Accueil  |  ZeGreen  |  TopAudio  |  HD Smart Home  |  Showroom
icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Test Sigma Sd Quattro : un appareil photo hybride très atypique pour photographes ultra pointilleux

Sigma SD Quattro test

Sigma est connu du grand public pour ses optiques pour appareils photo reflex et hybrides, et en particulier pour sa série Art, qui propose des optiques fixes à très grandes ouvertures. Mais l’entreprise japonaise réalise également des appareils photo hybrides. Ils se démarquent de la concurrence en raison de leur capteur un peu particulier de marque Foveon. Nous nous attardons aujourd’hui sur le Sigma Sd Quattro, l’appareil photo hybride à optique interchangeable de la marque, intégrant un capteur au format APS-C.

--------
RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS MAGAZINES ET GUIDES EN LIGNE
--------

Le design du Sigma Sd Quattro ne manque pas d’originalité, avec ses courbes inhabituelles et sa poignée très prononcée. La construction du boîtier est de très bonne qualité et les finitions irréprochables. Malgré sa taille conséquente, le boîtier s’avère relativement léger. Les commandes tombent facilement sous les doigts et la prise en main est facile, presque immédiate. Les commandes sont juste suffisamment nombreuses pour être efficaces. L’écran de visualisation arrière de 1,63 Mpx est large et lumineux, et ses couleurs sont justes. Il est doublé d’un écran de contrôle sur lequel s’affichent les principaux réglages : vitesse, ouverture, sensibilité, nombre de photos restantes…  Le viseur électronique large et confortable de 2,36 Mpx est également de bonne facture. Il couvre 100% de l'image avec un agrandissement de 1.10x.

Une qualité de construction irréprochable

Une chose est sûre, c’est un vrai plaisir de photographier avec le Sd Quattro. On a le sentiment d’avoir entre les mains un appareil photo haut de gamme et c’est fort agréable. En quelque sorte, cette expérience se rapproche plus du moyen format que du vulgaire reflex APS-C. Et dans une certaine mesure, c’est bien là la spécificité du Sd Quattro : contrairement à bon nombre d’appareils photo hybrides, il n'espère pas concurrencer les reflex mais venir chasser sur les terres du moyen format. Pour cela, il possède un véritable atout : son capteur Foveon, qui délivre des photos de 29 Mpx très détaillées. 

SD Quattro ecran   

Un capteur Foveon X3 unique en son genre

Le capteur Foveon dispose d'une structure unique. Alors que les capteurs conventionnels possèdent une seule couche et doivent utiliser une matrice de Bayer pour gérer le vert, le rouge et le bleu, le capteur Foveon possède trois couches de pixels superposées - une par couleur. Chaque pixel d’un capteur conventionnel ne capte qu’une couleur et rien d’autre. Il s’ensuit une perte d’information colorimétrique, compensée après coup par interpolation. Le capteur Foveon possédant trois couches superposées, chaque pixel capte chacune des trois couleurs. Le capteur Foveon est le seul au monde à utiliser cette technique de séparation verticale des couleurs, qui rend alors inutile l’interpolation artificielle pour reconstituer les informations manquantes. La promesse est une image détaillée foisonnante de détails, sans moirage, et une colorimétrie juste, toute en nuances.  

Une qualité d'image impressionnante mais des jpeg très accentués

La théorie c’est bien, mais au final seul le résultat compte. Et le résultat est un peu plus mitigé que ce que l’on pourrait espérer. Autant l'écrire tout de suite, les images sont en effet très détaillées et fourmillent bien de détails. Nous avons utilisé le Sd Quattro pour réaliser les photos des produits en test à la rédaction et le moins que l'on puisse dire, c'est que nous n'avons pas été déçus par le résultat. Certains trouveront sans doute les jpeg un peu trop accentués à leur goût. Si le résultat est plaisant pour les natures mortes et les paysages, il est moins séduisant sur les portraits. Le rendu des couleurs, n'abusant pas d'une prédominance des rouges comme c'est souvent le cas, est également plus adapté au paysage qu’au portrait ; un parti pris un peu inhabituel. Bonne nouvelle, pour ceux qui veulent shooter en raw, le format 12-bit DNG est disponible depuis la version 1.04 du firmware datant d'avril 2017. Il est donc désormais possible de contourner le format x3f et le logiciel propriétaire permettant de le dématricer (pas spécialement réputé pour sa rapidité) et de passer par Photoshop ou Lightroom pour développer en toute tranquillité ses DNG.

Une montée en sensibilité décevante

Si à faible sensibilité les images sont particulièrement détaillées, la montée en sensibilité n’est pas le point fort du Sigma Sd Quattro. Bruit et artefacts font rapidement leur apparition, à tel point qu’au-delà de 640 ISO, l’appareil perd de sa superbe et tous les avantages de son capteur si particulier. La dernière image de la galerie ci-dessus est un recadrage sévère dans une image qui montre le type d'artefacts qui peuvent faire leur apparition à 800 ISO.

Une réactivité en berne

Le Sigma Sd Quattro n’est pas un appareil photo particulièrement réactif. Le temps d’affichage des photos est relativement long, la rafale de 4,2 images par seconde n’est pas très impressionnante, et la mise au point, d’une célérité toute relative, peut se mettre à patiner. Pas de quoi s’extasier donc. Il ne ravira certainement pas les adeptes de la photo de reportage. En contrepartie, le focus peaking présent sur le boîtier constitue une bonne alternative à l'autofocus. Il donne accès à une mise au point manuelle précise et fiable.

SD Quattro poignée

Un concurrent accessible aux moyens formats ?      

Vous l’aurez compris, le Sigma Sd Quattro n’est pas l’appareil photo polyvalent à l’extrême qui vous accompagnera dans toutes vos sorties. La question pertinente est donc celle-ci : sait-il bien faire ce pour quoi il est fait ? La réponse est indéniablement oui. Il excelle dans la prise de vue sur trépied ou en pleine journée, et révélera tous ses atouts lorsqu'il s’agira de réaliser photos de paysages et d’objets. Une fois sur trépied, nul besoin de monter dans les ISO. Le focus peaking disponible sur le boîtier remplacera avantageusement l’autofocus. En matière de définition, le Sigma Sd Quattro vient bien empiéter sur le terrain du moyen format. Pour le flou d’arrière plan et le portrait, c’est une autre histoire. Les prix non plus n’ont rien de comparable.  

Uniquement compatible avec les optiques Sigma 

Sigma est le seul constructeur à proposer des optiques pour son Sd Quattro. Le constructeur proposant une vaste gamme d'optiques, dont les modèles haut de gamme de la série Art, ce n'est pas véritablement un problème. Nous avons testé le Sd Quattro avec l'objectif Sigma 18-35 mm f/1.8 DC HSM, qui s'est révélé très polyvalent et offrant une qualité d'image étonnante.

Le Sigma Sd Quattro en images :

Le Sigma Sd Quattro, sorti il y a plus d’un an se négocie en ligne à des prix compris entre 800 € et 1000 €.

Notre avis

Le Sigma Sd Quattro est un appareil photo atypique. Il ne plaira très certainement pas à tout le monde. Ses arguments, une image foisonnante de détails, une construction irréprochable et une prise en main des plus agréables feront très certainement oublier ses défauts (une réactivité en berne et une montée en sensibilité décevante) aux adeptes de la photo sur trépied. D’autant que son prix très doux le rend particulièrement attractif. Les nomades en quête de réactivité et de photo nocturne passeront en revanche leur chemin.

Notes du Sigma Sd Quattro :

  • Construction : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)
  • Ergonomie : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange (4,5/5)
  • Qualité d'image : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
  • Réactivité : etoile orangeetoile orangeetoile griseetoile griseetoile grise (2/5)
  • Intérêt :  etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise (3,5/5)

---------
RETROUVEZ NOS AUTRES TESTS PHOTO
---------

Spécifications du Sigma Sd Quattro

  • Type : appareil photo hybride à objectif interchangeable
  • Capteur : Foveon X3 Quattro de 33,2 Mpx au format APS-C
  • Sensibilité : 100 – 6400 ISO
  • Viseur : électronique de 2,36 Mpx, grossissement de 1,1 fois
  • Ecran : non tactile non orientable de 1,36 Mpx
  • Vidéo : sans
  • Stabilisation : non
  • Poids : 625 g

Offre Amazon :


Autres articles qui peuvent vous intéresser sur le web et On-mag.fr


Mots-clés: Sigma

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework