PUBLICITÉ
  • Amilcar Chicago
  • Photo

Leica M11 : design des années 50 et gros capteur photo monté comme sur un smartphone

LeicaM11 capteur vintage

La réédition de ce boîtier classique de Leica de 1954 ne joue pas seulement sur la nostalgie. Le plein format Leica M11 se dote d’un capteur CMOS BSI de 60 mégapixels, mais aussi d’une aptitude au pixel binning, soit le regroupement des données numériques pour affiner la sensibilité de l’appareil. Une technique bien rodée dans l’univers des smartphones. 

>>> ACHETER, TROUVER LE MEILLEUR PRIX pour le Leica M11

LA SUITE APRÈS LA PUB

Un boîtier classique

Le Leica M11 succède, comme son nom l’indique, au modèle M10 (voir l'article On-mag). C’est un appareil photo hybride à visée télémétrique à mode de mesure multizone, avec capteur plein format de 24 x 36 mm. Notons que ce dernier format était déjà une référence dans l’argentique avant de le devenir pour le numérique. Si ce n’est le capteur qui passe de 24 à 60 mégapixels, soit un des capteurs les plus costauds du marché, le M11 hérite de nombreuses caractéristiques du M10. Le boîtier fabriqué en Allemagne est donc de monture M pour les objectifs Leica M et les marques compatibles. Contrairement à certains de ses concurrents, le M11 ne capture pas de vidéos ; il se veut un appareil de photographe avant tout. 

LeicaM11 capteur vintage2 

Le châssis du M11 est en magnésium, recouvert d'une gaine en similicuir. Ce châssis est légèrement plus tape-à-l’œil que celui du discret Leica Q2 Reporter (voir l'article ON-mag) puisqu'il arbore en façade le traditionnel logo rouge de Leica. Au dos de l’appareil photo, on trouve un écran non orientable recouvert d’un verre résistant de type Gorilla Glass 5. Le boîtier est disponible en deux finitions, noir ou argenté. Les deux versions affichent un poids légèrement différent, soit 530 g pour le modèle noir à capot en aluminium et 640 g pour la finition argentée avec capot en laiton. En termes de design, on a donc bien affaire à un Leica M de la plus pure espèce. Et en parlant de tradition, Leica, en bonne entreprise industrielle historique, présente le M11 en vidéos (à voir en fin d’article), des hommes en costume ou en blouse blanche enchaînant moult discours face caméra. 

Le pixel binning, ça sert à quoi ? 

Les pixels, aussi appelés photosites, du capteur d’un appareil photo absorbent la lumière lors des prises de vue. Et ils absorbent d’autant plus de lumière que leur dimension est importante – de l’ordre du micron, sachant qu’au-dessous d’un micron, un photosite est généralement considéré comme petit. Or, la compacité est devenue importante pour les produits numériques ; les capteurs qui accueillent les pixels ne peuvent donc pas être de trop grande taille, notamment pour pouvoir être logés dans des smartphones. 

LeicaM11 capteur vintage3

C’est pourquoi l’univers des smartphones est bien rodé au pixel binning. Mais au fait, le pixel binning, qu’est-ce que c’est ? Pour qu'un capteur capture un maximum de lumière, il faut soit augmenter la taille de ses pixels (ce qui veut dire moins de pixels si on essaie de faire tenir le capteur dans un appareil compact), soit que les pixels soient petits mais plus nombreux. Mais alors des pixels plus petits auront plus de difficulté à capter la lumière, notamment pour des photos réalisées en intérieur ou au coucher du soleil. Pour profiter d'un capteur pas trop encombrant avec de petits pixels sur un appareil photo compact haut de gamme ou un smartphone, on utilise le pixel binning. Ce procédé consiste à regrouper les pixels par quatre comme s’ils n’étaient qu’un seul gros pixel. En somme, le pixel binning sert à ce qu’un capteur absorbe beaucoup de lumière sans occuper trop de place. Pour faire tenir un capteur CMOS de 60 mégapixels dans un M11 au format vintage, c'est le choix qu'a fait Leica. 

LA SUITE APRÈS LA PUB

Un gros capteur, bien monté

Le capteur du Leica M11 est dit "rétroéclairé" ou de technologie BSI pour "Back Side Illuminated". Tout comme le pixel binning, le montage BSI est très fréquent sur les smartphones mais beaucoup moins sur les boîtiers photo, sauf les modèles très haut de gamme. Mais au juste, ça sert à quoi d’être rétroéclairé ? Tout d’abord il faut savoir qu’un capteur n’est pas fait que de pixels ou de photosites. Plusieurs couches et circuits électriques constituent ce composant. Ces derniers peuvent être montés devant ou derrière les photosites.

LeicaM11 capteur vintage4

Dans le cas d’un montage arrière ou BSI comme sur le Leica M11, les photons (ou la lumière) touchent directement les photosites sans traverser les autres composants. Il n’y a donc pas d’interférence entre la lumière et les composants autres que les pixels, ce qui se traduit par un meilleur résultat à l’image. Le montage BSI permet par ailleurs un traitement plus rapide de l’image, par rapport à un montage FSI (pour "Front Side Illuminated"). Les images qui parviennent au capteur par ailleurs sont débarrassées de leurs ultraviolets et infrarouges (lumières non visibles pouvant causer des effets de voile ou de blanchissement) par un filtre supplémentaire translucide élaboré par Leica.

Résolutions, mémoire et sensibilité ISO 

Le Leica M11 dispose d’un processeur Maestro III pour traiter les photos en trois résolutions : 18, 36 et 60 mpx. Les photos peuvent être enregistrées en format .RAW DNG 14 bits. Les tailles des images sont de 70-120 Mo à 60 mpx, 40 Mo à 36 mpx et 20 Mo à 18 mpx, ce qui est relativement léger. L’appareil plein format Leica M11 se connecte facilement à un appareil Apple ou à un PC via un port USB-C ou en Bluetooth. Les données sont gérées via l’interface de l’écran arrière qui est relativement minimaliste ou via l’application propriétaire Leica Fotos (gratuite, iOS/Android). Les images sont stockées soit sur la mémoire interne de 64 Go, soit sur une carte SD placée dans une fente sous l’appareil compatible UHS-II. La sensibilité de l’appareil peut être réglée entre 64 et 50 000 ISO, avec une durée d’exposition allant de 1/4 000 s à une heure. 

Le boîtier Leica M11 est proposé au prix de 8 350 € sans objectif, en version noire ou argentée, avec une batterie BP-SCL7 de 1 800 mAh. Un étui protecteur en cuir et un viseur électronique Visoflex 2 sont également proposés par Leica pour le M11. Le viseur permet un réglage de la dioptrie et une inclinaison à 45°-90°. La marque allemande a également annoncé la sortie prochaine d’une poignée compatible Arca-Swiss destinée au M11. 

Source : leica-camera.com

LA SUITE APRÈS LA PUB

Présentation officielle du Leica M11

Leica Talk sur le Leica M11 


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Leica

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus