PUBLICITÉ

NuPrime PRA-9X : un préampli/étage phono/ampli casque à l'audiophilie technologique

Nuprime PRA 9X 3

Totalement dans la mouvance haut de gamme (mais pas déraisonnable) du constructeur NuPrime, le PRA-9X s’affirme comme un appareil à la fois très technologique et complet. Design simple, architecture ultra moderne : il a tout pour devenir un classique.

Mettre les pieds dans le PRA

Sur la forme, le PRA-9X est totalement dans la continuité des produits modernes de NuPrime, comme le récent DAC/préampli/ampli casque DAC-9X. L’appareil arbore un châssis très fin en aluminium, avec une épaisse façade concave. Le tout repose sur des pieds amortissants dessinés en pointe. Il mesure 235 x 55 x 281 mm pour un poids de seulement 2,5 kg.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Nuprime PRA 9X 1

Seul véritable signe rétro, NuPrime opte pour un affichage alphanumérique à petites Leds plutôt que pour un écran. Cet affichage permet de présenter quelques informations basiques, comme le volume. La façade accueille deux molettes : une pour le réglage d’entrée, la seconde pour le volume. Celles-ci cohabitent avec une sortie casque en jack 6,35 mm et un petit commutateur permettant de basculer les sorties analogiques en mode fixe ou variable.
Malgré la compacité du PRA-9X, celui-ci affiche une bien belle connectique. Il héberge en effet deux entrées Ligne stéréo RCA et une entrée stéréo XLR, ainsi qu’une entrée phono (avec prise GND) en RCA. En sortie, en plus de la prise casque, une classique doublette XLR et RCA est présente. Enfin, une entrée et une sortie trigger autorisent l’asservissement de l’appareil (ou d’un autre modèle en aval), pour l’allumage et l’extinction automatique.

Nuprime PRA 9X 2

Enfin, petit plus caché très habituel chez NuPrime : la présence de huit commutateurs (quatre par canal) en dessous de l’appareil. Ceux-ci permettent, via la combinaison effectuée, de régler à la fois la capacitance et l’impédance d’entrée de l’étage phono. Cela permet au PRA-9X de s’adapter à tous les types de cellules MM (aimant mobile). L’appareil n’est visiblement pas compatible avec les cellules MC, ce qui n’est pas une grande surprise.

Le meilleur des transistors

NuPrime fait encore une fois la part belle aux modules haut de gamme et composants de grande qualité. L’alimentation est ici confiée à un unique transformateur torique, légèrement éloigné de l’unique PCB utilisée.

Nuprime PRA 9X 4

LA SUITE APRÈS LA PUB

Pour commencer, le NuPrime PRA-9X possède un étage de préamplification entièrement symétrique. Celui-ci repose notamment sur deux modules amplis op MUSES8820 et un circuit dit "booster de courant". La marque ne tarit pas d’éloges sur cette architecture et précise que le "PRA-9X est capable de reproduire la présence d’un orchestre tel qu’il existe dans une salle de concert", un discours classique qui veut tout et rien dire.
En termes de caractéristiques, cela s’exprime par un THD extrêmement réduit (0,0004% mesuré à 7,5 Vrms) et un rapport signal-bruit extrêmement élevé : 114 dB (sans précision sur la mesure). L’amplification casque repose quant à elle sur un circuit dédié, lui aussi haut de gamme. Sa sortie jack 6,35 mm est notamment capable de fournir 110 mW sous 600 ohms.

Nuprime PRA 9X 5

Simple, plutôt compact, mais surtout ambitieux, le NuPrime PRA-9X est déjà disponible, pour un tarif de 1 300 euros. Sans surprise, le constructeur indique que ce modèle est taillé pour fonctionner avec l’ampli de puissance stéréo STA-9X, évolution du très bon STA-9.


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



NuPrime

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus