icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Test Lindy Pro IEM-50X : des écouteurs abordables et performants avec booster de grave intégré

Lindy IEM 50 test on mag

Si la marque Lindy existe depuis 1932, elle s'est implantée en France dans le début des années 90. Initialement connue pour ses équipements électroniques et composants informatiques, il faut reconnaître qu'elle a fait beaucoup de chemin depuis. Elle propose même des écouteurs et casques audio. Ses intras-auriculaires Pro IEM-50X sont surprenants par leur originalité. En effet, ils sont équipés d'un potentiomètre permettant un réglage dynamique des basses. Ajoutez à cela un tarif raisonnable, il n'en fallait pas plus pour aiguiser ma curiosité.

La boite est aussi originale que le produit qu'elle contient. De taille assez modeste, sa glissière ne couvre que 90% de la structure cartonnée. Au dos, nous retrouvons aussi des illustrations du produit, avec un bel effet de crayonné. L'ensemble, de par la clarté des informations techniques délivrées, donne un aspect finalement très pro. A l'intérieur, nous avons les écouteurs avec par moins de six paires d'embouts de rechange, un manuel, et une pochette de rangement. Cette dernière est très pratique et bien épaisse. A l'usage, elle s'avère idéale pour contenir tout ce petit monde, en toute sécurité.

Concernant le design, les écouteurs Lindy IEM-50X sont sobres et modernes : le noir avec quelques touches de rouge est parfait. Leur taille est aussi très réduite. Si au premier coup d’œil, le sens d'écoute (oreillettes droite et gauche) ne se devine pas (inscrit sous chaque écouteur), nous pouvons nous référer à la télécommande, toujours du coté droit. A ce propos, elle est minuscule et judicieusement placée, au plus près de la bouche. Pour ceux qui apprécient la simplicité et la compatibilité, elle n'a qu'un seul bouton central. Couramment nommé MFB, il ne sert qu'aux fonctions de base : play, pause, décrocher, raccrocher sur les smartphones ou tablettes tournant sous Android, iOS ou Windowsphone. La gestion du volume est donc laissée aux appareils sur lesquels ces écouteurs seront branchés.

Concernant le câble, Lindy a opté pour la sécurité. Plat sans avoir une grande largeur, il évite de faire des nœuds . Mat et doux au toucher, il se prend très bien en main et ne glisse jamais. Le diviseur en Y adopte aussi la même matière. Malheureusement fixe, il ne permet pas de régler l'écart entre les écouteurs, mais il est pour le coup très solide et original dans son aspect.
Non mentionné dans les spécifications mais confirmé par la marque, nous avons du cuivre OFC pour le câblage, garant d'une transmission audio de qualité. Pour finir en beauté, l'extrémité est dotée d'une fiche jack coudée à la réalisation exemplaire : pratique, robuste, et plaquée or. 

J'ajouterais une petite note pour les embouts, puisque pas moins de six paires sont fournies au total, contre trois généralement : de quoi trouver facilement chaussure à son pied. Deux formes sont disponibles pour les 5 paires standard noires (plate et bombée) . La paire montée d'origine sur les écouteurs est différente : micro-granulée et légèrement translucide. Pour le reste, elle est de taille médium et de forme bombée.
En tout les cas, s'il faut retenir une chose sur la finition de l'ensemble (écouteurs et accessoires), c'est bien sa précision. Elle est même supérieure à celles que l'on trouve chez certaines grandes marques et fait de ce produit quelque chose d'abouti, et une excellente surprise.

Mais si ces écouteurs m'ont interpellé, c'est à cause de leur fonction Bass Boost. Déçu bien plus tôt par une autre marque qui avait tenté l'aventure sur ce terrain (avec les PL30 de SoundMagic), j'étais curieux de voir le résultat sur le modèle de Lindy. La technologie mise en œuvre reste tout aussi simple puisqu'il s'agit d'activer manuellement la fonction par potentiomètre. Mais contrairement aux PL30, la prise en main et les indications sont parfaites. En effet, à l'avant de chaque écouteur, on retrouve deux petits cercles qui indiquent la position du rendu. Et pour activer le Bass Boost, rien de plus simple puisqu'il suffit de maintenir les écouteurs par l'arrière et de tourner la coque sur le cercle noir : un clic, et c'est réglé. 

Et à l'écoute ?

Pour cette session, je n'ai utilisé que du matériel adapté, c'est à dire nomade. En terme d'embouts, les médiums montés d'origine étaient le parfait compromis entre musique, confort, et isolation. Ils me rappellent quelque chose proche du semi-ouvert, avec un confort maximal. De plus, les écouteurs restent bien en place après de longues sessions d'écoute, sans procurer cet effet de ventouse désagréable et cette moiteur si spécifique aux intras. Testés par ailleurs dans un environnement de bureau assez bruyant, la musique à volume modéré couvre la majorité des bruits ambiants. Pour finir, ces embouts uniques dans le lot m'ont procuré la meilleure efficacité, quelle que soit la position. Avec les autres basiques, le son n'est pas aussi bon : éloigné, un peu feutré, trop clair, ou inefficace en Bass-Boost. Comme quoi, optimiser toute la chaîne (aussi petite soit-elle) pour apprécier pleinement les capacités d'un matériel est quelque chose de primordial.

L'écoute en position standard est idéale lorsque l'on souhaite profiter de ses morceaux avec de l'équilibre et du détail. Sur des sessions d'écoute prolongées, un punch très subtil permet de casser une certaine monotonie qui pourrait s'installer. Les embouts médium procurent aussi une bonne largeur et sans aucune sensation de confinement. Pour résumer, nous avons un rendu sans excès, adapté à tous les styles musicaux, et totalement reposant.

L'écoute en position Bass Boost s'active très facilement. Mais surtout, quelle efficacité ! Le son se rapproche et augmente considérablement l'impact des basses ! Elles sont profondes, tout en étant suffisamment fermes et précises. De fait, elles ne masquent pas le reste des fréquences, et ne réduisent pas la largeur. Petit exemple sur Chemical Brothers "Block rockin beats", difficile de croire qu'avec des transducteurs de seulement 6.5 mm de diamètre, ces écouteurs minuscules arrivent à produire un son aussi puissant et sec. Et pourtant c'est bien le cas.

Durant toute l'écoute et quelle que soit la position du rendu, aucun manque dans les sonorités ne s'est fait sentir. Adaptables en fonction du moment et des morceaux que l'on écoute, les IEM-50X procurent un vrai plaisir dans leur l'utilisation par la simplicité de la fonction Bass Boost ainsi que leur efficacité. Mais il y a quand même un petit bémol pour les plus pointilleux et il concerne le câblage. Exit l'écoute à bas volume, les frottements sont transmis dans les écouteurs au moindre mouvement de tête, suivant la matière sur laquelle ils frottent. Mais il y a toujours quelques solutions très simples à ce phénomène : passer le câble droit derrière le cou, ou mieux, ajouter un clip cravate afin de limiter les mouvement du câble.

Concernant les fonctions mobiles, la simplicité est à l'honneur, avec une télécommande minuscule et très basique. Comme vu précédemment, elle n'a qu'un seul bouton central et un trou pour le micro. Par son format, elle peut échapper des doigts assez fréquemment et son bouton un peu trop plat ne permet pas une reconnaissance optimale à l'aveugle. Au niveau du micro, c'est très satisfaisant puisque le son produit est suffisamment qualitatif pour être utilisé normalement durant les communications.

Pour terminer sur le confort, ces IEM-50X se font littéralement oublier. D'une grande légèreté et d'une taille très réduite, leur mise en place est plus qu'aisée. Au niveau du conduit auditif, aucune chauffe particulière, avec les embouts montés d'origine en tout les cas.

Et pour conclure...

Si votre oreille est indécise et ne souhaite pas se limiter à une sonorité particulière, ces petits écouteurs peuvent être une solution très appréciable. Partir sur le modèle LINDY Pro IEM-50X est intéressant à plus d'un titre. Coté nomade, ça permet d'éviter l'encombrement que représente un casque à arceau doté de la même fonction (je pense aux Beyerdynamic Custom One Pro et Sennheiser HD 630BV notamment ou encore le Skullcandy Crusher). Coté son, disposer en permanence de deux intras aux sonorités bien typées est un véritable régal. Compatibles mobile, légers et de taille réduite, les IEM-50X seront parfaits pour une utilisation de tous les jours, avec confort et discrétion. Par ailleurs, ils bénéficient toujours d'une garantie étendue et sécurisante, comme la plupart des produits de la marque. Ajoutez à cela un tarif très abordable, que demander de plus finalement?

Plus d'infos sur le produit : www.lindy.fr
Test réalisé par Slavi du blog KKSK

Les écouteurs Lindu IEM-50X en images

Spécifications officielles :

  • Référence : IEM-50X (20396)
  • Type : écouteurs intra-auriculaire
  • Transucteurs : électrodynamiques de 6.5 mm
  • Réponse en fréquence: 8 Hz - 20 kHz
  • Impédance : 18 Ω
  • Sensibilité : 99dB à 1 kHz pour 100 mV
  • Distorsion : <3% à 1 kHz pour 1 mW
  • Puissance admissible : 3 mW maximum
  • Câbles : jack coudé 90°, 3.5mm à 4 segments, plaqué or, sur câble anti-nœuds plat, de longueur totale 1.2m, en cuivre OFC
  • Accessoire fourni : pochette de transport et de rangement noire et
  • Sept paires d'embouts interchangeables: plusieurs tailles (S/M/L) pour les versions BX500 (noir) et CI110 (noir transparent) pour un confort amélioré
  • Couleurs disponibles : noir/rouge
  • Prix : 50 €
  • Garantie : 2 ans

Ce que j'ai aimé

  • Le son, quel que soit le réglage du potentiomètre
  • Un design moderne et sobre, tout en restant pratique
  • Un Bass Boost efficace et très simple à mettre en oeuvre
  • Le choix du câble en OFC avec une prise jack coudée et plaquée or
  • La finition précise et exemplaire, pour l'ensemble du produit
  • Un bundle très complet

Ce que j'ai moins aimé

  • Quelques frottements du câble qui peuvent perturber l'écoute à faible volume

Notre avis

  • Confort : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise(4/5)
  • Qualité de fabrication : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue(4,5/5)
  • Polyvalence : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise(4/5)
  • Son : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
  • Intérêt : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise(4/5)

Acheter en ligne


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Lindy

Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework