituer de la musique. Certes, il devient évident au fil des écoutes que ce THDA-500T joue avec quelques colorations, ou plutôt effets qui lui donnent une personnalité assez mélodieuse et attachante. Le grave a un léger embonpoint, une petite coquetterie mais il swingue tout de même très bien. Le médium a bien cette consistance des amplis à tubes avec une charpente, une puissance qui va jouer sur la scène sonore afin qu’elle s’étale parfaitement bien entre nos oreilles avec toute une profondeur de champ. Quant à eux, les aigus sont très soyeux tout en appuyant toujours un peu le trait. Le tout forme une sonorité générale assez généreuse et plutôt flatteuse. Cet ampli va parfaitement convenir à des casques un peu maigres ou dégraissés et moins à d’autres plus chargés. Par exemple (en dehors de la question de prix) il colle plus à un Hifiman Edition X qu’à notre Denon AH-D600 ou encore un Audeze LDC-X.

Taga Harmony connectique

---------
CE TEST A ÉTÉ PUBLIÉ DANS NOTRE GUIDE 2018 DES CASQUES ET ÉCOUTEURS AUDIOPHILES
---------

En prenant le morceau "I’Am An Old Cowhand" de Sonny Rollins sur son album "Way Out West", le saxophone de ce musicien est à la fois chaud et puissant. On perçoit bien tous les accents de souffle qu’il met à son jeu. Les cymbales de la batterie sont d’une très belle clarté, le Taga Harmony n’écourte pas le message, au contraire il prolonge les notes dans le temps avec franchise et netteté. La contrebasse avoue quelques rondeurs mais comme nous l’avons déjà dit, c’est plutôt confortable à l’écoute et cela donne une note mélodieuse et suave à l’écoute, et ce sans tomber dans une quelconque mollesse.

En passant au tout dernier disque de MC Solaar, "Géopolitique" et plus précisément "Sonotone", nous sommes bousculés par la basse électrique, mais elle ne cache en rien toutes les nappes de synthé basses qui apparaissent de temps en temps. Il y a de la matière, du tempo et la voix de ce chanteur est vraiment proche de nous avec une belle véracité. La scène sonore est large, avec un beau relief, cet ampli lui apportant une superbe respiration. En tout cas, c’est vivant, pas entièrement neutre, mais ça donne une restitution vivifiante et super enjouée.

Conclusion

Que de belles heures en perspective vont pouvoir passer avec ce Taga Harmony THDA-500T. Il est attachant sur le plan sonore comme il l'est sur le plan esthétique. Il joue un peu sa partition à lui mais reste fidèle à l’âme de la musique qui demeure avant toute chose de l’émotion. À ce prix, c’est quasi inespéré.

Spécifications

  • Puissance : 2 x 500 mW à 100 Ω
  • Impédance casque : 30 à 300 Ω
  • Connectique : entrée et sortie analogique + USB B 24 bits/192 kHz
  • Distorsion harmonique : ≤ 0.1 %/100 Ω/1 kHz, 300 mW
  • Rapport signal/bruit : 88 dB
  • Sensibilité d’entrée : 750 mV
  • Dimensions : 12 x 17 x 23.5 cm (HxLxP)
  • Poids : 2.5 kg
  • Prix : 330 €

---------
À LIRE AUSSI : NOS AUTRES TESTS D'AMPLIS CASQUE

---------

Notre avis

  • Construction : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile griseetoile grise (3/5)
  • Équipement : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
  • Performances pures : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5)
  • Musicalité : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (5/5)
  • Intérêt : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange (5/5)


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: OnTopAudioAward, Taga

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework