PUBLICITÉ

Vialma : le nouveau service de musique en ligne mise sur le classique et le jazz pour séduire les mélomanes

Vialma ONmag 01

Difficile de se faire une place dans la jungle des services de streaming, surtout quand quelques géants trustent presque l'intégralité des parts de marché. Pour ne pas devenir des services parmi tant d'autres, certains acteurs comme Primephonic ou Idagio misent sur un catalogue exclusif à un style (la musique classique dans les deux cas), en le creusant davantage. Un peu dans la même optique, Vialma fait la part belle au jazz et au classique, pas uniquement avec une vision musicale mais également en tant que solution "bien-être".

LA SUITE APRÈS LA PUB

Thérapie musicale, un style, ou deux

Lancé en 2015 par Guillaume Descottes, Vialma est un service de streaming en apparence assez classique, composé d'un lecteur en ligne ainsi que d'applications dédiées. Sa particularité première est de ne pas se lancer, sans doute inutilement, face aux mastodontes comme Spotify ou Apple Music, dont le catalogue est très éclectique et les fonctions (type mixage en Atmos) difficiles à suivre pour une petite entreprise. À l'instar de Primephonic ou d'Idagio que nous avons déjà évoqués sur ON-mag, Vilma mise donc sur un catalogue très précis.

La plateforme fait la part belle à la musique classique, mais également au jazz, deux styles qui, parfois de manière caricaturale, sont très représentés chez les audiophiles. Trois offres cohabitent ainsi. Les deux premières, chacune à 5,90 euros par mois, permettent d'accéder soit à un catalogue de Jazz, soit à un catalogue Classique, mais pas aux deux à la fois. Surtout, la qualité du streaming est limitée à un débit de 320 kb/s (le codec utilisé n'est pas précisé), ce qui implique une compression avec pertes.

Vialma ONmag

La dernière offre, à 9,90 euros, sobrement intitulée "Tout Vialma", permet d'accéder aux deux catalogues, en qualité CD (FLAC 16 bits) qui plus est, mais également à des vidéos de concerts, ainsi qu'à quelques autres avantages comme des programmes originaux. Un package plutôt simple mais efficace pour les amateurs des deux styles.

À l'instar de Qobuz (très orienté jazz et classique à l'origine), l'abonnement Vialma met également en avant des articles dédiés pour découvrir des morceaux ou des playlists spéciales, ainsi que des anecdotes.

Mais, en partie poussé par les confinements successifs, Vialma mise aussi énormément sur le côté bien-être de l'écoute des genres Jazz et Classique. L'effet apaisant qu'ils procurent a effectivement largement contribué à leur explosion auprès des utilisateurs des services de streaming. Vialma n'hésite pas à évoquer leur pouvoir relaxant et leur effet sur la concentration supérieurs à ceux des autres genres, vertus qui favorisent même l'endormissement. Rien de nouveau en soi lorsqu'on parle de thérapie par la musique, mais un argument autour duquel Vialma construit plutôt habilement son offre.

Vialma ONmag 02
L'application sous Android, assez classique mais qui met en avant ses particularités.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Un prix de 9,90 euros est-il encore pertinent voire très intéressant, pour un service qui joue tout sur son exclusivité ? L'avenir nous le dira. Vialma évoque déjà environ 100 000 auditeurs (sans plus de précision) utilisant son service.


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Vialma

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus