icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

McIntosh MC 275 VI : la sixième réincarnation du phœnix des amplificateurs à tubes

McIntosh-MC-275-VI 

Crée il y a 50 ans, le bloc de puissance McIntosh MC 275, de la célèbre firme de Bighampton aux USA, marqua  l’arrivée de la stéréo dans l’univers de la restitution sonore. En 1993, cette marque de prestige lança un modèle commémoratif dédié, comme sa plaque dorée placée sur l’appareil, à Gordon J. Gow, ingénieur de renom nommé président de McIntosh dans les années 50.
Aujourd'hui, voici venir le temps, pour fêter avec brio le 50ème anniversaire du modèle original, la sixième édition de ce monstre sacré. Comme 50 bougies sur un gâteau, cette nouvelle mouture s’illumine pour le plaisir des yeux, mais ce n’est pas l’unique but de ce feu d’artifice.

Mais avant tout un peu d’histoire pour mieux cerner cette dernière édition du MC 275. En 1993 (et jusqu’en 96), naquirent les toutes premières rééditions de cet amplificateur légendaire avec un modèle MC 275 qui se déclina en 4 éditions : "Gordon Grow Commemorative Reissue", la "Reissue III", la "Gold Special Edition" et la "Reissue IV". Si l’aspect extérieur restait bien dans le même esprit, ces rééditions apportèrent un grand nombre de modifications comme le remplacement des tubes de l’étage d’entrée, ou encore la plupart des composants électroniques remplacés pour des modèles plus récents. L’exemple en fut donné avec de tous nouveaux condensateurs en polypropylène qui n’existaient dans les années 60. Même les transformateurs, pourtant pièces maîtresses des amplificateurs à tubes McIntosh connurent une cure de jouvence pour être remplacés par des modèles offrant, d’après les ingénieurs de chez McIntosh, une bien meilleure bande passante. C’est encore le cas aujourd’hui avec ce MC 275 version 6.

La sixième édition qui, conservant les mêmes actualisations techniques que ses prédécesseurs, se voient pourvus d’un certain nombre d’améliorations portant sur le confort et la longévité de l’appareil. Les borniers à vis des haut-parleurs que l’on trouvait sur les anciens modèles se voient aujourd’hui changés par des magnifiques prises dorées  (brevetées McIntosh) qui acceptent tous types de câbles et de connecteurs. Elles sont toujours implantées sur un châssis en acier inoxydable à la mode McIntosh, ce qui fait le pont entre un passé glorieux et un présent prometteur. Mais ce qui frappe le plus à la vue de ce bloc de puissance de dernière génération, c’est la présence de mille lumières à la base des tubes d’entrées. Le MC 275 possède 3 types d’éclairage séquentiels : ambre pour le préchauffage, vert indiquant que l’appareil est en fonction et rouge lorsqu’un tube est défectueux et les réjouissances luminaires  ne s’arrêtent pas là. McIntosh a pensé aussi à la longévité des tubes de puissance (KT88-6550). Lorsqu’un d’entre eux est défaillant, ce sont les 3 tubes d’entrées placés devant qui s’allument en rouge à leur base. Même chose si les câbles haut-parleur se touchent, et provoquent un court-circuit ; l’appareil s’éteint, tout simplement. C’est le système de protection ultra-rapide "Sentry Monitor" qui coupe l’alimentation dès qu’une variation d’impédance trop forte où un court-circuit sont détectés sur les sorties haut-parleurs. Idem lorsque l’appareil ne reçoit aucun signal, et au bout de 30 minutes, le MC 275 s’éteint de lui-même afin de prolonger la vie de tous les composants au maximum.

McIntosh-MC-275-original
L'édition originale de l'ampli Mc Intosh MC 275

Et pour ceux qui possèdent déjà un autre appareil McIntoch, un circuit "Power Control" permet en entrée ou en sortie d’allumer ou d’éteindre tout système McIntosh avec un seul bouton. Ce MC 275, édition 2012 a été dessiné pour travailler en stéréo avec 75 watts par canal mais aussi en mono avec une puissance de 150 watts.

Les ingénieurs McIntosh annoncent fièrement que cette nouvelle mouture, sixième du nom, a bénéficié encore de bien d'autres améliorations, notamment au niveau des fameux transformateurs de sortie. Ils décrivent en détail les modifications du nouveau MC 275 :
"La technique de bobinage des transformateurs propre à McIntosh est la clef pour obtenir une très large bande passante et un taux de distorsion réduit. Pour le MC 275, nous avons atteint un nouveau niveau de perfection. Cette nouvelle technique nous permet d’obtenir une bande passante encore plus large et une constance dans notre production. Avec ce gain de bande passante, les autres étages ont pu être également optimisés pour obtenir une meilleure bande passante sans pour autant sacrifier la stabilité de l’ensemble. A la différence des précédents MC 275 la boucle de contre-réaction est désormais connectée directement à la sortie du transformateur. Cette connexion n’a été rendue possible qu’avec l’amélioration de la bande passante. Le résultat est une nette augmentation du facteur d’amortissement et une définition plus accrue dans les basses.
Pour l’étage principal de puissance, les tubes 12AT7 en position V2 et V6 ont augmenté d’une manière significative la linéarité sans tenir compte des caractéristiques individuelles de chaque tube ou de la répartition de chacune des ½ sections des tubes 12 AT7".

Il est vrai qu’un cinquantième anniversaire, un demi-siècle en réalité, se fête avec panache pour une marque qui demeure et demeurera toujours dans toutes les mémoires audiophiles. McIntosh, qui a vu le jour en 1949, a su devenir plus qu’une légende, un mythe que tous les audiophiles du monde entier reconnaissent. Qui ne rêve pas d’avoir un amplificateur à tubes magnifiquement chromé, ou un superbe bloc à transistors avec sa face avant en verre d’un noir si profond ? Qui pourra un jour oublier ces grands yeux bleus où "Blue Eyes", reconnaissables immédiatement et qui fleurent bon l’Amérique des années 70/80. En ces temps si "vintage", contre-courant d’une Haute Fidélité qui se "dématérialise", acquérir une telle pièce entièrement faîte à la main signe un attachement à des valeurs hors du temps.

Spécifications techniques

  • Puissance : 75 W stéréo ou 150 W mono.
  • Impédance de sortie : 4, 8, 16 Ω et 2, 4, and 8 Ω en mono
  • Impédance d’entrée : 100 kΩ asymétrique, 180 kΩ.
  • Sensibilité d’entrée : 1.0V asymétrique, 2.0V symétrique.
  • Bande passante : 20-20 kHz (+0 -0.2dB).
  • Bande passante : 20-70 kHz (-3 dB)
  • Distorsion : 0.5%.
  • S/B : -100dB 
  • Facteur d’amortissement : 20.
  • Dimensions : 17.8 x 40.6 x 30.5 cm.
  • Poids : 34.1 kg.
  • Prix : 6 875 €

Site passionnés McIntosh avec plein d’infos : www.roger-russell.com/mcintosh2.htm
Site officiel : www.mcintoshlabs.com


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Commentaires   

#1 harrington 04-09-2012 07:44
L'art du bling-bling...
mais son superbe !
ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework