PUBLICITÉ

Danse : La Chute des Anges de Raphaëlle Boitel au Théâtre du Rond-Point

La Chute des Anges 

Raphaëlle Boitel met en scène sa chorégraphie La Chute des Anges au Théâtre du Rond-Point.

Sept danseurs surgis de l’ombre et d’un espace que l’on pourrait qualifier d’indéfini, apparaissent et disparaissent lorsqu’ils sont en quelque sorte happés par l’obscurité ou au contraire lorsqu’ils sont attirés de manière indicible par une lumière salvatrice leur permettant d’échapper à la grisaille et à une terrifiante noirceur.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Les mouvements de ces sept danseurs semblent dictés par une machinerie infernale qui ne leur octroie aucune autonomie, les réduisant presque à l’aspect de pantins dont les fils seraient tirés par d’invisibles tortionnaires cachés dans d’improbables recoins.

Malgré l’énorme pression exercée sur ces sept artistes, l’humour s’invite dans ce spectacle, permettant à ces danseurs manipulés par une force occulte d’échapper provisoirement à leur destin. Un humour salutaire face aux Manipulateurs bien décidés à conserver leurs privilèges, qu’ils entendent peut-être conserver pour l’éternité.

Deux moments singuliers s’imposent dans ce spectacle. Il s’agit de deux hallucinants numéros venus du cirque en ligne directe. D’abord une sidérante utilisation de la perche et ensuite un terrifiant exercice contraignant la danseuse à s’agripper de toutes ses forces à une sorte de poutrelle d’acier, subissant une rotation infernale.

Il faut aussi dire un mot de la musique accompagnant ce spectacle. Elle est signée d’Arthur Bison et sans toutefois se réclamer d’un Philip Glass ou d’un Terry Riley, elle s’impose comme un élément essentiel dans ce spectacle peu banal où la réalité semble s’effacer au profit du rêve éveillé.

Un spectacle qui tente de mettre un terme à la banalité contagieuse d’un monde aux abois, s’efforçant de réhabiliter la vie face à une dégradation permanente de notre monde condamné au délabrement et au déclin. La chorégraphe Raphaëlle Boitel, à travers ce spectacle mouvementé, fantasque, résolument tourné vers la reconstruction d’un espace condamné à disparaître, réussit à donner une image nouvelle de la danse contemporaine.

Un objet chorégraphique porté avec une énergie dynamique par une équipe de danseurs émérites qu’il faut incessamment découvrir au Théâtre du Rond-Point !
Texte de Michel Jakubowicz 

LA SUITE APRÈS LA PUB

Plus d’infos

  • La Chute des Anges
  • Mise en scène et chorégraphie : Raphaëlle Boitel
  • Collaboration artistique, scénographie et lumières : Tristan Baudoin
  • Avec : Alba Faivre, Clara Henry, Loïc Leviel, Emily Zuckerman, Lilou Hérin (en alternance avec Sonia Laroze), Tristan Baudoin, Nicolas Lourdelle
  • Plateau, machinerie, complice à la scénographie : Nicolas Lourdelle
  • Musique originale, régisseur son et lumières : Arthur Bison
  • Costumes : Lilou Hérin
  • Théâtre du Rond-Point, Salle Renaud-Barrault
    Du 6 au 31 décembre 2022, à 19 h 30
    www.theatredurondpoint.fr


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Théâtre du Rond-Point, Raphaëlle Boitel, La Chute des Anges, Tristan Baudoin, Arthur Bison, Alba Faivre, Clara Henry, Loïc Leviel, Emily Zuckerman, Lilou Hérin, Sonia Laroze, Nicolas Lourdelle

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus