PUBLICITÉ

Exposition : Chaïm Soutine et Willem de Kooning au Musée de l’Orangerie

Soutine

  • Chaïm Soutine/Willem de Kooning, la peinture incarnée
  • Commissariat : Claire Bernardi, conservatrice en chef au musée d’Orsay
  • Simonetta Fraquelli, conservatrice indépendante et historienne de l’art, commissaire pour la Fondation Barnes
  • Du 15 septembre 2021 au 10 janvier 2022
  • Musée de l’Orangerie, Espace d’exposition temporaire
    Place de la Concorde
    75001 Paris
    www.musee-orangerie.fr

Chaïm Soutine et Willem de Kooning, deux conceptions de l’expressionnisme, tous deux réunis au Musée de l’Orangerie.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Singulière exposition du Musée de l’Orangerie. En effet, Chaïm Soutine est le représentant d’un expressionnisme violent, torturé, alors que Willem de Kooning s’oriente visiblement vers une sorte d’expressionnisme abstrait. Curieusement, la peinture violemment et viscéralement réaliste de Chaïm Soutine va pourtant influencer durablement l’expressionnisme abstrait pratiqué en Amérique. C’est déjà dès les années trente que Willem de Kooning va subir le choc de la découverte des tableaux de Chaïm Soutine. En ce qui concerne Chaïm Soutine, on ne sera guère surpris de retrouver dans cette exposition plusieurs tableaux appartenant au fond propre de l’Orangerie. Parmi ceux-ci Le petit Pâtissier de 1922-1924, Le Village également de 1923 Enfant de Chœur (1927-1928), ainsi que Le poulet plumé datant de 1925. Mais on pourra aussi admirer d’autres tableaux de Chaïm Soutine provenant des Musées de province. Ici les surprises seront de taille puisque parmi ces tableaux figure Le bœuf écorché peint en 1925 à l’expressionnisme dévastateur. Un tableau provenant du Musée de Grenoble. Mais les deux Commissaires de cette exposition ont bien entendu tenu à faire figurer aussi des tableaux en provenance de l’étranger, en particulier des Etats-Unis. C’est ainsi que le visiteur pourra découvrir La colline à Céret de 1921 provenant de Los Angeles (CA), LACMA. Quant à Paysage avec maison et arbre de 1920-1921, il nous vient du Philadelphia (PA), The Barnes Foundation. L’étonnant tableau intitulé Femme entrant dans l’eau de 1931 vient pour sa part de Londres, MAGMA, Museum of Avant-Garde Mastery of Europe (Magma of Europe). Willem de Kooning est représenté dans cette exposition parfois par de très grands formats comme par exemple …Dont le nom était écrit dans l’eau (1975) Etats-Unis, New York, The Solomon R. Guggenheim Museum. Ainsi que Lumière de l’Atlantique Nord peint en 1977. Un tableau semble encore sollicité par un certain retour au réalisme. Il s’agit de Femme dans un paysage, huile sur papier de 1968 du Whitney Museum of American Art, New York.

Une exposition offrant la rare possibilité de parcourir l’œuvre de deux peintres en apparence diamétralement opposés, et dont l’une (celle de Chaïm Soutine) a fécondé celle de Willem de Kooning. Bref, une exposition à ne manquer sous aucun prétexte !

Texte de Michel Jakubowicz


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Musée de l’Orangerie, Chaïm Soutine, Willem de Kooning

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus