PUBLICITÉ

Théâtre : La Campagne de Martin Crimp au Théâtre du Rond-Point

LaCampagne

La Campagne : une sorte de huis clos où s’affrontent trois personnages.

Une longue table comme seul élément de décor où semble se dérouler une soirée banale en apparence. Deux personnages sont réunis autour de cette table aux dimensions disproportionnées : un homme et une femme, celle-ci fort préoccupée à découper avec le plus grand soin une feuille colorée. Tout semble donc tranquille, pourtant tout en s’activant avec un certain acharnement sur son travail, Corinne va peu à peu esquisser ce qui va de plus en plus ressembler à une sorte d’enquête concernant les dernières activités de Richard. En particulier sur l’étrange présence d’une jeune femme ramenée par lui, alors qu’elle gisait inanimée au bord de la route.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Corinne va développer son enquête, se transformant mine de rien en fin limier, détectant chez Richard des zones d’ombre de plus en plus inexplicables au sujet de Rebecca, la jeune femme trouvée au bord de la route. Est-elle sa maîtresse ou tout simplement une rencontre fortuite due au seul le hasard ? Ce petit jeu qui va bien vite s’avérer incisif, mordant, va peu à peu prendre des dimensions catastrophiques. Opportunément, alors que l’édifice artificiel fabriqué à la hâte par Richard va se fissurer, un appel l’enjoignant à voir un malade (Richard est médecin de profession) va lui permettre de mettre un terme à sa situation devenue très précaire face aux questions de plus en plus précises de Corinne.

Corinne va s’éclipser de la scène suivante où Rebecca va révéler sa personnalité bien trempée qui ne laisse aucun doute quant aux rapports la liant à Richard. Une autre scène plutôt violente va opposer les deux femmes entamant un duel sans merci exprimant ce qui fondamentalement les sépare à jamais.

La mise en scène tirée au cordeau de Sylvain Maurice met en lumière avec efficacité les motivations de chacun de ces personnages qui tentent par tous les moyens de masquer avec énergie ce qui les sépare. Isabelle Carré se projette dans le rôle de Corinne avec une force percutante, bien entourée par Yannick Choirat endossant celui de Richard avec un aplomb farouche. Quant à Manon Clavel, elle s’incarne avec virtuosité dans le rôle de Rebecca d’une façon époustouflante. Un spectacle déroutant, où le mystère se cache dans de multiples métamorphoses de personnages refusant d’assumer leurs antagonismes réels ou supposés.

Une pièce permettant à trois personnalités d’apprivoiser leurs tourments et de dissimuler ce qui les désunit.

Texte de Michel Jakubowicz 

Plus d’infos

  • La Campagne de Martin Crimp
  • Traduction : Philippe Djian
  • Mise en scène : Sylvain Maurice
  • Avec : Isabelle Carré (Corinne), Yannick Choirat (Richard), Manon Clavel (Rebecca)
  • Assistant à la mise en scène : Béatrice Vincent
  • Collaboration artistique : Julia Lenze
  • Scénographie : Sylvain Maurice (en collaboration avec Margot Clavières)
  • Lumières : Rodolphe Martin
  • Costumes : Olga Karpinsky
  • Son : Jean de Almeida
  • Régie générale : André Neri
  • Du 5 au 22 janvier 2023, à 21 h
  • Théâtre du Rond-Point, Salle Renaud-Barrault
    www.theatredurondpoint.fr

LA SUITE APRÈS LA PUB

Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Théâtre du Rond-Point, Sylvain Maurice, Isabelle Carré, Martin Crimp, Philippe Djian, Yannick Choirat, Manon Clavel

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus