Accueil  |  ZeGreen  |  TopAudio  |  HD Smart Home  |  Showroom
icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Test Canon M50 : l’hybride grand public sportif et abordable

Canon M50 ouverture

Canon a investi tardivement le segment des appareils photo hybrides. Le constructeur japonais a cependant déjà pas mal rattrapé son retard sur les trois ténors du segment que sont Sony, Fuji et Panasonic. Le Canon EOS M50 est le petit dernier de la série M à voir le jour. Installé en milieu de gamme, il est à mi-chemin entre le M5, son vaisseau-amiral et le M100, l’hybride d’entrée de gamme dépourvu de viseur, mais dont l’interface tactile et accessible nous avait séduits. Comme les autres hybrides de la série M, le Canon M50 repose sur un capteur APS-C de 24 Mpx et sur l’autofocus Dual Pixel pour acquérir ses photos. Il s’en démarque cependant par le nouveau processeur d’image Digic 8, qui ouvre les portes tant attendues de la 4K.

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE  

Autant le dire tout de suite : le Canon M50 ressemble techniquement à un M100 légèrement dopé, auquel on aurait ajouté un viseur électronique, une molette de réglage supplémentaire ainsi que la possibilité de filmer en 4K. Esthétiquement, il puise au contraire son inspiration chez son grand frère Canon M5, vaisseau-amiral de la gamme des hybrides Canon aux lignes sportives. Un mélange assez inspiré qui nous a séduits.

Une prise en main aux petits oignons pour un boîtier compact et séduisant

Le Canon M50 loge, dans son petit boîtier compact aux lignes futuristes tout en courbes, un capteur de 24 Mpx au format APS-C, un viseur Oled de 2,36 Mpx et un écran tactile orientable de 1,04 Mpx. Petite déception, l’appareil photo ne possède qu’une seule molette de réglage. Il ravira sans doute les amateurs, mais nous aurions bien aimé disposer d’une seconde molette pour régler l’exposition sans avoir à appuyer sur une touche située sur le dos de l’appareil. La prise en main reste cependant très agréable et nous retrouvons tout ce qui fait le succès de l’ergonomie des appareils photo Canon : une interface claire sans être trop épurée, des commandes bien situées qui tombent sous les doigts, ainsi qu’une poignée bien prononcée qui assure une bonne tenue en main. Que cela concerne le look ou les sensations, nous avons véritablement eu le sentiment d’avoir un petit reflex de poche entre les mains. Le viseur électronique a su se montrer très confortable, suffisamment large et défini pour ne pas se faire remarquer. Quand à sa réactivité, même si elle ne s’est pas toujours montrée parfaite, elle a cependant rarement été prise en défaut et conviendra très bien à la plupart des utilisateurs. L’écran tactile monté sur rotule, identique en tous points à celui du M100, s’est également avéré très agréable à l’usage.

Comme sur tous les derniers appareils photo, les connexions sans-fil Wi-Fi, NFC et Bluetooth sont de la partie, permettant de transférer les photos sur un smartphone, ou de prendre le contrôle de l’appareil photo. Petite innovation : il est dorénavant possible de transférer automatiquement les images au fur et à mesure des déclenchements.

Qualité d’image et réactivité de haute volée

La qualité d’image est extrêmement proche, si ce n’est identique, à celle des autres appareils photos de la série M. C’est très propre, la colorimétrie est agréable, en particulier sur les tons chair. La qualité d’image en haute sensibilité reste cependant légèrement en retrait par rapport à ce que Sony peut proposer. Il est possible d’activer sur les jpeg les profils de correction de l’objectif. Les jpeg sont alors particulièrement propres. L’autofocus Dual Pixel fonctionne également toujours aussi bien, avec très peu de déchets lors de la mise au point. Un mode de mise au point eye-focus est disponible ; lorsque l’appareil détecte un visage, il réalise la mise au point en continu sur les yeux. Même s’il ne s’enclenche pas systématiquement, c’est un plus pour s’assurer que la netteté a bien été faite au bon endroit. Question réactivité toujours, le M50 enchaîne des rafales de 10 images par seconde avec la mise au point verrouillée et de 7.4 ips en autofocus continu, ce qui est bien supérieur à ce que le M100 peut faire et cela satisfera la plupart des utilisateurs.

Enfin la 4K mais avec un facteur de recadrage

La présence du nouveau processeur d’image Digic 8 permet au M50 de filmer en Full HD en 120p mais également en 4K UHD en 24p, une première chez Canon. Les vidéos en 4K se font cependant au prix d’un facteur de recadrage de 1,6. Ce n’est certainement pas le point fort de l’appareil, même si ce dernier est le seul de la gamme à proposer la 4K. La prise en main lors de la réalisation des vidéos est cependant très agréable et le montage sur rotule de l’écran tactile prend alors tout son sens.

Une autonomie vraiment faiblarde

L’autonomie est, comme sur la majorité des hybrides Canon, un peu faiblarde, le fabricant annonce seulement 235 déclenchements par charge. Ce n’est clairement pas beaucoup et franchement pas au niveau de la concurrence. Il est donc nécessaire de prévoir une seconde batterie. Il n’y a pas de secret, en contrepartie de la compacité de l’appareil, l’autonomie de sa batterie est bien trop réduite. C’est dommage !

Un parc optique trop restreint

Ça n’est pas à l’intérieur du Canon M50 que l’on trouve son véritable défaut, mais à l’extérieur. Il s’agit de son optique de série EF-M 15-45mm f/3,5-6,3, dont l’ouverture loin d’être extraordinaire ne permet pas dans la pratique de mettre en valeur son capteur. Elle a beau être stabilisée, les performances en basse lumière ne sont pas folichonnes. Pour ceux qui voudraient faire un autre choix, le parc optique en monture M est malheureusement toujours aussi mince : 4 ou 5 zooms et quelques optiques fixes… Pour ceux qui possèdent déjà des optiques Canon, une bague d’adaptation pour objectifs EF et EF-S existe également.

L’EOS M50 sera disponible en mars au prix de 700 € (avec l’objectif EF-M 15-45 mm f/3,5-6,3 IS STM)

Notre avis :

Le Canon M50 est un appareil photo séduisant. La qualité d’image est très bonne et ce petit hybride sait se montrer véloce et réactif. Avec son format rikiki et sa prise en main réussie, il aurait même pu se montrer incontournable. Cependant, ses performances en vidéo légèrement en retrait, son autonomie décevante et son parc optique encore trop restreint ternissent quelque peu le portrait de cet appareil photo hybride convaincant. Les inconditionnels de Canon, ceux pour qui la vidéo n’est qu’une option parmi d’autres et qui n’ont pas peur de s’encombrer d’une seconde batterie seront facilement séduits, à condition qu’ils ne soient pas trop exigeants sur les optiques disponibles en monture M.

Notes :

Construction : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)

Ergonomie : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange (4,5/5)

Qualité d'image : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)

Réactivité : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange (4,5/5)

Vidéo : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)

Autonomie : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile griseetoile grise (3/5)

Intérêt : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)

>>>À lire aussi : NOS AUTRES TESTS D'APPAREILS ET ACCESSOIRES PHOTO

Spécifications :

  • Capteur : CMOS APS-C de 24 Mpx
  • Autofocus : système Dual Pixel
  • Processeur : DIGIC 8
  • Viseur : Oled de 2,36 Mpx
  • Ecran : LCD de 1,04 Mpx orientable
  • Sensibilité : 100 – 25600 ISO
  • Rafale : 7,4 ips en AF-C et 10 ips en AF-S
  • Vidéo : UHD 4K / 24p (1,6 x recadrage) 1080 / 60p et 720 / 120p vidéo HD
  • Connectivité : Wi-Fi et NFC avec Bluetooth
  • Autonomie : 235 déclenchement (norme CIPA)

Offre Amazon


Autres articles qui peuvent vous intéresser sur le web et On-mag.fr


Mots-clés: Canon

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework