icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Teac TN-4D : la platine vinyle audiophile à entraînement direct qui veut sortir du lot

TEAC TN4D platine vinyle audiophile entrainement direct OnMag

Auparavant l’apanage des marques de matériel DJ, les platines vinyles à entraînement direct sont devenues depuis peu la coqueluche des marques audiophiles. À croire que depuis que Technics et Magnat ont sorti leurs propres modèles haut de gamme, tout le monde veut la sienne ! Teac (qui fait partie du même groupe que Pioneer, une marque DJ bien connue) annonce la sortie de la TN-4D. Cette platine au design fidèle à l’esprit classique de la marque est dotée d’un servomoteur sans balai et d’un bras de lecture équipé de supports à couteaux - mais que diable est-ce donc que tout cela ?

Une platine audiophile à entraînement direct, c’est déjà original, mais Teac veut encore se démarquer

Avant, il y avait les platines DJ à entraînement direct, et puis les platines audiophiles à entraînement par courroie (ou à galet pour les grands puristes nostalgiques). Maintenant que toutes les marques audiophiles sortent des platines à entraînement direct, il faut faire la différence. Pour Teac, c’est d’abord au niveau du moteur que l’on veut éviter le « cogging » ou en français la « denture ». La denture est une pulsation fine que l’on ressent parfois en tournant un moteur avec ses doigts, qui donne l’impression que la rotation se fait par étapes. Au final, un phénomène qui perturbe le signal audio et qu’un moteur peut éviter en disposant d’un grand nombre de pôles et de circuits complexes. Pour cela, TEAC propose un servomoteur sans balai, soit une machine synchrone dotée d’aimants permanents et d’un régulateur électronique pour stabiliser la vitesse. Exit donc les pulsations parasites, qui révulsaient jadis les audiophiles à opter pour une platine à entraînement direct.

Un bras de lecture équipé de supports à couteaux, quézaco ?

Les vibrations générées pendant la lecture au niveau du bras de lecture d’une platine vinyle peuvent être en partie régulées par les roulements dont le bras dispose. Pour que le bras se déplace sans frictions perturbatrices pour le signal audio, des marques audiophiles ont développé différents procédés : bains d’huile voire de gel de silicone, roulements à air, bras tangentiel ou très long, etc.

Chez Teac, pour la TN-4D à entraînement direct, ce sont les roulements qui ont été travaillés en collaboration avec le fabricant de bras de lecture Saec. Ce dernier a fourni à la platine vinyle Teac TN-4D un bras de lecture en « S » qui utilise des roulements à pointes pivotantes à lames tranchantes. Ces lames et ces pointes diminuent les frottements présents sur les roulements conventionnels.

Un préampli phono intégré, un port USB pour numériser ses vinyles et une cellule phono haut de gamme

À l’ère du vinyl boom, on ne sait plus vraiment dans quel sens on va, du numérique vers l’analogique ou le contraire. Entre certains labels qui ressortent des vinyles pressés sur base de masters numériques, et une partie des audiophiles qui veut numériser sa collection de vinyles c’est un peu la confusion. La platine vinyle Teac TN-4D se dote d’un préamplificateur Phono (puce  EQ NJM808080) pour fournir une sortie niveau Ligne à brancher sur un système HiFi et d’un port USB permettant de brancher la platine à un ordinateur. Par ailleurs, cette platine à entraînement direct est fournie avec une cellule phono haut de gamme de type Oyster MM du constructeur étasunien Sumiko. Le bras permet par ailleurs de changer de cellule pour les audiophiles qui le souhaitent.

Prix estimé : environ 600 €

Source : teac-audio.eu

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework