icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Test ampli hifi McIntosh MA252 : l’intégré hybride stéréo de la star américaine en avant-première

McIntosh MA252 OntopAudioAward

En cette fin d’année et moments de fêtes, McIntosh nous gratifie d’un cadeau presque inespéré. Le MA252 un ampli hifi intégré proposé à un prix plus que sympathique pour la marque. Et pour couronner le tout, cette marque emblématique nous propose avec cet appareil un amplificateur réunissant la chaleur des tubes pour les étages d’entrée et la nervosité ainsi que la fiabilité des transistors pour ceux de  puissance : un intégré hybride tout à fait inédit chez McIntosh. Avouons que l’idée est tout simplement géniale d’autant que ce nouvel appareil est habillé "so vintage" dans le même style de châssis que le mythique McIntosh MC275.

---------
RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES EN LIGNE.
---------

Lorsque nous employons le terme "emblématique" pour McIntosh (voir tous nos articles sur la marque), nous pourrions aussi employer celui de légendaire ou encore de mythique tant ce nom résonne dans le cœur et l’esprit de tous passionnés de Haute Fidélité. Mais nous pourrions tout aussi bien utiliser les termes de durabilité, de diversité et d’intemporalité tant cette firme américaine a su s’imposer au fil des ans comme une marque incontournable de la Hifi haut de gamme par un son et un look totalement inimitable : façade en verre, sérigraphie et vumètres bleus appelés pour la circonstance "Blue Eyes". Tout cela sans compter que c’est, à notre avis, la seule marque qui a su rester au plus près des besoins des consommateurs avec un catalogue touchant tous les aspects de la Hifi qu’elle soit d’hier ou d’aujourd’hui. Elle a su prendre tous les virages, devancer toutes les attentes, démontrant un dynamisme hors du commun.
Et pourtant, l'histoire de McIntosh démarra presque doucement, en 1949 avec deux visionnaires Mr Franck McIntosh et Gordon Gow qui déjà dessinaient les produits qui allaient marquer l’histoire avec leur fameux circuit propriétaire "Unity Coupled Circuit". L’arrivée, dès les années 1950/60 des premiers amplificateurs à tubes monophoniques McIntosh MC60 et MC30 puis des modèles MC75 et MC100 allaient sceller le sort de McIntosh avec ses châssis en chrome tout comme son tout premier tuner analogique (l’ancêtre du fameux MR78) lancé en 1957. En 1969, les amplis McIntosh participent activement à la sonorisation du festival Woodstock et ce fut l’avènement des modèles stéréo MC225, MC240, MC250 et MC275 que beaucoup de musiciens choisirent pour leurs propres besoins.

MC275 Front 01

Le McIntosh MC275 (en photo ci-dessus) connut dès 1993, et pour fêter son cinquantième anniversaire, une première édition commémorative qui en est à la sixième version aujourd’hui, McIntosh apportant de subtiles et réelles améliorations pour que son amplificateur iconique puisse vivre encore des décennies sans prendre une ride. Il faut bien avouer qu’entre le modèle d’origine et celui d’aujourd’hui, les ingénieurs de chez McIntosh ont dû changer un bon nombre de composants qui n’existent plus tout en améliorant significativement les transformateurs de sorties pour une bien meilleure largeur de la bande passante. Mais passons au MA252.

Carrossé comme un bateau conçu pour affronter et surfer toutes les vagues musicales

Et si nous vous évoquons l’histoire de cet amplificateur à tubes, c’est que ce tout nouveau MA252 en reprend largement l’esthétique avec un châssis tout en longueur même s’il est légèrement plus large. Malgré ce gabarit plus ramassé, en comparaison à d'autres intégrés de la marque américaine comme le McIntosh MA5300, le MA252 n’a rien à envier à son grand frère direct, car il offre une puissance tout à fait similaire : 2 x 100 watts sous 8 Ω et 2 x 160 watts sous 4 (il en possède les mêmes circuits de puissance).
La base du châssis, tout en inox poli, est surmonté d’un bloc en métal noir qui embarque les étages de puissance et dissipateurs thermiques en aluminium à structure monogramme. Sur le devant et sur un plan incliné, nous ne trouvons que l’essentiel des commandes avec le bouton de mise en route et le sélecteur d’entrée (qui sert aussi pour certaines autres manipulations). Une sortie casque au standard jack 6.35 mm est également de la partie. Elle accepte, grâce à la technologie Heaphone Crossfeed Director (HXD) des casques à haute impédance.
Juste au-dessus, 4 tubes protégés par des grilles circulaires en métal font office d’étage d’entrée, ils sont directement reliés (technologie Direct Coupled) aux circuits de puissance à transistors placés à la verticale dans le bloc noir supérieur, et adossés aux deux énormes dissipateurs de chaleur.

McIntosh MA2522

Une connectique essentielle, mais plusieurs réglages pour une utilisation très souple

Le McIntosh MA252 offre 3 entrées analogiques de niveau Ligne dont deux asymétriques et une symétrique via deux prises XLR. Une entrée Phono supplémentaire est prévue pour une platine vinyle à cellule MM. On note aussi une sortie RCA pour l’ajout d’un caisson de grave placé près de 2 connecteurs mini-jack de contrôle (Trigger)  pour un pilotage avec d’autres appareils McIntosh. Les magnifiques borniers haut-parleurs compatibles fiches banane ou fourches sont, eux, situés, au-dessus, au plus près des deux étages de sorties.
Le tour du propriétaire est donc vite fait. Mais l’utilisation de ce McIntosh MA252 est beaucoup plus riche qu’en apparence puisqu’un certain nombre de modifications peuvent être effectuées via la télécommande. En effet, il est possible de renommer toutes les entrées, adapter leur sensibilité et même les rendre inopérantes. De plus, le MA252 offre un réglage de la balance gauche/droite et des réglages de tonalité des fréquences graves et aiguës suivant le souhait de son utilisateur. Toutes ces manipulations et optimisations s’affichent sur le superbe grand écran OLED qui orne l’étage supérieur de l’appareil.

McIntosh MA2523

Les mêmes étages de puissance que le MA5300 que précèdent des tubes en entrée

Sur le plan technique, le McIntosh MA252 est un modèle hybride avec un étage d'entrée à tubes qui est constituée de deux 12AX7a et deux 12AT7 qui sont directement reliés à deux circuits de puissance à transistors. Ces derniers sont exactement les mêmes que ceux qui équipent le McIntosh MA5300. Ils sont basés sur l’utilisation de 8 transistors Thermal Track On Semiconductor. Ce sont des modèles bipolaires avec diode intégrée pour éliminer tout déséquilibre thermique et toute latence de fonctionnement. Ces 8 transistors sont accolés à deux gros dissipateurs thermiques qui forment les flancs du haut de l’appareil et leur configuration raccourcit le temps de chauffe des tubes d’entrée.
Mais en regardant à l'intérieur de ce compartiment, c’est plutôt la taille du transformateur R-Core qui impressionne le plus, ce qui est visible sur la photo de l’appareil. Le filtrage comme la réserve d’énergie est assuré par deux grosses capacités de 18000 µF/80V situées dans la base même de l’ampli.

Le McIntosh MA252 bénéficie également de la fameuse technologie Power Guard, brevetée par le fabricant qui contrôle la qualité du signal à la vitesse de la lumière 1/7ème de seconde afin de protéger les enceintes comme l’amplificateur de tout écrêtage ou surcharge. Ce circuit compare en temps réel les signaux d’entrée et de sortie et ajuste dynamiquement le tout pour éviter toute forme de distorsion. Dès que ce circuit détecte une anomalie, les tubes d’entrée clignotent en orange, et retournent à leur couleur verte lorsque l’écrêtage s’est arrêté.
Même chose si les câbles haut-parleur se touchent et provoquent un court-circuit ; l’appareil s’éteint, tout simplement. C’est le système de protection ultra-rapide "Sentry Monitor" qui coupe l’alimentation dès qu’une variation d’impédance trop forte où un court-circuit est détecté sur les sorties haut-parleurs. Comme nous le voyons et à part les fameux auto-transformateurs de sortie, McIntosh n’a pas oublié d’inclure dans ce MA252 qui réunit toutes les technologies qui ont fait sa réputation de qualité et de fiabilité.

 MCIntosh MA2524

 ---------

À LIRE AUSSI : NOS AUTRES TESTS D'AMPLIS HIFI
---------

À l'écoute : nerveux, puissant, précis... mais sans perdre le sublime charme McIntosh

À l'écoute du tout nouvel ampli intégré hybride McIntosh MA252 (après l’avoir rôdé de nombreuses heures), nous nous rendons compte rapidement que la comparaison avec le MC275 va s’arrêter uniquement à l’aspect esthétique, car du côté son, c’est tout à fait autre chose. Si l’on s’attend à une musicalité tout en rondeur et en charme capiteux, et bien avec ce MA252, c’est bien le contraire que nous avons obtenu. Immédiatement, cet ampli fait preuve d’une nervosité, d’un dynamisme comme d’ailleurs une tenue en puissance assez exceptionnelle. Le son est franc, direct sans qu’interviennent les douces rondeurs des appareils à tubes. Bien au contraire, le McIntosh MA252 montre de réelles aptitudes à la transparence comme à celle de la définition. L’aigu est très piqué, et ne s’encombre pas d’effets rajoutés et nous pourrions dire la même chose de la région médium qui tout de même bénéficie d’un certain relief, d’une certaine gravité sans que pour autant elle marque l’écoute comme le feraient des amplificateurs totalement à tubes.
Cet ampli a cette liberté de ton, ce contraste qui le rend plus proche des productions "actuelles". Le bas du spectre est d’une tonicité assez impressionnante. Non seulement il nous gratifie des notes les plus basses sans frémir, mais il tient d’une main de fer nos enceintes. Il tape, comme un véritable boxeur et donne des coups très bas, quand la musique le réclame, mais sait aussi montrer une grande subtilité et un contraste laissant s’épanouir toutes les notes en les différenciant parfaitement.

Bach Christine Brush

Et d’un autre côté, ce McIntosh MA252 sait se montrer tout à fait convaincant quant à la véracité des timbres notamment sur les Sonata N°1 in G Minor de J.S Bach jouée au violon seul par Christine Bush. L'instrument trouve naturellement sa place au sein d’une image stéréophonique bien structurée. On peut deviner tous les mouvements de cet interprète tant cet ampli montre des qualités de transparences et donc de focalisation. Le suivi mélodique est parfait, il met en exergue toutes les inflexions, tout le jeu de cette musicienne. De plus, l’éclatement des notes dans l’espace est parfait avec une extinction des notes tout aussi parfaite. Les résonances de la pièce d’enregistrement sont tout à fait réalistes, et cet instrument sonne admirablement bien. Il est vivant, enjoué et tout en nuances et ce sans aucune caricature. Le McIntosh MA252 déploie une belle richesse quant aux harmoniques supérieures et n’écourte pas le message musical : au contraire, il lui donne une palette de couleurs superbe.

Nous retrouvons, non sans une certaine satisfaction Gregory Porter et son album "Liquid Spirit". L’image stéréophonique a une belle consistance, mais ne dépasse pas le cadre des enceintes. Elle se montre très contrastée quant à l’étalement des plans sonores et plus précisément en profondeur, domaine où le MA252 montre de vraies aptitudes. Il nous fait penser à un bon élève qui s’évertue à respecter à la fois le tempo des morceaux, mais aussi l’architecture de la scène sonore. Le second morceau qui claque comme un véritable morceau de soûl passe admirablement bien. Les claquements de mains sonnent juste et vrais tandis que le batteur et le contrebassiste s’en donnent à cœur joie, s’appropriant une liberté de jouer qui donne envie de bouger assez immédiatement.
Même impression de réalisme sur le dernier disque des sœurs Ibeyi. La foison de sonorités ne se mélange pas, mais reste bien différenciée avec des voix en arrière-plan et pas mal d’autres instruments qui se détachent parfaitement les uns des autres. Nous arrivons parfaitement à entendre les différentes sonorités des tambours ou percussions qui parsèment le premier morceau "Ash".

flume skin

Le MA252 est très articulé et offre une richesse de sons qui le rendent à la fois détaillé et profond. Nous avons fini par le disque "Flume" dans sa version "Deluxe Edition" et nous sommes restés plus qu’agréablement surpris par le caractère rapide de cet intégré McIntosh qui en a sous capot comme nous l’avions quelque peu déjà ressenti. Ce disque Electro qui "déménage" passe à la perfection. Jamais le McIntosh MA252 ne simplifie le message, il lui donne plutôt un ton, une couleur pleine de reflets et d’espace. Il ne devient jamais agressif, mais reste vif et d’un caractère enjoué.

Conclusion

Il est beau, impressionnant par son physique hors norme tout en nous rappelant une époque où la qualité du son comptait avant tout autre impératif commercial et en plus il sonne admirablement. Il a même été difficile de décrire son caractère tant ce McIntosh MA252 accumule des qualités de timbres, de rapidité et de relief sonore. Son écoute se fait avec une facilité déconcertante et il peut nous surprendre à chaque instant par une note qui serait passée inaperçue auparavant sur d'autres appareils et qui retrouve avec lui naturellement sa place dans le paysage musicale . McIntosh nous a fait là un ampli intégré purement audiophile avec tout ce que cela comporte de plaisir musical comme une réelle perspective de longues heures d’écoute avec une joie toujours présente.

Site du fabricant : www.mcintoshlabs.com
Site du distributeur pour la France : europe-audio-diffusion.com

Le McIntosh MA252 décortiqué par On-Mag

Spécifications

  • Puissance : 2 x 100 watts sous 8Ω  et 2 x 160 watts sous 4Ω
  • Réponse en fréquence : 10 Hz à 100 kHz +/-3dB
  • Distorsion : 0.03%
  • Rapport signal/bruit : 97 dB (ligne) et 80 dB (phono)
  • Facteur d’amortissement : > 200 (8 Ω) et >100 (4 Ω)
  • Connectique : 1 entrée phono MM (47 kΩ), 2 Ligne RCA, 1 XLR (20 kΩ), 1 sortie sub
  • Sensibilité d’entrée : 0.6 V (symétrique) et 0.3 V (asymétrique)
  • Optimisation : grave, aigu, balance, sensibilité d’entrée
  • Dimensions : 30.5 x 19.4 x 45.7 cm (LxHxP)
  • Poids : 12.7 kg
  • Prix : 5 000 €

Notre avis

  • Qualité de fabrication : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
  • Design/finition : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange(5/5)
  • Fonctions/équipement : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)
  • Ergonomie : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise(4/5)
  • Performances sonores pures : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue(5/5)
  • Musicalité : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange(5/5)
  • Intérêt : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue(5/5) 


Autres articles qui peuvent vous intéresser sur le web et On-mag.fr


Mots-clés: OnTopAudioAward, McIntosh

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework