icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Nikon Z50 : le passage à l'APSC avec deux optiques dédiées, un incroyable 58mm f/0.95 pour Z6 et Z7 en bonus

nikon Z50

Arrivé sur le tard dans le segment de l’hybride plein format avec le Z6 et le très bon Z7 (testé sur ON-mag), Nikon vient d’annoncer l’arrivée de son premier modèle à capteur APSC. Outre un prix plus accessible, ce produit sera plus compact mais également compatible avec le parc optique en monture Z. Ce dernier est encore assez restreint mais accueille trois nouvelles références, incluant deux zooms format APSC proposés en kit avec l’appareil et un très impressionnant 58mm plein format ouvrant à f/0.95.

Avec son Z50, Nikon choisit la continuité. Le châssis en alliage de magnésium de cet appareil ressemble à une version miniaturisée de ceux des Z6 et Z7 tout en conservant le grip de taille conséquente et les deux mollettes de réglages. Le manque de place ou le besoin d’économie se fait tout de même ressentir, la seconde molette étant replacée sur le côté droit qui ne possède alors plus d’écran de contrôle à son sommet. Nous pouvons tout de même noter que le boîtier est tropicalisé, ce qui est assez rare dans cette gamme de prix.

Côté technique, le Z50 s’appuie sur un capteur format DX (APSC Nikon) de 20.9 mégapixels non rétroéclairé avec processeur de traitement EXPEED 6 (le même que celui des Z6 et Z7) et autofocus hybride à 209 points AF couvrant 90% de l’image. L’autofocus intègre un système de détection des yeux et peut fonctionner jusqu’en -4 IL, c’est-à-dire en très faible lumière. En outre, Le Nikon Z50 permet de capturer des photos en rafales avec AF jusqu’à 11 déclenchements par seconde. Il reste secondé si nécessaire par un mode de déclenchement silencieux. La plage de sensibilité du capteur s’étend de 100 à 51 200 ISO.

nikon Z50 news ONmag

En revanche, le Z50 n’intègre pas de stabilisation du capteur, ce qui est assez dommageable. Mais surtout, notons que si les objectifs monture Z APSC lui permettront de bénéficier d’une stabilisation (optique), cela ne sera pas possible avec les objectifs plein format.  
Le Nikon Z50 utilise un écran de 3.2 pouces inclinable (axe horizontal uniquement) jusqu’à 170°, d'une résolution de 1.04 mégapixels, ainsi qu’un viseur électronique OLED de 2.36 Mpts, contre 3.68 Mpts pour les Z6 et Z7.
Bien sûr, cet appareil est également compatible 4K/UHD, mais seulement jusqu’à 30 images par seconde. Il est également possible de créer des time-lapse au format 4K directement dans l’appareil à partir d’un mode dédié.

Deux optiques monture Z pour APSC et une optique plein format nyctalope

nikon 16 50 news ONmag

Si tous les objectifs de la gamme Z sont compatibles avec cet appareil, ils sont avant tout dédiés aux capteurs plein format. Nikon change cela est proposant deux optiques APSC avec ce nouvel appareil. Nous rappelons que si les optiques plein format sont compatibles avec les boîtiers APSC, l’inverse n’est pas vraiment valable puisque l’image sera alors totalement recadrée au niveau du capteur.

L’arrivée de nouvelles optiques Nikkor Z DX 16-50mm F/3.5-6.3 VR au format pancake (très plat) et du Nikkor DX 50-250mm F/4.5-6.3 VR, tous deux stabilisés, permet d’amorcer la gamme d’objectifs APSC en monture Z, l’encombrement et le prix étant plus faibles que ceux des objectifs monture Z en plein format équivalents.

nikon 50 250 news ONmag

Le Nikon Z50 seul est déjà disponible au prix de 1000 euros. En kit avec le Nikkor 16-50, son prix passe à 1150 euros, en kit avec les deux objectifs il est de 1400 euros. Enfin, Nikon propose un adaptateur de monture FTZ, qui permet de monter un objectif du très large parc optique F de la marque. Celui-ci est disponible avec le Z50 pour 1150 euros, ou avec le Z50 et le 16-50 pour 1300 euros.  

Enfin, Nikon annonce l’arrivée d’une impressionnante optique plein format, la Nikkor Z 58mm f/0.95 S Noct. Si les focales entre 50 et 60mm sont assez courantes, les modèles ouvrant en dessous de f/1.4 le sont déjà beaucoup moins. Ainsi 0.95 est une ouverture particulièrement rare et forcément onéreuse. Cette optique exceptionnelle intègre 17 lentilles réparties en 10 groupes, un écran d’information OLED sur le sommet, un traitement d’imperméabilité au fluor, ainsi que deux traitements antireflets (ARNEAO et nanocristal). L’orientation est clairement le portrait, la photo de nuit, l’astrophotographie ou encore la vidéo en basse lumière.

nikon 58 news ONmag

Le prix est tout aussi exceptionnel que cet objectif et ses 2 kg, à savoir 9000 euros.

Source : nikon.fr

Offres, meilleurs prix et disponibilité


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Nikon

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework